Après l’évènement Cool Club en décembre 2017, il est temps de découvrir la collection 2018 de Joséphine Gravis et de prendre de ses nouvelles. Entre mode, art, et musique, cette année est encore une fois riche en nouveautés et événements. Attrapez vos agendas pour réserver dès à présent vos soirées ! Interview de présentation de la collection et des actualités de Joséphine Gravis.

“Je n’ai pas la cadence des Fashion Weeks – nous expliquait la créatrice indépendante lors d’une première rencontre en 2015 je ne sors pas 2 collections par an, je ne m’impose pas ce stress. Je crée mes vêtements dans mon atelier, à mon rythme, des collections de pièces uniques ou de très petites séries et je fais des collaborations avec des artistes.”

Quelques années ont passé, mais c’est toujours avec le même enthousiasme qu’Unidivers découvre les nouvelles créations de Joséphine Gravis.

mode joséphine gravis
Collection 2018 © Gildas Raffenel

Un rond jaune sur un gilet noir, un triangle bleu sur un tee-shirt blanc, des coupes simples, des tissus agréables à porter pour un vêtement tendance et confortable… c’est cette simplicité, ces influences pop et surtout cette capacité à proposer autre chose que ce que la mode peut offrir actuellement qui plaît dans le style de Joséphine Gravis.

mode joséphine gravis
Robe Tétris, Collection 2018 © Gildas Raffenel

Aussi fraîche que la précédente, la collection 2018 nous plonge une nouvelle fois dans son univers coloré et géométrique. Mais qui peut le mieux en parler si ce n’est la créatrice en personne ?

Unidivers : Comment avez-vous appréhendé la collection 2018 ? Quel est le processus de création de Joséphine Gravis ?

Joséphine Gravis : Pour la collection 2018, j’ai voulu mettre en avant les couleurs primaires, qui, pour moi, représentent la joie, la gaieté et composent un univers pop et ludique. Je les ai associées aux couleurs neutres (blanc, noir et gris) pour mettre en avant les lignes des différents vêtements qui composent la collection.

joséphine gravis
Collection 2018 © Gildas Raffenel

Le processus de création est assez classique : je me nourris d’images trouvées sur le net, dans des livres et magazines. Je dessine jusqu’à ce que je trouve des formes qui me plaisent. Je fabrique ensuite les patrons, découpe, puis assemble les tissus.

U. : Quelles ont été vos inspirations pour cette nouvelle collection ?

Joséphine Gravis : J’ai été très inspirée par les formes géométriques simples. Le rond, le carré, le triangle sont présents dans beaucoup de pièces de la collection. Ces formes étaient très utilisées dans le graphisme des années 80 qui m’influencent beaucoup.

U. : Avez-vous une tenue phare qui résume la collection ?

Joséphine Gravis :L’image ci-dessous représente bien l’esprit de l’ensemble de la collection que les tee-shirts en particulier. Même s’ils sont assez simples en apparence, ils sont vraiment longs à réaliser, car la matière est difficile à travailler. La photo dépeint bien l’esprit pop, géométrique et ludique de la collection.

mode joséphine gravis
Collection 2018 © Joséphine Gravis

Joséphine Gravis : Je n’ai pas vraiment de « tenue phare » pour cette collection. Je trouve que toutes les pièces qui la composent sont importantes : la jupe « Madone » avec son côté imposant, mais très simple, lourde par sa matière, mais légère visuellement ; les sweats « Lover » qui se complètent en duo, mais qui fonctionnent aussi en solo ; les hauts « Puzzle » et la robe « Tetris » qui sont un véritable casse-tête à réaliser ; les vêtements avec des confettis pour le côté festif et toutes les figures géométriques présentes dans la collection qui incarnent pour moi la simplicité malgré la complexité de la fabrication.

mode joséphine gravis
Jupe Madone, Collection 2018 © Gildas Raffenel

U. : Vos collections ont toujours une dimension et inspiration artistique, avez-vo eu des coups de cœur 2018, en Mode ou en Art ? Un créateur/créatrice ou artiste à suivre selon vous ?

Joséphine Gravis : J’adore le travail du photographe Michal Pudelka que je trouve très inspirant. En mode, j’aime bien l’univers de Krizia Robustella, celui de Jean-Paul Lespagnard, il faut suivre aussi les créations de Christelle Noel qui fait de la broderie couleurs pop et flashies, mais encore la marque brestoise Phenüm qui collabore avec beaucoup d’artistes.

bubi canal
Chrystelle II, 2013. Lambda print. 24″x36″ © Bubi Canal

Le travail de l’artiste Bubi Canal m’a pas mal influencé cette année et j’aime beaucoup des artistes comme Sylvain Havec, Thibaut Gleize, Mardi Noir ou encore le LL Cool Jo dont les travaux, en plus d’être beaux et prolifiques, sont plein d’humour. Mais il y en a tellement d’autres qu’il est difficile de rédiger une liste…

U. : Côté Événements, quoi de prévu cette année ?

Joséphine Gravis : Je viens de terminer une commande pour le centre Pompidou qui m’a demandé de au travailler sur des sacs qu’ils utilisent dans le cadre des cosy visites. Je participe au Nantes Fashion Days du 18 au 27 mai, et je vais commencer à plancher sur la prochaine collection. À côté de ça, je vais me produire en tant que DJ en duo avec Nate Wab (Nate & Jojo) au Festival Treize, le samedi 14 avril à Rennes et pour Maison Acid le weekend d’après à Nantes, évènement pour lequel je participe à une exposition collective. Je compte également organiser un nouveau Cool Club où j’inviterai des artistes, créateurs et musiciens pour un évènement qui aura lieu en décembre…

joséphine gravis
Nate & Jojo @ Joséphine Gravis

U. : Une dernière question : beaucoup de vos créations sont mixtes, pensez-vous faire une collection homme ? 

Joséphine Gravis : Presque toutes les pièces de la collection sont portables par des hommes. Mais une collection homme ? Pourquoi pas, ce serait un beau challenge.

mode joséphine gravis
Pull Lovers, Collection 2018 © Gildas Raffenel

Contact : contact@josephinegravis.com
Site internet : http://josephinegravis.com

Voir également La mode selon Joséphine Gravis ici.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom