ILLUSTRATEURS À RENNES. L’ILLUSTRATION JEUNESSE DE VANESSA ROBIDOU

Rennes regorge d’illustrateurs et illustratrices aux univers multiples. Unidivers vous présente une série de portraits avec, aujourd’hui, l’illustratrice jeunesse Vanessa Robidou. En freelance depuis 2017, elle propose un univers doux, sans fioritures, qui accompagnera parfaitement les livres des plus petits. Rencontre.

illustration rennes

Unidivers — Comment vous est venue l’envie de devenir illustratrice ?

Vanessa Robidou — Comme beaucoup de personnes dans le milieu, je dessine depuis que je suis enfant. Je n’ai pas toujours voulu en faire mon métier, mais je n’ai jamais arrêté. Mon parcours est parsemé de plusieurs expériences qui n’ont pas abouti, mais c’est ce qui m’a permis d’en arriver où j’en suis en fin de compte.

Au collège, je voulais devenir éducatrice de jeunes enfants. Après le bac, j’ai raté le concours d’admission de l’EESAB — École Européenne Supérieurs d’art de Bretagne — de Rennes. Le jury m’a expliqué que je n’étais pas assez mûre. Cet échec a été une grosse déception, mais avec le recul, je me dis qu’effectivement, ce n’était peut-être pas le moment. Après une année de mise à niveau en Arts appliqués que je n’ai pas terminée, j’ai voulu tenter les écoles à Paris, mais elles m’ont trop impressionnée pour que je puisse passer le cap…

illustration rennes
Illustration Phare en Islande © Vanessa Robidou

Par la suite, je suis partie dans un domaine totalement différent, une école d’infirmière. J’ai suivi la formation pendant un an et demi avant d’arrêter aussi (rires). Je voyais bien que ce métier ne me correspondrait pas. Un peu trop sensible et timide pour ce genre de responsabilité. J’ai fini par faire un BTS, toujours dans le social et la santé, mais dans le service administratif. Après deux ans au service médical de l’assurance maladie et une petite période dans une mutuelle, j’ai profité de la possibilité de faire un CIF (Congés Individuels de Formation) afin de revenir à mes envies artistiques. En 2015, j’ai commencé une formation d’infographiste à l’école MJM Graphic Design. Après mon diplôme, j’ai travaillé comme graphiste en intérim, mais je n’ai pas trouvé de travail. Ma formation n’ayant duré qu’un an, la concurrence était difficile si je me comparais aux personnes ayant fait des études plus longues.

Pour cette raison, je me suis lancée en free-lance (2017). J’ai participé au concours jeunes talents du festival Quai des bulles (Unidivers avait d’ailleurs consacré un article sur l’édition 2017). On devait réaliser deux à trois planches autour d’une thématique. J’ai remporté le prix et cette récompense m’est apparue comme un déclic.

Gagner le prix Jeunes Talents m’a permis de me rendre compte qu’illustratrice était le métier qui me plaisait et me convenait.

illustration rennes
Illustration Lama © Vanessa Robidou

Unidivers — Vous êtes spécialisée dans l’illustration jeunesse. L’univers que vous proposez est épuré et délicat, tout comme la palette de couleurs qui l’accompagne. Comment votre style est-il né ?

Vanessa Robidou — Mon style n’est pas tout à fait défini encore, mais mes dessins ont toujours eu ce côté enfantin, d’autant plus depuis que je suis maman. C’est certainement par ce biais-là que mon trait s’est affirmé comme tel. Cependant, je dessine d’autres sujets également, tout dépend des moments. Je travaille toujours à former mon identité graphique.

J’aime beaucoup les dessins épurés qui ne disent pas tout. Réaliser des illustrations qui fonctionnent bien avec peu de moyens.

illustration rennes
Illustration À la fenêtre © Vanessa Robidou

Unidivers — Dans votre processus créatif, êtes-vous davantage tournée vers les outils numériques ou traditionnels, papier, crayon et gomme ?

Vanessa Robidou — Je n’arrive pas à dessiner les premiers traits à la tablette. Je passe toujours par le dessin à la main. J’apporte également des textures, à l’aquarelle ou à la gouache sur le dessin avant d’importer sur le logiciel Photoshop.

Unidivers — Pouvez-vous nous parler de vos inspirations ?

Vanessa Robidou — Je fais énormément de recherches, sur Instagram notamment. Ça permet un accès large à toute sorte de sujets et une grande visibilité.

Au début, je travaillais énormément sur les contours noirs remplis de couleurs. L’illustratrice Pénélope Bagieu était une de mes sources d’inspiration principale.

J’adore l’univers de l’illustratrice américaine Carson Ellis, elle travaille le dessin à la plume et à l’aquarelle. Il y a Jochen Gerner aussi. Il propose des illustrations très minimalistes qui me plaisent particulièrement. Je pourrais en citer énormément, mais j’essaie justement de moins regarder le travail des autres afin de proposer un travail beaucoup plus personnel. Une façon de m’émanciper en quelque sorte.

illustration rennes
Illustration Red Bird © Vanessa Robidou

Unidivers — Pouvez-vous me raconter vos débuts dans l’illustration ? Un souvenir de votre premier projet ?

Vanessa Robidou — Le premier projet en tant que professionnelle était la commande des éditions Larousse. Il fallait illustrer des cahiers, sur l’éducation positive des enfants, à destination des adultes. Le premier volume portait sur la confiance en soi, et ils m’avaient demandé plusieurs petits dessins afin d’accompagner le texte. Il ne s’agit pas encore de beaux albums jeunesse comme je tends à faire, mais c’est un début.

illustration rennes
Illustration Les chevaliers © Vanessa Robidou

Unidivers — Et qu’en est-il de votre dernière réalisation ?

Vanessa Robidou Dernièrement, j’ai collaboré avec les éditions Tourbillon, pour un livre jeunesse animé sur Les Chevaliers. La sortie est prévue fin septembre 2019.

Pour cette publication, je collabore avec un ingénieur papier. Il positionne des repères sur la maquette à l’endroit où les pages se relèveront. De cette manière, l’illustrateur comprend comment le dispositif fonctionne une fois qu’il y aura les pop-up (nom pour les pages qui se soulèvent). C’est la première fois que je travaille sur ce genre de livre. Le thème me plaisait beaucoup et le projet était intéressant. Normalement, je vais participer à un nouvel ouvrage de ce type sur les pharaons.

J’ai obtenu ce contrat grâce à Instagram. Je savais que les réseaux sociaux permettaient une grande visibilité du travail, mais je ne m’y attendais pas à ce point. Ils ont définitivement une grande importance aujourd’hui.

illustration rennes
Illustration Les chevaliers © Vanessa Robidou

Unidivers De nouveaux projets et de nouvelles envies se profilent-ils à l’horizon ?

Vanessa Robidou Il y a peu de temps, j’ai participé à la revue La Vilaine, une revue rennaise qui sortira à la rentrée prochaine.

Je vais prochainement réaliser un remplacement en CDD de graphiste, de juillet à novembre 2019. Je serai moins disponible pour l’illustration, mais dans l’idéal, c’est ce qui me plaît donc j’aimerais continuer dans cette voie. Pourquoi pas réaliser des albums jeunesse, mais je ne sais pas encore sur quel thème. À un moment, je m’étais dit que je pourrais adapter mes propositions pour le concours de Quai des bulles en album jeunesse…

Unidivers —  Je vous remercie Vanessa Robidou.

illustration rennes
Illustration Fox Flowers © Vanessa Robidou

Site / Facebook / Instagram 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom