Depuis 2007, John Harvey Marwanny œuvre au développement personnel sans douleur. Sa philosophie d’entreprise touche-à-tout, son coaching sur mesure et sa réussite ne se démentent pas. Cet entrepreneur, coach et grand humaniste, a accepté, loin des connivences qui parfois lient la presse et le monde de l’entreprise, de se livrer sans fausse pudeur ni flagornerie. Une entrevue exceptionnelle en exclusivité pour Unidivers !

 

 John Harvey MarwannyUnidivers : Bonjour John Harvey !

John Harvey Marwanny : Hello Thibault ! Et merci de cette invitation à palabrer.

: Merci à vous. Si je suis ce que je suis, peut-être le dois-je à la Marwanny Corporation.

C’est bien probable.

: Une petite question, si vous le voulez bien !

« Fire away », comme disent nos amis d’outre-Manche.

: Depuis quand votre multinationale œuvre à l’épanouissement personnel ?

La Marwanny Corporation a été créée en 2007 pour apporter du bien-être à l’ensemble de la population.

: Française ? Ou rayonnez-vous à l’échelle planétaire ?

Nous rayonnons planétairement dans l’ensemble de la francophonie. Quand nous aurons résolu les problèmes des francophones, nous pourrons alors passer au reste du monde ; d’ici 5 à 7 ans, selon nos estimations.

: Vous semblez faire grand cas de la langue de Shakespeare. Avez-vous voyagé outre-Manche ou outre-Atlantique ? Vous prêchez la bonne parole ?

Je trouve simplement que d’autres langues expriment parfois mieux certains ressentis ou certains concepts, et je pioche dans les différents idiomes en fonction des besoins. Tout cela dans un objectif pédagogique. Ceci étant dit, les Américains et les Britanniques sont en retard sur nous en matière de développement personnel. Inutile donc d’aller chercher des réponses chez eux.

entretien marwanny corporationDans le monde de l’entreprise ou de l’édition, le développement personnel rencontre un grand succès. En êtes-vous l’instigateur, du moins dans l’hexagone ? Quel est le best-seller de votre Company ?

C’est un univers qui recèle d’innombrables charlatans et j’invite vos lecteurs à se méfier des escrocs. C’est pour cette raison même que j’ai décidé de me positionner sur ce créneau, afin que les clients — enfin, je veux dire les usagers — puissent bénéficier de solutions de développement personnel de qualité et à l’efficacité garantie. Nos ouvrages sont tous des best-sellers, mais certains le sont plus que d’autres : commuNIQUEZ efficacement avec LES AUTRES, Lettres d’insultes, Plan social, Les Bons conseils de John-Harvey Marwanny…

: Comme je vous l’ai dit, je pense vraiment devoir ma réussite à vos bons conseils. Brillez de 1000 feux… est mon livre de chevet. À part moi, recevez-vous des remerciements de la part des usagers ?

Quotidiennement, et c’est un plaisir sans cesse renouvelé de savoir que je fais du bien aux gens et à vous en particulier.

: Vous intervenez régulièrement lors de séminaires ?

J’essaie de le faire le plus souvent possible, ça permet tout de même de transformer la vie des gens en une seule soirée : c’est plus efficace que la procédure traditionnelle.

entretien marwanny corporation: Effectivement, vous semblez être visionnaire et à la pointe de la technologie. Le PowerPoint est-il un outil pédagogique capital, selon vous ?

Oui c’est vrai. Le PowerPoint est un outil qui permet à un public limité intellectuellement de mémoriser efficacement des concepts. Utilisé par un spécialiste tel que moi, il est effectivement d’une grande efficacité. C’est un peu comme à l’école : si vous ne faites que parler, même si vous dites des choses fascinantes, au bout d’un moment les gens décrochent : le PowerPoint permet de focaliser leur attention.

: Vous vous considérez comme un spécialiste. Mais quel est le parcours de Marwanny ? Quel est l’homme derrière la moustache ? Un grand diplômé ? Un autodidacte ?

Je suis un capitaine d’industrie qui s’est fait tout seul à la force du poignet. Maintenant que j’ai réussi, que j’ai tout eu et tout gagné, j’ai envie de faire profiter le monde de mes richesses intérieures. Un peu comme l’ont fait Bill Gates et Warren Buffet.

: Vous êtes présent dans toutes les sphères de la vie privée ? Même les plus intimes ?

Vous parlez de la vie privée de mes usagers ou de celle de mes maîtresses ?

: Les deux, mon capitaine.

entretien marwanny corporationConcernant mes maîtresses, je vous confirme que oui. Et qu’elles aiment ça. Concernant les usagers, je ne suis bien entendu pas sur place pour voir ce qu’ils font, mais on m’a rapporté à maintes reprises qu’un préservatif Marwanny est du plus bel effet dans la phase cruciale des moments intimes : un effet aphrodisiaque décuplé est constaté par toutes les parties prenantes.

: Le Marwannydom a été en effet testé et approuvé par un gros membre d’Unidivers. Mais aussi Le Guide bilingue des relations amoureuses. Pour vous, une réussite dans le privé signifie-t-elle une réussite au travail ? Et inversement ?

C’est très bien et je vous en félicite. En effet, nous avons une approche holistique de ce que sont la réussite et le bien-être (deux notions qui relèvent à vrai dire d’un seul et même concept, mais c’est un peu compliqué à expliquer si brièvement). Par conséquent, oui, la réussite professionnelle nourrit le bien-être privé et réciproquement. C’est une vision des choses que nous avons acquise en étudiant une philosophie orientale très méconnue dans nos contrées : le Yin et le Yang.

marwanny: Ah, le développement personnel emprunte beaucoup à la sagesse orientale, n’est-ce pas ?

Oui. Mais dans le cas de la Marwanny Corporation, nous y avons ajouté la dimension « sans douleur ». Elle emprunte directement à la logique occidentale. Contrairement aux bonimenteurs qu’on peut croiser un peu partout, nous avons unifié les différentes visions du monde pour un véritable épanouissement de l’individu, où qu’il se trouve et quelles que soient ses origines ethniques.

: On pourrait vous reprocher cependant une certaine tendance au darwinisme social. Notamment dans votre jeu Plan Social. Que répondez-vous à vos détracteurs ?

Il y a toujours un ou deux esprits chagrins pour faire des reproches à ceux et celles qui essaient de rendre le monde un peu plus beau. Mais je n’ai que faire des râleurs professionnels : j’aide les gens à s’épanouir, les jaloux peuvent continuer à déverser leur bile. Le chien aboie et la caravane passe.

entretien marwanny corporation: Comme je vous comprends ! En sus de votre société mère, vous avez monté deux filiales, Marwanny Comix et Marwanny Music. Pouvez-vous nous éclairer ?

Oui. Nous proposons du développement personnel sans douleur, c’est le cœur de notre métier. C’est sans douleur, certes, mais ça peut être un peu fatigant pour nos usagers, ça réclame tout de même un peu d’efforts. Par conséquent, nous avons décidé de nous diversifier, un peu comme le font les grandes multinationales, en créant une filiale « entertainment » permettant à nos usagers de se détendre entre les phases de développement personnel sans douleur. Un peu comme un culturiste doit bien se reposer entre ses sessions d’entraînement s’il veut véritablement se développer physiquement. Et donc il y a deux branches dans cette filiale : Marwanny Comix, parce que la BD, ça détend et Marwanny Music parce que la musique, ça détend aussi. Ne dit-on d’ailleurs pas que la musique adoucit les mœurs ?

: Parfaitement John Harvey. Vous êtes multitâche. Concevez-vous intégralement ces « produits pour gagner » ?

Je recours parfois aux services de spécialistes reconnus dans des domaines spécifiques, mais bien évidemment, je cadre bien le tout, car les spécialistes ont parfois du mal à voir le « bigger picture ». C’est l’un des secrets de ma réussite : savoir identifier QUAND j’ai besoin d’aide. Sans jamais perdre de vue mon objectif véritable.

john harvey marwanny : Et pour ce faire, vous faites appel à Morvandiau ou Bernstein ? Un capitaine doit savoir bien s’entourer ?

Oui. C’est un peu ce que je viens de vous dire, d’une autre manière. Mais c’est aussi plus que ça. J’ai par exemple sorti Jorge Bernstein du caniveau, alors qu’il vivotait péniblement sur Facebook. J’ai identifié son potentiel, et c’est grâce à moi qu’il est aujourd’hui devenu ce qu’il est. Savoir s’entourer, oui, mais savoir aider aussi.

: C’est votre duo, Être de gauche, qui l’a propulsé ?

Non : il m’a demandé de « featurer » sur cette chanson et j’ai accepté, un peu comme quand on rend service à un ami. Bien avant ça, je lui ai proposé d’écrire un guide pour la Marwanny Corporation : en une semaine, il avait rédigé le plan de Winner ensemble, c’est gagner together. Trois mois plus tard, le chef d’œuvre était bouclé. Une opération gagnant-gagnant-gagnant. Comme je les aime.

 john harvey

: Comme quoi, il est possible d’avoir un gros portefeuille et un grand cœur ! Pour en revenir à votre duo, le socialisme semble être une préoccupation de la Marwanny Corporation ?

Vous avez tout compris, je vous félicite. Concernant le socialisme, c’est plutôt que le PS que nous connaissons aujourd’hui est un excellent cas d’étude in vivo du charlatanisme que nous avons à cœur de dénoncer chez Marwanny. Car nous vous apprenons à lire entre les lignes, à démasquer les escrocs, à ne pas vous laisser abuser par les imposteurs… Les socialistes français permettent véritablement de bien étudier les ficelles des différentes techniques de supercherie.

: Mais toute la classe politique en prend pour son grade, notamment dans votre délicieuse ritournelle, J’en rêve parfois. Marwanny tomberait-il dans la satire ?

Alors, J’en rêve parfois est une des chansons de notre interprète maison Jean-Hervé Marouin, que nous avons sélectionnée parmi des milliers de candidats. Et comme toutes les chansons conçues dans nos laboratoires, elle est destinée à un segment spécifique du marché : en l’occurrence le public militant (ou « concerné politiquement »). Nous le satisfaisons donc, c’est bien normal.

: Pas de politique donc, au sein de la Marwanny Corporation ?

Non, nous sommes apolitiques : l’humanisme est notre seul modèle.

john harvey marwanny : Un peu d’humour ne fait pas de mal, cependant ?

Bien entendu, c’est pour cette raison que nous avons des chansons comme La jeune fille dans la rue, qui propose une thématique amusante et guillerette.

: Pour un public plus grivois ?

Notamment, mais comme il y a plusieurs niveaux de lecture, les enfants aussi peuvent en profiter. C’est d’ailleurs la caractéristique de cette chanson. Elle plaît à tous les publics.

: Superbe ! Mais une question me brûle les lèvres : JHM ne se serait-il pas inspiré de quelques saltimbanques bien connus ? Je pense par exemple à Monsieur Georges Brassens.

La chanson Petit Mouton est un hommage très assumé au Grand Georges, de même que La jeune fille dans la rue est un hommage à un grand classique de la chanson française : La jeune fille du métro, qui utilise le même principe de rimes suggérées.

entretien marwanny corporation: Vous auriez donc quelques aînés ? Des maîtres à penser ?

Je n’irai pas jusque-là, mais nous savons reconnaître la qualité où elle est et en extraire la substantifique moelle, pour le plus grand plaisir de nos usagers.

: Ce n’est pas pour chercher le scoop mais… d’un point de vue physique, vous pourriez être le fils du professeur Choron ?

Vous savez, les gens manquent d’imagination : on me compare régulièrement à Saddam Hussein ou Freddie Mercury, tandis que Jean-Hervé Marouin est très régulièrement comparée à Sean Connery ou Choron : dès que l’on arbore une moustache fringante, les références esthétiques se resserrent rapidement.

À quand Francis Cabrel …

Tout à fait.

: Pour cette nouvelle année, quel est donc le programme de la Marwanny Corporation ?

Une tournée de séminaire en mars, dans toute la France. Quelques nouvelles chansons de Jean-Hervé avec les clips qui les accompagnent, et à plus moyenne échéance, le MARWANNY-SUTRA, la référence définitive pour une sexualité épanouie.

: Époustouflant. Vous allez prolonger, compléter, sublimer le Kâma-Sûtra ?

Sublimer est le terme adéquat.

: Eh bien, merci Monsieur Marwanny. Avant de nous quitter, un petit conseil peut-être, un viatique pour nos lecteurs en 2016 ?

Comme vous y allez ! Croyez-vous véritablement que je vais prodiguer ici gratuitement un conseil sans que cela rapporte quoique ce soit à la fondation humaniste dont je suis le président ? Un bon conseil, allez sur le site de la Marwanny Corporation : votre vie s’en trouvera transformée.

: En voilà une invitation ! Merci, John Harvey.

Je ne vous le fais pas dire. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir !

 

le site de Marwanny Corporation

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom