26 000 Couverts font-ils un Ideal Club ? C’est la promesse de Philippe Nicole et des Tombées de la Nuit : jouer des fêtes enchanteresses au cœur de temps troublés ! Et c’est à Rennes que ça se passe. Où ? au Liberté. Présentation idéale d’un vaste cabaret pop et décalé…

 

ideal clubDu 20 au 23 et du 26 au 30 décembre 2016, les 26 000 Couverts – compagnie artistique bien connue des Rennais pour son partenariat historique avec Les Tombées de la Nuit – remettent le couvert avec un spectacle aussi excitant que déroutant. Un cabaret pop, barré et inventif.

Créé à Rennes en 2010, L’Ideal Club a connu depuis une longue vie de représentations et de transformations. La compagnie 26 000 couverts, fondée par Philippe Nicole et Pascal Rome, va ainsi offrir aux Rennais, pour les fêtes de fin d’année, une nouvelle mouture bien rodée et totalement débridée de leur fantasmatique cabaret.

ideal club
Philippe Nicole (photo de Stef Broch)

De fait, l’Ideal Club est bel et bien une pensée contemporaine en mouvement. L’affiche – joyeux détournement de la fameuse pochette du Sgt. Peppers lonely hearts club band des Beatles – l’affirme sans vergogne et avec le sourire ! En pratique, ce sont bien les pensées d’un metteur en scène qui s’incarnent devant les spectateurs dans une recherche effrénée d’un cabaret idéal. Or, rien ne se déroule vraiment comme prévu, car précisément les plans que les humains conçoivent en esprit se déroulent rarement sans accrocs (n’en déplaise au colonel John Smith…) !

Spectacle total donc que L’Ideal Club. Et bigrement « imaginatoire » comme le souligne Philippe Nicole. Pop ? Oui complètement, puisque l’ambition première de l’Idéal Club est de créer un « cocktail de choses spectaculaires » en bousculant aimablement les genres. Et pas nécessairement dans le sens devenu convenu et commun. Pour Philippe Nicole et les siens, il s’agit plutôt de transmettre un ressenti…

Au théâtre, le public est très attentif, concentré. Dans les concerts, de rock, de jazz, cette concentration manque peut-être, mais le public est vibrant, plus directement réceptif… Notre ambition est d’amener les deux à coexister. Mais sans rien diluer. Les moments les plus clownesques du spectacle se sont imposés dans cette perspective…

ideal clubDepuis 2010, avec plus de 250 représentations, l’Ideal Club est devenu un must. Une référence burlesque qui mêle, avec une intelligence foutraque, tout ce que la culture pop, débridée, auto-référencée jusqu’à l’excès peut apporter de meilleur. Autrement dit, tous ensemble rire de nos amours les plus absurdes et rire encore, se moquer de ce rire, pour aimer encore !

L’homme danse sur un volcan depuis des lustres ; mieux vaut faire la fête avant le déluge, rire de tout dans un esprit de fête pour interroger au plus près ce dont nous parlons, comment nous nous engageons…

Aucun risque que les spectateurs soient refroidis par la répétition d’un spectacle qui tourne depuis longtemps, comme l’explique Philippe Nicole :

C’est un principe pour nous, un spectacle se bonifie avec le temps, il s’agit toujours de ré-interroger, de créer un enthousiasme, une confrérie humaine, une relation différente avec les spectateurs. Poser les choses au bon endroit c’est important. Et puis là, quand même, ça claque non : L’Ideal Club au Liberté !?!

L’Ideal Club, du 20 au 23 et du 26 au 30 décembre 2106, au Liberté de Rennes.  

–> Réservez vos places ici <–



L’Ideal Club :

Mise en scène : Philippe Nicolle assisté de Sarah Douhaire
Écriture collective sous la direction de Philippe Nicolle
Avec : Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Sébastien Bacquias, Servane Deschamps, Pierre Dumur, Aymeric Descharrières, Olivier Dureuil, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Daniel Scalliet.
Régie générale : Arno Liégeon / Son (création, régie) : Anthony Dascola / Lumière (création, régie) : Thomas Parizet / Plateau : Louise Vayssié et Laurence Rossignol / Décor : Michel Mugnier et Anthony Dascola avec le soutien d’Alexandre Diaz / Costumes : Sophie Deck et Laurence Rossignol avec le soutien de Camille Perreau

Production
26 000 couverts / Coproductions : l’Atelier 231, Sotteville-lès-Rouen (76) – le Parapluie, Aurillac (15) – le Channel, Scène nationale de Calais (62) – Chalon dans la Rue, Chalon-sur-Saône (71) – les Ateliers Frappaz, Villeurbanne (69) / Avec le soutien de : Ministère de la Culture – Drac Bourgogne – Ville de Dijon – Conseil Régional de Bourgogne – Adami – Spedidam.

Rennes en Liberté : les fêtes parfaites avec l’Ideal Club de 26000 couverts ! was last modified: décembre 21st, 2016 by Thierry Jolif
La culture est une guerre contre le nivellement universel que représente la mort (P. Florensky) Journaliste, essayiste, musicien, a entre autres collaboré avec Alan Stivell à l'ouvrage "Sur la route des plus belles légendes celtes" (Arthaud, 2013) thierry.jolif [@] unidivers .fr

3 Commentaires

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom