Au terme d’une opération médiatique si tellement vraiment bien orchestrée, le nouveau porte-drapeau des anti-système (de certains anti-système) a été incarcéré à la maison d’arrêt de Nice. Jérôme Kerviel s’est vu signifier la peine de trois ans de prison ferme prononcée à son encontre par la Cour d’appel du Tribunal correctionnel de Paris. Mais la nouvelle passionaria compte bien contribuer à ce que la majorité des Français et Européens demande : la mise au pas du système financier et bancaire, notamment la révision de l’article 104 du Traité de Masstricht.

jérome kerviel

*

Jérôme Kerviel : star des intermittents de la finance

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom