Dans Hyperconnectés, Le Cerveau en surcharge, Laurence Serfaty constate que les smartphones, ordinateurs et tablettes nous relient continuellement au monde. Mais ce déluge d’informations menace notre bien-être. E-mails, SMS, réseaux sociaux : les informations nous submergent en permanence. Ce trop-plein menace-t-il notre cerveau de surchauffe ? À découvrir le samedi 3 septembre 2016 à 22 h 20 sur Arte TV.

 

Un tour d’horizon des risques de l’hyperconnexion et des remèdes possibles

Chaque jour, cent cinquante milliards d’e-mails sont échangés dans le monde. Les SMS, les fils d’actualité et les réseaux sociaux font également partie intégrante de notre quotidien connecté, tant au bureau que dans notre vie privée. Nous disposons ainsi de tout un attirail technologique qui sollicite sans cesse notre attention. Comment notre cerveau réagit-il face à cette avalanche permanente de données ? Existe-t-il une limite au-delà de laquelle nous ne parvenons plus à traiter les informations ? Perte de concentration, stress, épuisement mental, voire dépression… Si les outils connectés augmentent la productivité au travail, des études montrent aussi que le trop-plein numérique tend à diminuer les capacités cognitives.

Court-circuit

Alliant témoignages de cadres victimes de burn-out et explications de chercheurs, ce documentaire captivant passe en revue les dangers de cette surcharge sur le cerveau. Il explore aussi des solutions pour s’en prémunir, des méthodes de filtrage de l’information aux innovations censées adapter la technologie à nos besoins et à nos limites.

Quelques chiffres

Aujourd’hui, la moitié de la population mondiale utilise Internet.
Chaque jour, 150 milliards de mails sont échangés. Désormais, l’humanité produit autant d’informations en 2 jours qu’elle ne l’a fait en 2 millions d’années. Chaque seconde, l’équivalent d’environ 28 millions de livres est diffusé sur le web.

La seule gestion des mails représente 30 % de la journée d’un salarié.
La durée moyenne de concentration des gens par activité était de 3 minutes en 2004, puis 1 minute et 15 secondes en 2012. Aujourd’hui, elle n’est plus qu’à 45 secondes.

En France et en Allemagne, 12 % des actifs auraient un risque élevé de burn-out, selon le sociologue Thierry Venin, auteur du livre Un monde meilleur ?

Hyperconnectés, Le Cerveau en surcharge, documentaire de Laurence Serfaty, coproduction : Arte France, Zed Productions, Inserm (France, 2016, 52mn), samedi 3 septembre 2016 A 22.20 Sur Arte

Le documentaire Hyperconnectés vous déconnecte sur Arte was last modified: août 18th, 2016 by Unidivers Mag

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom