Parmi les concerts du festival des Transmusicales de Rennes 2011, un groupe rennais s’est fait particulièrement remarqué. Le concert des Juveniles s’est déroulé dans la mythique salle de l’Ubu.

Un tourbillon d’effets euphorisants et aphrodisiaques, une pincée de bonheur répandue parmi le public et une musique qui ensorcelle. Que dire pour faire regretter les gens absents lors de ce live ou les gens malchanceux qui ont ratés le visionnage de la vidéo du concert ?  Souligner l’efficacité diabolique de cette musique saupoudrée ? Démontrer qu’une telle variété de chansons est la preuve d’un prometteur talent de composition ? Expliquer que des chanteurs comme ça sont rares et que ne pas en profiter serait une faute de goût ? Un peu de tout ça probablement, mais le plus regrettable est peut être d’avoir manqué la naissance d’un groupe qui a toutes les chances et le mérite de percer.

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom