Du 26 janvier au 1er avril 2013, la ville de Dinard accueille l’artiste Jean-François Rauzier au Palais des Arts et du Festival. Le photographe et artiste Jean-François Rauzier propose une épopée « néoancestrale » centrée sur l’arche de Noé. Une quarantaine d’œuvres associe sculptures monumentales, photographies, vidéos et  faux documents historiques à la manière d’une uchronie.

rauzier, arches, dinardÀ sa sortie de l’École Louis Lumière, Jean-François Rauzier se concentre sur un travail créatif personnel. Dès 2002, il invente le concept de l’HYPERPHOTO.

rauzier, arches, dinardIl assemble ainsi des images composées de plusieurs centaines de prises de vues de dessins, sculptures ou peintures. Ces couches sédimentées forment autant d’angles d’attaque distorsifs sur le résultat polysémique final qui se donne au spectateur comme un voyage onirique esthétique et mystérieux qui fait écho aussi bien à Jérôme Bosch, Borgès, Chirico, Dali, Miyazaki qu’à certains symbolistes fractaux ou océaniques. Avec une touche d’un Marinetti hyperréaliste.

« Le projet artistique d’Arches procède ainsi par alchimie et par catharsis. Il mêle images, matières et sujets : l’exode urbain, les menaces de la guerre, les nouvelles technologies spatiales, le conte historique des héros “sauveurs” de l’humanité depuis Noé, les traces de la culture à sauver, l’architecture futuriste » explique le commissaire de l’exposition Ashok Adiceam. Le spectateur pénètre dans l’exposition en remontant le temps et l’espace, en passant une frontière, entre l’intérieur et l’extérieur, hors de la caverne de Platon et comme dans une NDE :  un long couloir rauzier, arches, dinardobscur où veillent, comme autant de gardiens d’une fondation perdue, des gorilles. Suit une plongée dans une narration-univers avec comme fil rouge des extraits de la Genèse. Enfants et adultes rêveront de monter dans ces vaisseaux rétrofuturistes destinés à déménager une partie de l’humanité, du savoir et de la vie terrestre, à l’heure du grand cataclysme…

Pratique :

Palais des arts et du festival 2, boulevard Wilson. Dinard
Exposition ouverte du mardi au dimanche 14h – 18h30 Fermeture hebdomadaire : lundi Ouverture exceptionnelle : lundi de Pâques
rauzier, arches, dinardClôture de la billetterie 30 minutes avant la fermeture du palais des arts Groupes : possibilité de visite sur réservation préalable au 02.99.46.50.63 Tarifs : Entrée plein tarif : 3 €
Exonération : – 18 ans, Carte Enora, Personnes sans emploi, personnes handicapées et/ou mobilité réduite, Carte Icom, journalistes (sur présentation de justificatifs) Groupes: possibilité de réservation de plage horaire de visite au +33 2.99.46.50.63

 

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d’esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom