Un premier roman, c’est forcément une aventure. Un premier roman, on l’accompagne, on suit ses premiers pas avec attention. Mais souvent, la matière qui nourrit ce premier texte est limitée à son expérience et à son vécu. La Traversée de Lénaïk Gouedard ne tombe pas dans ce travers puisque l’auteure nous offre une plongée dans l’histoire sociale de la Bretagne contemporaine.

 

Tout dans ce roman est attachant. Les personnages d’abord où, dans le rôle principal, on trouve Wendy. Cette jeune Américaine de l’Etat de l’Idaho qui souhaite échapper au cocon familial et voler de ses propres ailes tout en perfectionnant son français. Loin de ses terres et de l’Amérique profonde, elle prend son courage à deux mains pour venir découvrir les tracasseries administratives de l’université Rennes 2, tout en goûtant aux joies du baby-sitting.

Heureusement, pour la piloter dans ce drôle de pays, elle rencontre Viviane. Cette jeune étudiante, un rien frondeuse, un rien provocatrice, va lui apprendre à se mouvoir dans ce monde nouveau en lui ouvrant les bonnes portes. Viviane, personnage complexe, cache en elle de grandes blessures qui la rendent fragile, mais l’amitié qu’elle voue à Wendy semble indéfectible.

la traversée, breizh coop, lenaik gouedard, Sans le grand-père de Wendy, celle-ci n’aurait jamais atterri à Rennes. Mais ce grand-père, que l’on imagine très bien la bouffarde en main, confortablement installé dans son rocking-chair en compagnie de son chien fidèle, est un peu espiègle. Il cache, derrière sa bonhomie, un secret familial qu’il n’a pas le courage de percer lui-même. Et puis il y a les enfants dont Wendy doit s’occuper une semaine sur deux, Justin et Mathieu qu’il faut apprivoiser et surprendre.

Ces enfants-là ont besoin d’affection, peut-être plus que dans d’autres familles, puisqu’ils sont tiraillés entre une mère jalouse et possessive et un père largué et absent – même pour l’anniversaire de Justin, le plus jeune. Cet anniversaire que tous préparent en grand secret va être un véritable succès et un moment d’émotion pour le lecteur tellement on imagine Justin aux anges. Moment inoubliable pour ce petit bonhomme qui ne rigole pas souvent.

Bref, ces personnages sont les acteurs d’une quête familiale qui permettra au lecteur de se familiariser avec les luttes sociales de Fougères du début du XXe siècle.Disons-le tout net, ce premier roman est une réussite. Au fil des pages, Lénaïk Gouedard nous fait passer par tout le spectre des émotions. Du rire, lorsque Wendy découvre son univers (cette grande maison qui ressemble à un château hanté) à l’émotion la plus forte lorsqu’elle rencontre la fille cachée de son arrière-grand-mère.

 La langue est vive, précise, les personnages ont tous une forte personnalité, le récit fait voyager dans le temps et l’espace et on se surprend à dévorer le livre.

La Traversée de Lenaïk Gouedard, Editeur Coop Breizh, novembre 2013.
Cet ouvrage est disponible à Rennes à la librairie L’Encre de Bretagne rue Saint Melaine.

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom