Jean-Louis Beaucarnot fait paraitre aux éditions L’Archipel un ouvrage passionnant sur les origines, les cousinages, les personnalités de nos hommes et femmes politiques… Surprise de taille, nos représentants les plus célèbres…ont parfois des origines bretonnes.

Pierre Méhaignerie fera certainement la tête en lisant ces quelques lignes… Il n’apparait nulle part dans Le Tout Politique…de Jean-Louis Beaucarnot. Breton de Vitré, il est étrangement oublié. En revanche, Jean-Marie Le Pen et sa fille, Marine ne le sont pas. Comme tout le monde le sait, le chef du « FN» est Morbihanais pur-beurre. Fils d’un marin-pêcheur, mort très tôt à 42 ans, et d’une mère couturière, il fut élève du collège jésuite de Vannes et d‘un lycée à Lorient. « Avec des ancêtres successivement laboureurs à Bubry, Lignol et Persquen, la lignée Le Pen a une histoire très noire, » rapporte l’auteur. « Elle commence avec Pierre-Marie Le Pen, grand-père de Jean-Marie et piétiné à mort par un cheval à 1885. »

Lointain cousin du leader du Front national, Jean-Louis Borloo est un quart breton. « Son père est né à Guemené sur Scorff, dans le Morbihan, où le grand-père était venu travailler. Il y avait connu et épousé une Bretonne pure souche, avec pour ancêtres des Le Coguic, Le Bail, Le Callonec, Le Gall…et même des Le Bouedec, comme on en trouve dans la généalogie de Roselyne Bachelot. »

De l’autre côté de l’échiquier politique, on trouve aussi des adeptes des chapeaux ronds et des fest-noz. Outre son patronyme typiquement breton (nom d’un héros du Roman d’Aquin, vieille chanson de geste bretonne), Benoit Hamon est à 200% Breton. « La Bretagne, c’est sa terre, » écrit Jean-Louis Beaucarnot. « Il est de Plougastel, côté paternel et du Léon, côté maternel. Une région à laquelle il reste très attaché et plus particulièrement à une lande… » Au fil du temps, les Hamon s’étaient établis à la ferme de Saint-Jean, sur la grève, avec son calvaire en granit, entouré d’un muret de pierres, où était chaque année, célébré un grand Pardon, le 24 juin. « Dans cet endroit, il passa des vacances heureuses chez ses grands-parents, » ajoute l’écrivain.

S’il ne croit pas en Dieu, Benoit Hamon continue toutefois de se ressourcer dans sa Bretagne natale. Il n’est pas le seul, y compris chez ceux qui n’ont pas d’origine bretonne. Michel Rocard aime tout particulièrement le golfe du Morbihan. Martine Aubry se repose dans sa maison de Tréguier et Jacques Chirac se rend souvent en villégiature à Dinard, chez son ami, François Pinault. Nicolas Hulot n’était en pas en reste. Il passait ses vacances de jeune homme dans la très chic Saint-Lunaire.

On le sait moins, le fils du ministre de l’Intérieur Claude Guéant, François, est le député suppléant de la 4e circonscription du Morbihan. On le sait encore moins : le maire de Paris, Bertrand Delanoë, tout comme Jean-Paul Huchon, sont originaires d’Ille-et-Vilaine. Tandis que Roselyne Bachelot et Valérie Pécresse puisent leurs racines dans le Morbihan. Comme quoi, on a beau être Parisien, on demeure toujours un peu Breton dans l’âme et dans le corps.

Le Tout-politique de Jean-Louis Beaucarnot, Archipel, nov. 2011, 330 pages, 20€

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom