dim 22 mai 2022

MORLAIX. BRUNO GUÉZENNEC PERPÉTUE LA TRADITION DES JEUX BRETONS

Dans son atelier niché sur les hauteurs de Morlaix, Bruno Guézennec fait vivre l’héritage familial de la Tournerie du Viaduc, fondée par son grand-père en 1935. Il est l’un des derniers artisans tourneurs à fabriquer des jeux traditionnels bretons. Quilles, Patigo, Boultenn, ou encore palets sur planche… Cette riche tradition locale de jeux en bois connaît aujourd’hui un nouveau succès.

Bruno Guézennec a grandi dans l’atelier de la Tournerie du Viaduc, au milieu des scies et du tour de bois transmis de génération en génération. Cette histoire familiale débute en 1935, lorsque son grand-père, Auguste Guézennec, ouvre la Tournerie. L’entreprise est alors spécialisée dans la menuiserie et la fabrication de meubles anciens. Elle sera reprise par son fils qui formera Bruno Guézennec pour finalement y succéder en 1986. « Mon grand-père a fondé l’atelier. Il faisait à l’époque du tournage sur bois. Il fabriquait des meubles, des pieds de table, des buffets, des barreaux d’escalier et aussi des sculptures. J’ai toujours connu cet endroit. J’ai commencé à donner un coup de main à l’âge de 14 ans, puis j’y ai travaillé dès les années 70 car cela me plaisait. »

Tournerie du Viaduc Morlaix
L’atelier de la Tournerie du Viaduc.
Tournerie du Viaduc Morlaix
Les outils utilisés par Bruno Guézennec : le tour manuel qui appartenait à son grand-père, le tour à copier, la raboteuse, la scie à ruban, la scie radiale, la mortaiseuse à bédane…
Bruno Guézennec jeux bretons
Pieds de tables en chêne massif avec cannelures.

Bruno Guézennec continue d’entretenir dans la région du Finistère ce savoir-faire artisanal prisé par les menuisiers, ébénistes et particuliers qui font appel à lui pour des restaurations ainsi que des créations sur-mesure : balustres, pieds de tables, barreaux d’escaliers, fuseaux, décorations… C’est par un heureux hasard que le Morlaisien se tourne en 2000 vers la production de jeux traditionnels bretons. « Une association locale à Locquirec est venue me voir pour me demander de réaliser des jeux bretons. Ils souhaitaient faire découvrir ces jeux au plus grand nombre grâce à des démonstrations dans des écoles et des villages. Je m’y suis donc essayé et cela a eu énormément de succès. De fil en aiguille, j’ai continué et j’en ai fait de plus en plus. Cela a coïncidé avec une période où le public avait envie de revenir vers des produits plus locaux. »

Bruno Guézennec jeux bretons
Giraud Sébastien-Charles, Jeu de boule à Pont-Aven, Huile sur toile, 1869.

La Bretagne possède une riche culture du jeu, nourrie au fil des siècles par les Bretons ainsi que les Celtes continentaux. Les jeux pouvaient se pratiquer en extérieur notamment au printemps, à l’arrivée des beaux jours, mais aussi dans les bistrots en tant que jeux de tables. Les jeux traditionnels peuvent se décupler en une multitude de déclinaisons et de variantes qui parfois n’existent que dans certains villages. Une richesse extraordinaire à la fois ancienne et fragile, qui, par manque de transmission a plusieurs fois failli se perdre. Ainsi, plusieurs jeux datant du Moyen Âge ont malheureusement disparu avec le temps, mais de nombreux acteurs passionnés du territoire se battent pour les faire connaître, comme la Confédération des jeux et sports traditionnels de Bretagne (FALSAB).

  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons

Bruno Guézennec est l’un des défenseurs de cette identité culturelle qu’il fait revivre en fabriquant chaque pièce avec du bois de pays. Dans son catalogue, on peut retrouver les très populaires palets bretons, jeux de la Grenouille, boules bretonnes et jeux de quilles, dont la forme ou la taille des quilles ainsi que de la boule peuvent varier, puis le boultenn, jeu de tir originaire du Pays de Quimper, mais aussi le patigo aussi appelé trou du chat (en référence aux chatières) qui consiste à faire passer une boule dans un passage. Il y a aussi le birinig, où le joueur doit faire tomber un maximum de quillettes en balançant une bille de bois rattachée à un mât par une ficelle. « Chaque village possède son propre jeu et sa propre déclinaison. C’est important de garder ces traditions et de les transmettre pour qu’elles ne soient pas oubliées. Il y a néanmoins une forte tendance pour ces jeux qui redeviennent d’actualité. J’ai des nouvelles commandes chaque semaine alors je prépare toujours du stock. Les gens ont vraiment envie de posséder ces jeux originaux. »

Pétanque interdite
Clin d’oeil à la ville de Plancoet (22)

Pour découvrir le travail de Bruno Guézennec,vous pouvez vous rendre sur le site de la Tournerie du Viaduc !

Tournerie du Viaduc, 46 voie d’accès au port à Morlaix.

Contact au 09.74.56.26.36

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Dans son atelier niché sur les hauteurs de Morlaix, Bruno Guézennec fait vivre l'héritage familial de la Tournerie du Viaduc, fondée par son grand-père en 1935. Il est l'un des derniers artisans tourneurs à fabriquer des jeux traditionnels bretons. Quilles, Patigo, Boultenn, ou encore palets sur planche... Cette riche tradition locale de jeux en bois connaît aujourd'hui un nouveau succès.

Bruno Guézennec a grandi dans l'atelier de la Tournerie du Viaduc, au milieu des scies et du tour de bois transmis de génération en génération. Cette histoire familiale débute en 1935, lorsque son grand-père, Auguste Guézennec, ouvre la Tournerie. L'entreprise est alors spécialisée dans la menuiserie et la fabrication de meubles anciens. Elle sera reprise par son fils qui formera Bruno Guézennec pour finalement y succéder en 1986. « Mon grand-père a fondé l'atelier. Il faisait à l'époque du tournage sur bois. Il fabriquait des meubles, des pieds de table, des buffets, des barreaux d'escalier et aussi des sculptures. J'ai toujours connu cet endroit. J'ai commencé à donner un coup de main à l'âge de 14 ans, puis j'y ai travaillé dès les années 70 car cela me plaisait. »

Tournerie du Viaduc Morlaix
L'atelier de la Tournerie du Viaduc.
Tournerie du Viaduc Morlaix
Les outils utilisés par Bruno Guézennec : le tour manuel qui appartenait à son grand-père, le tour à copier, la raboteuse, la scie à ruban, la scie radiale, la mortaiseuse à bédane...
Bruno Guézennec jeux bretons
Pieds de tables en chêne massif avec cannelures.

Bruno Guézennec continue d'entretenir dans la région du Finistère ce savoir-faire artisanal prisé par les menuisiers, ébénistes et particuliers qui font appel à lui pour des restaurations ainsi que des créations sur-mesure : balustres, pieds de tables, barreaux d'escaliers, fuseaux, décorations... C'est par un heureux hasard que le Morlaisien se tourne en 2000 vers la production de jeux traditionnels bretons. « Une association locale à Locquirec est venue me voir pour me demander de réaliser des jeux bretons. Ils souhaitaient faire découvrir ces jeux au plus grand nombre grâce à des démonstrations dans des écoles et des villages. Je m'y suis donc essayé et cela a eu énormément de succès. De fil en aiguille, j'ai continué et j'en ai fait de plus en plus. Cela a coïncidé avec une période où le public avait envie de revenir vers des produits plus locaux. »

Bruno Guézennec jeux bretons
Giraud Sébastien-Charles, Jeu de boule à Pont-Aven, Huile sur toile, 1869.

La Bretagne possède une riche culture du jeu, nourrie au fil des siècles par les Bretons ainsi que les Celtes continentaux. Les jeux pouvaient se pratiquer en extérieur notamment au printemps, à l'arrivée des beaux jours, mais aussi dans les bistrots en tant que jeux de tables. Les jeux traditionnels peuvent se décupler en une multitude de déclinaisons et de variantes qui parfois n'existent que dans certains villages. Une richesse extraordinaire à la fois ancienne et fragile, qui, par manque de transmission a plusieurs fois failli se perdre. Ainsi, plusieurs jeux datant du Moyen Âge ont malheureusement disparu avec le temps, mais de nombreux acteurs passionnés du territoire se battent pour les faire connaître, comme la Confédération des jeux et sports traditionnels de Bretagne (FALSAB).

  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons
  • Bruno Guézennec jeux bretons

Bruno Guézennec est l'un des défenseurs de cette identité culturelle qu'il fait revivre en fabriquant chaque pièce avec du bois de pays. Dans son catalogue, on peut retrouver les très populaires palets bretons, jeux de la Grenouille, boules bretonnes et jeux de quilles, dont la forme ou la taille des quilles ainsi que de la boule peuvent varier, puis le boultenn, jeu de tir originaire du Pays de Quimper, mais aussi le patigo aussi appelé trou du chat (en référence aux chatières) qui consiste à faire passer une boule dans un passage. Il y a aussi le birinig, où le joueur doit faire tomber un maximum de quillettes en balançant une bille de bois rattachée à un mât par une ficelle. « Chaque village possède son propre jeu et sa propre déclinaison. C'est important de garder ces traditions et de les transmettre pour qu'elles ne soient pas oubliées. Il y a néanmoins une forte tendance pour ces jeux qui redeviennent d'actualité. J'ai des nouvelles commandes chaque semaine alors je prépare toujours du stock. Les gens ont vraiment envie de posséder ces jeux originaux. »

Pétanque interdite
Clin d'oeil à la ville de Plancoet (22)

Pour découvrir le travail de Bruno Guézennec,vous pouvez vous rendre sur le site de la Tournerie du Viaduc !

Tournerie du Viaduc, 46 voie d'accès au port à Morlaix.

Contact au 09.74.56.26.36