L’Opéra de Rennes s’agite beaucoup ces derniers temps. Et pour cause, la Traviata sera donnée les 27, 29 et 31 mai avant sa projection sur écran géant le 4 juin.

Les 24 et 25 mai, il s’agissait de la dernière ligne droite : une prégénérale (une colonel  :lol:), puis une générale, c’est-à-dire le filage du spectacle en entier. Là, tout le monde s’active : petites mains des costumes, réglages des lumières, musiciens, solistes et choristes. Mais aussi les équipes multimédias qui ont en charge la captation vidéo de l’évènement. Ces ultimes répétitions font en effet l’objet de la mise en place de technologies dernier cri, dont une caméra à 360 degrés pour saisir… le célèbre Brindisi, air du premier acte (écouter à la fin de notre vidéo).

Le public présent aux répétitions est ainsi participant de cette expérience numérique de haut vol. Entre la réalité augmentée que les possesseurs de tablettes pourront découvrir dans les salons de l’Hôtel de Ville et une captation du son spatialisé, Violetta sera au cœur de ce dispositif numérique et innovant.

L’ouverture de ses répétitions — dans la continuité de l’opération « Tous à l’opéra » du 11 mai qui invitait le public à découvrir les coulisses de cette production lyrique (voir notre vidéo) — a permis à quelques petits groupes (presse, jeune) d’aller à la rencontre du travail de scénographie de Jean Marc Vesperini, de l’orchestre symphonique de Bretagne dirigé par Antony Hermus et des chanteurs. Une découverte prenante, tant sur le plan artistique que technologique, de cette Traviata qui promet de réjouir les Rennais.

Marie Lemarchand (photos : Ismahein Marzougui)

Deux ans après L’Enlèvement au Sérail, et quatre ans après un Don Giovanni restés dans toutes les mémoires, l’Opéra de Rennes fait confiance à Verdi et son œuvre universelle pour rassembler autour de lui tous les partenaires d’une nouvelle aventure collective et tous les publics possibles. L’idée est de transformer la diffusion de La Traviata en une fête de l’opéra, une fête à partager dans l’espace public en y conviant, de nouveau, les technologies les plus avancées dans le domaine de l’image, du son et du numérique.

traviatta, rennes, opéra, mai 2013, juin 2013
Giuseppe Verdi
LA TRAVIATA

Opéra en trois actes
Livret de Francesco Maria Piave – 1853
Ouvrage chanté en italien

La Traviata, les 27 et 31 mai et les 2 et 4 juin (dernière date sur écran, accès libre au public)
Mai 2013 lundi 27, 20h – mercredi 29, 20h – vendredi 31, 20h
Juin 2013 dimanche 2, 16h – mardi 4, 20h

Direction musicale Antony Hermus assisté de Arnaud Oosterbaan

Mise en scène Jean-Romain Vesperini assisté de Frédérique Lombard

Scénographie Emmanuelle Roy

Costumes Sonia Bosc

Lumières Christophe Chaupin

Choeur de l’Opéra de Rennes (direction Gildas Pungier)
Orchestre symphonique de Bretagne

Violetta Valéry Maïra Kerey
Flora bervoix Sophie Pondjiclis
Annina Sophie Angebault
Alfredo Germont Leonardo Caimi
Giorgio Germont Marzio Giossi
Gastone Marlon Soufflet
Barone Douphol Jean-Vincent Blot
Marchese d’Orbigny Thomas Roullon
Dottor Grenvil Bernard Deletré

Coproduction Opéra de Rennes • Opéra Théâtre de Limoges • Opéra de Reims

La Traviata Rennes

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom