La Route du Rock : eh oui, il est des festivals dont le simple nom éveille des week-ends à 360, des découvertes fiévreuses et des souvenirs en patchworks bariolés. Des festivals qui ne concèdent rien à leur identité, résolument ancrée et furieusement caractérielle. Des festivals qui ne laissent aucun répit tant aux pèlerins de passage qu’à leurs plus fidèles âmes damnées. Des festivals comme cela, il y en a peu, La Route du Rock en est. Et malgré l’annulation de Björk, cette collection été 2015 ne devrait pas le démentir.

 

imagesDéfinitivement devenu terre sainte de la musique indé, le rendez-vous malouin n’a jamais cessé, depuis 1991, d’attirer pointures et découvertes en tout genre. Nombreux sont ceux qui ont démarré leur carrière au Fort Saint-Père et/ou qui y ont laissé les traces de performances extatiques et survoltées. Portishead, Nick Cave, The XX, Breton, Alt-J, Aphex Twin… et la liste est loin d’être exhaustive. D’ici deux semaines, du 13 au 16 août, La Route du Rock ouvrira les portes de sa vingt-cinquième édition, une affiche pleine de promesses encore dans les cartons.

Mais c’est tout juste remis d’un énorme coup dur que le festival débutera mercredi prochain. Björk, tête d’affiche pourtant inespérée, vient tout juste d’annuler sa tournée sans autre motif qu’un « conflit d’agenda ». L’artiste islandaise, intemporel et éclectique à l’image de la kermesse indé malouine, devait débarquer ce samedi pour présenter son dernier album. Elle laisse à la place organisateurs et festivaliers complètement désemparés. D’autant que le festival avait aménagé son dispositif autour de sa venue, prévoyant une projection de Dancer in the Dark – film de Lars Von Trier dans lequel elle a joué et qui lui a valu d’être récompensée à Cannes – ainsi qu’une conférence par Christophe Brault, expert es musiques actuelles.

FoalsOn pourra saluer le sang-froid et l’efficacité de l’équipe du festival qui, après avoir immédiatement annoncé un remboursement partiel des billets, révèle, à peine 24h plus tard, le nom de Foals pour la remplacer. Leur rock hybride, organique et enlevé, déferlera sur le fort pour la troisième fois et pour un moment qui ne s’annonce pas moins orgastique. Un grand bravo à l’équipe du festival !

Quoi qu’il en soit, présente ou pas, la diva futuriste n’aurait su à elle seule occulter une affiche savamment concoctée. La présence de Ride, les pionniers du noisy anglais, tout juste reformés, fera sans nul doute l’évènement. Tout comme celle du Thurston Moore Band, avec lequel l’inépuisable guitariste de feu Sonic Youth délivre toujours ses riffs acides et enfiévrés. Avis aux amateurs de larsens, côté rock, post-punk et garage, le Fort et les remparts malouins ont tout prévu pour vous rassasier ! Les compos rageuses de Savages, le rock schizophrénique de The Soft Moon, les refrains radioactifs de Vietcong et le post-punk tronçonné de Girl Band auront de quoi brosser vos cils acoustiques dans le sens du poil. Sans oublier, la soul grunge et énervée d’Algiers, le rock garage et épique de Wand, les très stoners Fuzz et le noise violente et gore de Spectres.

À la recherche de quelque chose d’un peu plus électro, d’indie-pop, ou de quoi danser ? Vous pouvez vous rassurer, vous ne serez pas en reste ! Au menu : l’électropop rétro de Ratatat, les rythmiques torrides de Jungle, la poésie et la féérie de Rone ou les bubble-gums électroniques de Dan Deacon. Autre évènement de cette édition 2015, The Notwist reviendra jouer le prodigieux et désormais classique Neon Golden pour ouvrir le festival. Et puis, il faudra aussi compter sur l’électro sous influence de Daniel Avery, le disco 2.0 de Lindstrom, les transes lumineuses de The Juan Maclean et les textures planantes de Kiasmos.

Enfin, on ne saurait faire l’impasse sur la présence de Timber Timbre et sa folk hantée, de l’Americana troublée de Sun Kil Moon, de la pop solaire de Father John Misty et de celle, faussement naïve, de Only Real. Tenté par une plage pour récupérer entre deux concerts ? Direction la plage Bon-Secours, pour découvrir la pop psyché et 60’s de Forever Pavot, les créations sonores et rêveuses de Flavien Berger et les expériences émotionnelles et excentriques de Jimmy Whispers. Le garage pop et candide des madrilènes de Hinds, nouvelles protégées de Burger Records, complète une programmation riche et somptueusement indé. C’est qu’à sa vue les derniers jours qui nous séparent de la prochaine Route du Rock vont être impatiemment comptés !

La Route du Rock, du 13 au 16 août 2015 à Saint-Malo

plan2

La Route du Rock 2015, une affiche des plus prometteuses (même sans Björk) was last modified: août 11th, 2015 by Thomas Moysan

Laisser un commentaire