Et 1917 devient Révolution russe… Pour le centenaire de ce tournant historique, la BDIC présente, du 18 octobre 2017 au 18 février 2018 à l’Hôtel des Invalides à Paris, une exposition consacrée à la Révolution russe : Et 1917 devient Révolution

1917 DEVIENT REVOLUTION
Famille impériale

Février 1917. Le tsar Nicolas II, dernier des Romanov, abdique sous la pression de tout un peuple épuisé par la guerre. Naissent les soviets, organes de la nouvelle démocratie révolutionnaire, tandis que s’organise un gouvernement provisoire. Un temps d’incertitudes s’ouvre.
Octobre 1917. Les bolcheviks prennent le pouvoir au nom des soviets et renversent le Gouvernement provisoire de Kerenski. Avec les décrets sur la paix, la terre, le contrôle ouvrier et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ils entendent ouvrir une nouvelle ère.
Janvier 1918. La réunion de l’Assemblée constituante, dernier espoir d’une révolution démocratique est violemment dispersée. Les bolcheviks ont définitivement tout le pouvoir entre leurs mains.
Mars 1918. La paix séparée est signée avec l’Allemagne. La guerre civile se déchaîne. De l’Ukraine à l’Arménie, les nations tentent dans la tourmente d’affirmer leur indépendance.
En France, dès le printemps 1917, l’opinion, la presse, les soldats au front se passionnent pour la grande lueur à l’Est. En Russie s’élabore le récit de la grande révolution d’Octobre, événement qui marquera de très nombreux mouvements politiques et protestataires durant le XXe siècle.

1917 DEVIENT REVOLUTION
Manifestation du 1er mai 1917 Tcheliabinsk

SECTION 1 DE L’EXPOSITION ET 1917 DEVIENT RÉVOLUTION : UNE RÉVOLUTION À VIVE ALLURE

D’emblée, une plongée dans le tourbillon politique scandé par les moments révolutionnaires de Février et d’Octobre permet de revenir sur les crises de l’année 1917, de voir apparaître les images critiques d’un Ancien Régime jusqu’alors sacralisé, puis les gures de nouveaux acteurs et de nouveaux pouvoirs. L’effervescence démocratique ouverte par la chute du tsarisme renouvelle la production graphique, avec les revues, les affiches électorales, les cartes postales… Certaines photographies deviendront iconiques, des films rares donnent à voir la prise de parole de tout un peuple. L’année 1917 est celle de tous les possibles, suscitant rêves et espoirs, mais aussi désillusions, puis violences. La manifestation des femmes, la formation du Gouvernement provisoire, celle du Soviet de Petrograd, l’abdication du tsar, la multiplication des lieux de pouvoirs, la longue préparation de l’élection d’une Assemblée constituante au suffrage universel sont autant d’événements ouvrant de multiples voies à la Révolution. Mais les crises et retournements de situation sont permanents. À l’été, le désastre de l’offensive russe sur le front est, puis le putsch raté de Kornilov, éloignent une partie de la population du Gouvernement provisoire, renversé quelques mois après par Lénine et les bolcheviks. La dissolution de l’Assemblée constituante, le jour même de son ouverture, le 5 janvier 1918, ne laisse d’autre voie à la Révolution que celle imposée par les bolcheviks. Le « siècle soviétique » a débuté.

1917 DEVIENT REVOLUTION
Karl Bulla Perspective Nevski 1917

SECTION 2 DE L’EXPOSITION ET 1917 DEVIENT RÉVOLUTION : LA RÉVOLUTION ARMÉE

Les grandes crises de l’année 1917 sont toutes liées au conflit mondial dans lequel est engagée la Russie. En Février, défaites et pénuries entraînent la chute d’une monarchie délégitimée. Le Gouvernement provisoire ne parviendra jamais à trouver l’équilibre entre les exigences militaires des Alliés et le rejet de la guerre par le peuple. Les fronts se disloquent, le coup d’État bolchevique, la dispersion de la Constituante (5 janvier 1918) et la paix séparée de Brest-Litovsk (3 mars 1918) transforment la guerre impérialiste en guerre civile, alors que se construit l’Armée rouge. L’image, fixe ou animée, joue un rôle clé dans la mobilisation d’une population largement analphabète.

1917 DEVIENT REVOLUTION
Prisonniers bolcheviques à Ekaterinodar

SECTION 3 DE L’EXPOSITION ET 1917 DEVIENT RÉVOLUTION : ÉCLATS D’EMPIRE ET DÉSIRS DE NATIONS

Une prison des peuples, telle est l’image de la Russie des tsars en 1914, cet immense Empire multinational et colonial à cheval sur l’Europe et l’Asie. La révolution de Février ouvre la vanne des revendications sociales, mais aussi nationales de l’Ukraine au Caucase, de la Finlande au Turkestan. De nombreuses régions de l’ancien Empire proclament leur indépendance, symbolisée par la floraison des billets de banque. La fin des discriminations, notamment à l’égard des Juifs, la prise d’indépendance précoce de la Pologne semblent augurer d’une refondation de la Russie comme nouvelle union des peuples. Mais le Gouvernement provisoire reste timide. Les périphéries se délitent dans la guerre. Suite à la prise du pouvoir par les bolcheviks en Russie centrale, les autonomies et les indépendances se multiplient, souvent défendues les armes à la main. L’occupation ennemie et la guerre civile entre bolcheviques et anti-bolcheviques contribuent aussi à faire éclater les territoires.

1917 DEVIENT REVOLUTION
Prise de Kazan par les Rouges 1918

SECTION 4 DE L’EXPOSITION ET 1917 DEVIENT RÉVOLUTION : LES RÉVOLUTIONS RUSSES VUES DE FRANCE

Malgré les difficultés à correspondre et à voyager dans l’Europe en guerre, les Français qui vivent en Russie et les Russes présents en France réagissent aux événements extraordinaires que connait leur pays. Fascinés ou critiques, les témoins français présents en Russie font des choix opposés, tout comme les soldats du Corps expéditionnaire russe en France. Une première image polémique de ces révolutions s’élabore dans l’opinion publique malgré les difficultés à correspondre et à voyager dans l’Europe en guerre.
Au même moment, le baron de Baye, archéologue et ethnologue, est chargé d’une collecte documentaire à chaud, à l’origine des collections uniques de la BDIC. Envoyés par le gouvernement français pour freiner le défaitisme russe, Eugène Petit et Charles Dumas seront parmi les premiers témoins oculaires de gauche critiques du bolchevisme. Pierre Pascal et Jacques Sadoul choisissent de se mettre au service de la révolution d’Octobre.

1917 DEVIENT REVOLUTION
Train de propagande 1919

SECTION 5 DE L’EXPOSITION ET 1917 DEVIENT RÉVOLUTION : COMMÉMORER ET IMAGINER LA RÉVOLUTION

D’abord il y eut la Révolution. Puis le mythe s’est substitué à la réalité. La révolution d’Octobre devint une célébration, une succession de fêtes commémoratives.
Facteur d’unité, de légitimité et de mobilisation, les célébrations d’Octobre participent à la construction d’un nouvel imaginaire qui offre à la fois un récit du moment fondateur de 1917, une vision révolutionnaire du monde et une promesse d’un avenir meilleur. Cet imaginaire s’organise autour des thèmes et des personnages clés, peuplant deux univers irréconciliables, celui des Rouges et des Blancs, de la patrie du prolétariat et de son entourage capitaliste. Défilés et spectacles de masse, affiches et cartes postales, timbres et porcelaines, photographies et films de fiction – une multitude de gestes, de formes et de supports est déployée à l’occasion de chaque célébration.
Dernière image de l’exposition, le défilé militaire de novembre 1977 sur la place Rouge nous rappelle que cette histoire demeure très contemporaine, et liée de bien des façons à notre présent.

1917 DEVIENT REVOLUTION
Défilé sur la Place rouge 1983

Exposition RÉVOLUTION ET 1917 DEVIENT… 18 octobre 2017 au 18 février 2018, BDICBibliothèque de documentation internationale contemporaine, Hôtel des Invalides, Cour d’Honneur, 129 rue de Grenelle, 75007 Paris.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ACCÈS
Métro La Tour-Maubourg Ligne 8
Varenne Ligne 13
RER C Station Invalides
Parking Vinci sous l’esplanade des Invalides Taxi La Tour-Maubourg

HORAIRES
Exposition ouverte tous les jours de 10h à 17h Sauf les jours fériés

TARIFS
Prix d’entrée : 5 €
Tarif réduit : 3 €
Visites guidées : tarif forfaitaire de 30 €

SERVICE PÉDAGOGIQUE
et réservations de visites guidées Frédérique Baron
01 40 97 79 68 frederique.baron@bdic.fr
communication-bdic@bdic.fr
01 40 97 38 39 – 07 60 98 10 38

INVALIDES EXPOSITION ET 1917 DEVIENT RÉVOLUTION

EnregistrerEnregistrer

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom