Chaque année à travers le monde, nous célébrons la Journée internationale de la paix le 21 septembre. Cette journée a été déclarée par l’Assemblée générale des Nations Unies en vue de renforcer l’idéal de paix, tant au sein des pays qu’entre les pays eux-mêmes. Le thème de la Journée de la Paix en 2017 est : « Ensemble pour la paix : Respect, dignité et sécurité pour tous ».

Ce thème a été choisi pour mettre à l’honneur la Campagne ENSEMBLE, une initiative mondiale des Nations Unies qui favorise le respect, la sécurité et la dignité pour toute personne forcée par les circonstances à fuir son domicile à la recherche d’une vie meilleure.

ENSEMBLE réunit les organismes du système des Nations Unies, les 193 États Membres de l’Organisation des Nations Unies, des entités du secteur privé et de la société civile, des établissements universitaires et des citoyens dans le cadre d’un partenariat mondial en vue de soutenir la diversité, la non-discrimination et l’acceptation des réfugiés et des migrants. La campagne a été lancée le 19 septembre 2016 à l’occasion du Sommet des Nations Unies pour les réfugiés et les migrants.

« En période d’insécurité, les groupes dont la différence est visible, sont pris pour boucs émissaires, par facilité », a souligné le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. C’est la raison pour laquelle il faut résister aux forces cyniques qui cherchent à diviser les communautés et à diaboliser autrui. « La discrimination nous avilit tous. Elle empêche les personnes et les sociétés de réaliser tout leur potentiel », a-t-il déclaré en janvier 2017, lors d’un Forum de haut niveau sur la lutte contre la discrimination et la haine envers les musulmans.

Cette année, la Journée internationale de la paix mettra donc en évidence l’engagement et la mobilisation d’individus issus des quatre coins du monde en faveur des réfugiés et des migrants. Nous partagerons les expériences vécues par les communautés qui accueillent celles et ceux forcés de fuir leur foyer, ainsi que des récits de réfugiés et de migrants.

L’objectif est de mettre en lumière les bénéfices mutuels de la migration, mais aussi d’aborder les craintes et les questions qui surgissent au sein des communautés d’accueil. L’initiative vise à réfléchir ensemble à toutes ces questions et ces défis, tout en rappelant l’un de nos fondements communs : notre humanité. Les jeunes joueront un rôle central dans ces manifestations. Ils pourront, par exemple, se porter volontaires pour rendre service dans leur communauté ou témoigner leur amitié à d’autres jeunes réfugiés ou migrants dans leur classe ou leur voisinage.

En France pour cette journée 2017, quatre enseignements peuvent d’ores et déjà être tirés :

1- Le nombre de participants (communes, villes, organisations, individus) qui s’investissent dans la journée internationale de la paix ne cesse de croître. Ainsi des Marches pour la paix seront organisées dans 40 villes en France au lieu de 20 l’an dernier.

2- Des convergences fortes se construisent partout autour de 5 axes principaux.

– la construction de la paix à travers le développement d’une culture de la paix,

– la réalisation des objectifs du développement durable,

– la lutte pour la réalisation concrète de tous les droits humains (économiques, sociaux et culturels) et du droit des peuples à décider de leur avenir

– la question de l’environnement et de l’urgence climatique

– L’éducation à la culture de la paix à partir des quartiers et communes

3- l’exigence que la France ratifie  le Traité d’interdiction des armes nucléaires adopté à l’ONU le 7 juillet 2017 et l’intégration des marches pour la paix dans « la vague mondiale pour la paix »lancée le 6 aout à Hiroshima

4- la volonté de voir la France jouer un rôle pour une solution politique aux conflits en cours

En 2017 en France la journée internationale de la paix sera marquée par trois types d’initiatives

Jeudi 21 septembre journée officielle : de nombreuses activités d’éducation populaire décentralisées partout en France (conférences, débats, rencontre avec la population, expositions, activités d’éducation pour la paix, activités publiques, etc.

Le samedi 23 septembre, marches pour la paix dans 40 villes à l’initiative du collectif « en marche pour la paix » qui réunit plus de 120 d’organisations sur la base d’un appel collectif  de 2016. Ce collectif a appelé dès le 24 septembre 2016 à contribuer au succès des marches 2017 le samedi suivant le21 septembre.

Du 19 au 30 septembre et parfois au-delà, de nombreuses autres initiatives fonction des réalités locales

Yusra Mardini, une jeune réfugiée, trouve une nouvelle terre d’accueil synonyme de sécurité
Le Département de l’information de l’ONU a lancé une nouvelle vidéo d’animation sur l’incroyable histoire de Yusra Mardini, une jeune réfugiée qui a fui la Syrie déchirée par les conflits, et a réalisé son rêve en participant aux Jeux olympiques de 2016. Le 27 avril 2017, Yusra a été nommée Ambassadrice de bonne volonté du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). La vidéo a été produite par la Section de l’action éducative pour soutenir l’initiative Ensemble, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin et à l’approche de la Journée internationale de la paix, le 21 septembre.

Ishak, un jeune réfugié, commence une nouvelle vie et suit ses rêves
Le Département de l’information du Secrétariat de l’ONU a produit une nouvelle vidéo d’animation sur l’histoire d’Ishak, un jeune réfugié Rohingya qui a fui le Myanmar pour la Malaisie. Avec l’aide du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le soutien de sa nouvelle communauté, il a pu trouver sa place et poursuivre sa scolarité. Son rêve est de devenir un grand joueur de football. Cette vidéo a été produite par la Division de la sensibilisation du public du Département de l’information du Secrétariat de l’ONU, dans le cadre de l’initiative Ensemble.

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX LE 21 SEPTEMBRE

EnregistrerEnregistrer

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom