LA KIPPA BLEUE DE DAVID ALLOUCHE OU DEVIENS QUI TU ES

La Kippa Bleue est le premier roman de David Allouche. Il conte la crise de foi de Sasha Cohen et l’émancipation familiale et spirituelle qui le conduira à l’âge adulte.

On est tellement bien comme ça, enlacés, à se raconter nos vies. Il est déjà trois heures du matin, mais Carla a l’air en forme. Je vais lui raconter mon histoire toute la nuit et, si ça lui plaît, demain, je lui raconte la suite. Et toutes les nuits comme ça…

Yom Kippour, le Jour du Grand Pardon, est une fête sacrée pour les Juifs pratiquants. C’est justement ce moment qu’a choisi Sasha Cohen pour annoncer à son père qu’il ne croit plus en Dieu, et qu’il souhaite prendre ses distances avec les traditions religieuses de la famille. Et ce n’est pas une mince affaire. Avant cela, il désire s’éprouver en vivant quelques aventures de son jeune âge (17 ans). Car il a la chance de pouvoir profiter d’un séjour parisien avant de revenir à Marseille pour ce Kippour !

Dans ce roman d’apprentissage, qui fonctionne à la façon d’un road movie, David Allouche aborde l’importance et l’influence des rencontres et des partages, les certitudes qui deviennent parfois des doutes, les incertitudes et les hésitations qui autorisent les questions et le parcours tumultueux vers le libre-arbitre, le début de l’autonomie. Au fur et à mesure de ses rencontres, Sasha, en quelques jours, bascule de l’adolescence vers le monde adulte. Et ce ne sera pas une sinécure, même si l’auteur parsème son récit d’humour à divers degrés.

Dans les bras de sa muse, la délicieuse Carla, Sasha, qui a toujours été identifié avant tout à un Juif séfarade, mesure les variantes d’un certain romantisme, découvre le plaisir sexuel qui souvent n’est rien sans sentiments. Son chemin vers l’émancipation se poursuit page après page.

Au-delà de l’histoire de Sasha, David Allouche, fin observateur, propose une réflexion à peine dissimulée sur l’importance de l’identité. Identité sexuée, identité sociale, identité psychologique, culturelle et cultuelle. C’est aussi un récit touchant sur le bonheur. Qu’est-ce que le bonheur ? Le bonheur en soi existe-t-il réellement ou doit-on simplement se réjouir de multiplier les petits plaisirs quand nous avons appris à les reconnaître ? C’est, enfin, un roman sur l’amour, l’amour que découvre Sasha dans les bras de Carla, l’amour qui lie des êtres au sein d’une même famille. Et quand les non-dits s’en mêlent ou s’emmêlent, c’est encore plus haletant.

La Kippa bleue de David Allouche – Éditions Eyrolles – 168 pages. Parution : 15 novembre 2018. Prix : 14,00€.

kippa bleue david alloucheDavid Allouche
, diplômé de Télécom ParisTech et de l’ESSEC, est économiste et conférencier. La Kippa bleue est son premier roman. « J’écris quand je suis heureux et j’écris pour donner de la joie. »

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom