CORONAVIRUS COVID

Alors que le gouvernement a ordonné le confinement le 17 mars pour cause de coronavirus, les adeptes des réseaux sociaux n’ont pas attendu pour s’exprimer : voici donc quelques tweets et autres images relevés de façon aussi aléatoire que non-exhaustive (et totalement subjective).

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS
Désormais on trouve des saucissons géants

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS COVID

CORONAVIRUS COVID

CORONAVIRUS COVID

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS COVID

CORONAVIRUS COVID

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

CORONAVIRUS

Alors que certains Chinois semblent parfois abuser un tantinet pour se protéger du coronavirus, utilisant même parfois des bonnets de soutien-gorge en guise de masque, voire ce qui semble être des bonbonnes d’eau découpées, les Français, ne prenant pas conscience de la nature contagieuse du virus faisaient fi de la promiscuité jusqu’à ce fameux 17 mars, jour 1 du confinement.

Mais, esprit latin oblige (?), ce premier jour de confinement fut totalement bafoué par une gigantesque horde de voyageurs parisiens se ruant littéralement à la gare Montparnasse pour rallier sans tarder les côtes bretonnes. À midi la gare était toujours bondée …

Cette arrivée massive de migrants venus de la capitale fait craindre aux autochtones une pénurie alimentaire et un manque de papier toilette ….

Les Français sont très compliqués : on a des élections, deux jours après on doit rester confinés (avec un deuxième tour annulé donc), tout en allant en masse prendre le train (ou la route) et en se ruant dans les magasins alors qu’il n’y a aucune pénurie annoncée …

CORONAVIRUS

Confinés c’est pour certain(e)s rester avec les enfants et les ados, les occuper (parce qu’ils ont du mal à trouver tout seuls) et cerise sur le gâteau : faire classe à la maison … Avec un serveur qui n’est pas vraiment au point et des avis très mitigés des élèves, sans parler des parents au bord de la crise de nerfs dès le jour 1 du confinement : de quoi enfin comprendre sans doute le mental d’acier qu’il faut pour être enseignant ?

Et pour d’autres, l’ennui, la colère, le bonheur (relatif ?), des abo TV gratuits pour se distraire …

 

Les rues se vident et désormais il faut une attestation de déplacement dérogatoire pour se déplacer et ce jusqu’au 31 mars.

CORONAVIRUS
Copie d’écran d’une vidéo de Brut (Facebook)

Certains déplacements essentiels sont autorisés : faire des courses alimentaires (une seule personne à la fois par famille); aller chez le médecin ou à la pharmacie, se rendre au travail si le télétravail n’est pas possible, effectuer un trajet professionnel qui ne peut être différé ou acheter des fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, se déplacer pour un motif familial impérieux, l’assistance des personnes vulnérables ou la garde d’enfants. Il est également possible de sortir, à proximité du domicile pour promener son chien ou faire un peu de sport à l’exclusion de toute pratique collective. Chacun de ces déplacements doit être motivé et justifié par attestation.

rennes coronavirus rennes

Et comme les Français sont toujours très soucieux de respecter les règles, personne sans doute n’aura une amende pour non-respect du confinement : 38 euros puis 135 euros.

CORONAVIRUS USA

Heureusement nous ne sommes pas aux États-Unis où nombre de citoyens se croient dans Walking Dead et passent en mode survie préventive : la vente d’armes y a explosé…

Et une pensée pour le personnel soignant de tous les pays

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom