Cet été à Rennes, vous aurez peut-être la surprise de croiser, au gré de vos promenades citadines, une des propositions artistiques signées par Les Tombées de la Nuit. La règle du jeu : on ne vous dit pas toujours où, on ne vous dit pas toujours quand. Pas d’appel au rassemblement, pas nécessairement de dates ou de lieux annoncés, simplement la possibilité d’une rencontre artistique dans l’espace public.… Les Tombées de la Nuit vous donnent rendez-vous dans la ville pour un un bel été !

Le cerf-volant sera à l’honneur avec, au cœur de cette journée aérienne, le travail de Victor-Antoine Guerithault, designer rennais et créateur du KiteLab (laboratoire de fabrication de cerfs-volants et d’un système d’assemblage lui permettant de construire des formes aériennes monumentales). Structures aériennes simples ou complexes, colorées et géométriques, les cerfs-volants vous transporteront dans un monde ludique et féérique le temps d’un après-midi. L’occasion aussi, lors de vols collectifs, de remplir le ciel de couleurs avec vos propres cerfs-volants.

Gratuit

kitelab

Entretien avec Victor-Antoine Guerithault

 Pourquoi avoir créé le KiteLab ?

Objet vecteur de liberté pour le grand public, les aérodynes ont ce pouvoir de créer des souvenirs, ils ont ce don de faire rêver les gens. Malheureusement aujourd’hui lorsqu’on achète un cerf-volant dans les magasins de sport, il est impossible de l’agrandir, de changer ses couleurs et sa forme, on accorde donc très peu de liberté et de choix aux utilisateurs.

Le KiteLab (le laboratoire de construction de cerfs-volants) est né pour offrir aux usagers la possibilité de créer leurs cerfs-volants personnalisés et personnalisable, c’est le droit à l’empowerment : le droit et le pouvoir de faire. Susciter le goût de fabriquer c’est offrir une plus grande diversité de forme.

kitelab

Comment vous y êtes-vous pris ?

Le concept est né pendant mes études en master, section design à l’école des Beaux-Arts de Rennes. Déjà passionné de cerfs-volants, j’ai eu la chance de pouvoir effectuer un stage chez un plasticien et créateur de cerfs-volants basé à Tours. C’est pendant cette période que j’ai commencé à réfléchir a une nouvelle conception dans laquelle l’utilisateur serait à même de construire comme bon lui semble son propre aérodyne par un jeu de construction simple et évolutif mettant en avant de nouvelles technologies.

 Quelle est la place des nouvelles technologies dans le KiteLab ?

Les cerfs-volants du KiteLab n’existeraient pas sans l’impression 3d. En effet, les pièces maîtresses de ce jeu de construction pour aérodynes sont des connecteurs que j’ai inventés pendant mes études. Ils sont réalisés par impression 3d en ABS, ce qui leur confère une très grande résistance et aussi un coût de production relativement faible. L’utilisation de l’impression 3d dans ce domaine est vraisemblablement inédite et c’est ce qui permet de dépoussiérer ces objets millénaires. La découpe laser a été aussi un outil intéressant pour découper et cautériser les voiles de spinnaker, mais cette application est plus coûteuse que l’impression 3d et elle demande un plus grand espace de fabrication.

kitelab

Les cerfs-volants rencontrent-ils l’intérêt (grandissant) du public ?

Les cerfs-volants ont toujours émerveillé le public, il n’y a qu’à voir l’affluence lors de festivals en France pour comprendre l’intérêt de cet objet et ses possibilités. Pouvoir construire, personnaliser et faire évoluer son cerf-volant plaît, c’est un fait. En un an, beaucoup de cerfs-volants du KiteLab ont déjà été vendus en France, en Europe et à l’autre bout du monde. Le confinement et l’interdiction d’aller sur les plages ont totalement interrompu ce début de saison estivale. Je reste néanmoins optimiste, car la passion, l’originalité et l’investissement est un gage de qualité.

Vous deviez être la vedette du dimanche aérien prévu le 12 avril mais annulé. Simple report ? Quelles sont vos manifestations à venir ?

Oui, cette journée devait être l’un des plus gros événements pour le Kitelab en 2020, malheureusement avec la crise sanitaire tous les projets ont été soit annulés ou reportés à l’année prochaine, ce n’est que partie remise.

Tous les événements qui devaient se tenir cet été auront donc lieu l’été prochain, comme des invitations sur des festivals internationaux (Russie, Australie). L’année 2021 sera, je l’espère, florissante pour le KiteLab. En attendant de me retrouver sur des manifestations ou des festivals, les cerfs-volants sont en vente. Pour me contacter rien de plus simple : kitelab35@gmail.com ou bien en allant sur le shop en ligne : www.kitelab.fr

Site des Tombées de la nuit 

Site de Kitelab

KiteLabVictor-Antoine Guerithault

Kitemaker Rennes, France ​ kitelab35[@]gmail.com ​

instagram 

    

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom