C’est à Vitré, ancienne cité des Portes de la Bretagne, que la Maison des Cultures du monde a ouvert son Centre de documentation sur les spectacles du monde dans le cadre hospitalier d’un prieuré bénédictin du XVIIe siècle.

Scène ouverte aux peuples et civilisations du monde et à leurs formes d’expression les moins connues ou les plus rares, la Maison des Cultures du Monde œuvre à la promotion et à la défense du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Elle a été fondée en 1982 par Chérif Khaznadar, qui l’a dirigée jusqu’en 2007 et en est aujourd’hui le président.

Dirigée depuis 2007 par Arwad Esber, la Maison des Cultures du Monde est internationalement reconnue pour son expertise en matière de prospection sur le terrain, d’ingénierie culturelle et de programmation (spectacles, concerts, rituels, rencontres, expositions), notamment, dans le cadre du Festival de l’Imaginaire.

En 2004, la Maison des Cultures du Monde crée à Vitré son Centre de documentation sur les spectacles du monde, un outil privilégié de documentation, de diffusion et de valorisation du patrimoine immatériel mondial et de la diversité culturelle par le biais d’un fonds documentaire unique en son genre mais aussi de la mise en place de parcours pédagogiques, de résidences d’artistes étrangers et de la programmation d’expositions et de spectacles.

Depuis janvier 2011, organisme compétent pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel présent sur le territoire français, le Centre de documentation de la Maison des Cultures du Monde aura pour nouvelle mission de coordonner les actions visant à identifier, défendre et promouvoir le patrimoine culturel immatériel de la France.

Le pouvoir des masques

Objet de mystère, tantôt bienfaisant tantôt terrifiant, le masque dénude autant qu’il dissimule. Outil de métamorphose dans le théâtre dramatique, il permet aussi la transgression de frontières spatiales, symboliques, et spirituelles en investissant parfois celui qui le porte de puissants pouvoirs. Au confluent des arts plastiques et de l’anthropologie culturelle, l’exposition Le pouvoir des masques invite avec plus d’une centaine de pièces à l’exploration d’imaginaires fortement visuels et puissamment évocateurs.

De fait, les masques rythment depuis des millénaires la vie d’un grand nombre de sociétés, que ce soit dans les activités quotidiennes, les guerres, le théâtre,  leurs célébrations initiatiques et religieuses.
Accessoire de beauté, de carnaval, objet de scène, élément de rituel, le masque investit celui qui le porte tout en personnifiant les ancêtres, les esprits, les divinités, faisant vivre tout un monde parallèle riche de symboles et d’enseignements où peu à peu s’estompent simulacre et réalité. Il sert  tout autant à protéger, guérir, juger, punir, enseigner… Issus de Corée, Nigeria, Zambèze, Bali, Bolivie, une certaine aura magique fascinera  les amateurs d’art de tout âge.



Du 6 mai au 29 juillet (entrée libre)
Maison des Cultures du Monde à Vitré
Prieuré des Bénédictins
2 rue des bénédictins
35500 Vitré

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d'esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom