BACK TO THE BAY OU SAN FRANCISCO PAR MICHEL HEFFE 3/9

    Petit journal de bord d’un séjour à San Francisco, à la découverte d’une ville mythique et aussi à la recherche des fantômes de la Beat Generation, des idées et du son des années hippie, du Grateful Dead, du Jefferson Airplane et de Janis Joplin bien sûr.

    Third day.
    2ème breakfast de la matinée avec un petit cousin français installé depuis 18 ans à San Francisco. On rigole bien en voyant arriver les pommes de terre, les œufs brouillés et les côtelettes à 9h du matin… Et c’est très bon. Vive le breakfast US !
    Pierre est très occupé. Busy young man ! Marié à une jeune femme originaire de Hong Kong, il a deux enfants qui parlent chinois, français et bien sûr américain !
    « Vous voulez voir quelque chose de typique à San Francisco ? »
    Bien sûr qu’on veut !
    C’est un bel hôtel, près d’Union Square, le centre du centre. Hôtel de France. Le drapeau tricolore et le Stars and Stripes flottent gaiement ensemble à l’entrée.
    « le patron est français, d’Orléans, c’est un de mes clients et il a créé son hôtel il y a juste 50 ans. »
    On franchit la porte d’entrée et là c’est le choc !
    Tout, absolument tout est dédié à Jeanne d’Arc. Normal, le boss est natif d’Orléans. Pas un espace, où Jeanne, sous toutes les formes possibles et imaginables, ne soit présente ! Portraits, bustes en plâtre ou en bronze, statues grandeur nature, tableaux, tapis, fauteuils, abat-jours, verres, dessous de verre, tasses à café, assiettes, nappes, couvercles de toilettes… Chaque chambre à son thème : Les voix, Domrémy, la guerre contre les Anglois, Orléans, le procès et même le bûcher…
    « Les Américains adorent, nous dit le jeune manager français, et ils en redemandent ! On va prochainement mettre une mosaïque consacrée à Jeanne d’Arc sur le trottoir devant la porte d’entrée. La mairie est d’accord. »
    Janis of Port Arthur a-t-elle dormi dans cet hôtel ?
    May be, may be not…

    croissant usa

    calamity jane

    Laisser une réponse

    SVP rédigez votre commentaire
    Merci d'inscrire votre nom