Cet article laisse à chacun son appréciation quant au caractère intrusif ou non, justifié ou non, de ce nouveau type de contrôles pratiqués déjà à l’aéroport de Tel Aviv en Israël : le scannage des mails de touristes ciblés.

Depuis quelque temps, les services de sécurité de l’aéroport de Tel-Aviv ont légalement le droit d’accéder aux courriers électroniques des touristes arrivant en Israël. La demande ne sera toutefois faite qu’en cas de soupçon de danger avéré et uniquement si la personne est d’accord pour permettre l’accès à sa messagerie. En cas de refus, la sécurité sera fondée à lui refuser l’accès au territoire israélien. La possibilité de refuser est donc assez contraignante.

Certains qualifieront ce nouveau droit d’exception et « d’intrusion inadmissible dans la vie privée » pendant que les autres la justifieront au nom de la sécurité d’un État dont le territoire est singulier.

Les instances officielles précisent que le recours au scannage sera marginal puisque très ciblé. Les défenseurs des libertés individuelles, quant à eux, dénoncent la pente glissante vers la violation de la vie privée puisqu’il sera facile de forcer la main à l’arrivant mis au pied du mur. Comment refuser après un vol de plusieurs heures et une forte somme dépensée dans le billet d’avion ?

Les questions connexes sont par ailleurs multiples : une propagation de la mesure à d’autres territoires est-elle probable ? Quels mails sont consultés : ceux déjà téléchargés, en cours de rapatriement, à venir. Doit-on donner les identifiants de toutes ses messageries ?

Étrange relation entre vie privée, morale, sécurité, technologie. Dans quelle ronde de plus en plus invivable le monde est-il en train de sombrer ?

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom