LES FRANÇAIS ET LA LECTURE : UN LECTORAT EN BAISSE

Le CNL publie tous les deux ans une étude barométrique « les Français et la lecture »  pour suivre l’évolution des pratiques et des perceptions des Français vis-à-vis du livre et de la lecture, mieux comprendre leurs motivations ou leurs freins à lire des livres et identifier les leviers qui les amènent ou amèneraient vers la lecture. Mardi 30 mars 2021, le Centre national du livre (CNL) a rendu publics les résultats de la quatrième édition de son baromètre bisannuel « Les Français et la lecture », conduit par Ipsos. Même si le lectorat baisse, dans une année marquée par la crise sanitaire, les valeurs associées au livre et à la lecture sont toujours très fortes.

Mesurer, comprendre et identifier les pratiques et les perceptions des Français vis-à-vis du livre et de la lecture.

Depuis 2015, le Centre national du livre (CNL) confie à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre bisannuel, portant sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatives de la population française (des 15 ans et plus) et interrogées par téléphone.
Ce baromètre a pour objectifs de mesurer, sur la durée, les pratiques et les perceptions des Français vis-à-vis du livre et de la lecture, mais aussi de mieux comprendre ce qui favorise ou au contraire freine la lecture. Cette étude n’ est pas une analyse du marché du livre.

Les principales conclusions à retenir pour cette 4édition du baromètre :

– les Français sont encore très nombreux à lire (plus de 80% des Français ont lu au moins un livre dans l’ année), même si 2020 est marquée par une baisse de la lecture, certainement liée aux contraintes imposées par la crise sanitaire.

– La diminution des déplacements en général et les fermetures de lieux de lecture (librairies, bibliothèques) sont vraisemblablement un des facteurs de cette diminution.

– Pourtant, les Français sont plus nombreux à déclarer avoir lu davantage qu’auparavant. Le télétravail s’ étant fortement développé, la porosité entre la lecture liée au travail ou aux études et la lecture pour le plaisir n’ a pas joué en faveur de cette dernière.

– Les Français ont probablement eu envie de mieux comprendre le monde et de décrypter la crise que nous avons traversée : ils ont lu davantage de livre de reportages et d’ actualité (essais, biographies…), mais moins de romans (-7 points) et de livres pratiques (-7 points).

  • –  Les Français sont très attachés à leurs librairies. 80% des acheteurs déclarent s’ y être procuré des livres en 2020.
  • –  Les Français associent des valeurs très positives à la lecture, qui est une source de plaisir (+8 points), d’ apprentissage et de découverte de nouvelles choses (+ 13 points) et de bonheur et d’épanouissement (+20 points). Pour les jeunes, l’ idée que le livre permet de s’évader est également très importante (23%).

– Une envie de lectures plus faciles, mais aussi d’échanges et de recommandations en ligne. Le manque de temps et la concurrence d’ autres loisirs restent les premiers freins à la lecture, tandis que certains leviers d’ incitation, auparavant moins mis en avant, se renforcent : des lectures plus faciles, des avis sur des sites internet ou des blogs, et des discussions sur les réseaux sociaux.

Pour Régine Hatchondo, présidente du CNL « Malgré des dynamiques de marché rassurantes pour le secteur du livre, nous observons une inflexion globale du nombre de lecteurs et ce pour la moitié des genres littéraires. Parallèlement, certainement liés aux fermetures et aux restrictions d’accueil, les achats et emprunts de livres reculent. La crise sanitaire qui a marqué l’ année 2020 est probablement la première explication de ces résultats. Cette étude révèle cependant des raisons d’espérer, car les Français plébiscitent les librairies et associent plus fortement qu’avant la lecture, à la détente et, pour les jeunes, à l’ évasion. Et s’ils avaient une journée supplémentaire dans la semaine à consacrer à leurs loisirs, la lecture serait en seconde position des activités qu’ils privilégieraient, après les sorties entre amis. Le CNL doit accompagner ces aspirations et faire de la lecture une pratique essentielle, partagée par tous. Le souhait des Français d’être davantage accompagnés dans leurs lectures par des prescriptions et des discussions sur Internet et les réseaux sociaux sera pris en compte. Remettre la lecture au centre de nos loisirs quotidiens, la rendre plus accessible et développer le lectorat, en particulier chez les plus jeunes : le CNL est pleinement investi de ces missions.»

Pour consulter le baromètre « Les Français et la lecture »

Pour consulter l’infographie www.centrenationaldulivre.fr ou :

barometre lecture
barometre lecture

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici