JACQUELINE RIPART : CHEVAUX ET MUSIQUE KIRGHIZES A RENNES

Jacqueline Ripart est l’invitée du Carré VIP (VieillePie), l’émission de radio dédiée aux femmes de plus de 50 ans (mais pas exclusivement !). Codiffusée par RCF Radio Alpha et Unidivers.fr, retrouvez Marie-Christine Biet et ses invitées deux fois par mois à la radio et sur le web.

La VIP de février est Jacqueline Ripart. Née en 1956, Jacqueline Ripart s’est d’abord passionnée pour la musique. Prix de l’École nationale de musique d’Aix-en-Provence en 1974, licenciée en musicologie de la faculté des lettres d’Aix-en-Provence, elle enseigne le piano et joue en concert, puis devient ingénieur du son (pour des spectacles de théâtre et danse, films documentaires, magazines télévisés, etc.).

Sa fascination pour le cheval lui est venue à l’âge de 10 ans, alors que Jacqueline Ripart séjournait dans les Alpes. Après avoir pratiqué l’équitation en compétition jusqu’à 18 ans, elle se tourne vers le l’équitation d’extérieur et devient documentariste et journaliste spécialisée sur le monde du cheval.

Depuis lors, Jacqueline Ripart voyage aux quatre coins de la planète. Convaincue de l’importance de la biodiversité et de la diversité des cultures, elle fréquente les peuples cavaliers et travaille à la réhabilitation des chevaux de race ancestrale, de la Namibie au Kirghizstan en passant par la Colombie, la Mongolie, l’Afrique du Nord – travaux qui donnent lieu à de nombreux films, reportages et livres.

Depuis 2001, Jacqueline Ripart  consacre son énergie et son temps à la sauvegarde des traditions équestres et du cheval traditionnel des nomades kirghiz. Elle a pour cela créé la Fondation de droit jacqueline repart « Kyrgyz Ate » qu’elle dirige depuis lors. Ses activités se déroulent spécifiquement dans les montagnes et les grands espaces des Tian Shan et du Pamir en Asie Centrale.

Jacqueline Ripart fait sa déclaration à Servane Bourges, médecin (de campagne et au SAMU) passionnée d’équitation et grande voyageuse.

Son Coup de coeur va à Domie Lepinasse. Cette autre mordue de voyages lointains oeuvre à la communication  du festival normand Jazz sous les pommiers, basé à Coutances, qui prépare sa 38ème edition.

Choix musicaux de Jacqueline Ripart :

– Georges Brassens, Le petit cheval blanc, 1953, paroles tirées d’un poème de Paul Fort

– Musique kirghize : Mash botoï

– L’homme à l’harmonica, dans Il était une fois dans l’Ouest,film de Sergio Leone (1968), chef-d’œuvre du western spaghetti. Musique: Ennio Morricone

JACQUELINE RIPART

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom