LECTURE ET INÉGALITÉS : BERNARD LAHIRE PRÉSENTE SON ENQUÊTE

Des enfants qui ont le même âge, qui vivent au même moment, à la même époque, dans la même société, ne vivent en fait pas dans le même monde. Et le livre tient une place particulière dans cette genèse de ces inégalités. Le sociologue Bernard Lahire analyse les résultats de son enquête réalisée pendant 4 ans, avec 17 sociologues, sur 35 enfants.

« On oublie les inégalités. Il y a des enfants qui sont quand même très très mal partis. Il y a un sentiment, je crois, quand même, de grand scandale. »

Bernard Lahire, né en novembre 1963, est professeur de sociologie à l’École normale supérieure de Lyon et membre senior de l’Institut Universitaire de France.

Ses travaux ont porté successivement sur la production de l’échec scolaire à l’école primaire, les modes populaires d’appropriation de l’écrit, les réussites scolaires en milieux populaires, les différentes manières d’étudier dans l’espace de l’enseignement supérieur, l’histoire du problème social appelé « illettrisme », les pratiques culturelles des Français, les conditions de vie et de création des écrivains, l’œuvre de Franz Kafka, l’histoire des rapports entre art et domination en Occident ou encore sur les rêves.

Son travail aboutit à une théorie de l’action à la fois dispositionnaliste et contextualiste, une réflexion contribuant à spécifier et à nuancer la théorie des champs et la théorie de l’habitus développée par Pierre Bourdieu à partir du concept de « jeu social » et une réflexion épistémologique sur les sciences sociales et leurs fonctions sociales1. Il a aussi formulé des propositions d’enseignement des sciences du monde social dès l’école primaire (L’esprit sociologique, 2005).

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom