La chute d’un arbre centenaire u beau milieu d’un carrefour de la capitale Harar est interprété comme un mauvais signe au Zimbabwe. Heurté il y a quelques jours par un camion, il a chu de tout son long, selon le site Zimbojam et le quotidien local indépendant Newsday. Or, il faisait l’objet d’un culte populaire : l’une des championnes de la lutte anti-coloniale, la prêtresse et magicienne Mbuya Nehanda, aurait été pendue à ses branches en 1897.

Nehanda Charwe Nyakasikana était considéré comme l’incarnation féminine de l’esprit Nehanda Nyamhika. Après la promotion d’une relation pacifique, Mbuya Nehanda devint l’une des principales têtes de la rébellion contre les déplacement de population arbitraires, le travail forcé et les taxes imposées par le protectorat britannique. Une tradition locale prête à la sorcière des pouvoirs exceptionnels – comme faire tomber la pluie ; elle aurait dit avant sa mort que ses os ressusciteront (my bones shall rise again). L’arbre repoussera-t-il ou la sorcière renaîtra-t-elle ? Les hypothèses les plus folles vont bon train…

Le Zimbabwe en proie au trouble spirituel… was last modified: décembre 12th, 2011 by Tancrede

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom