Et si Jesus et Bouddha revenaient sur terre pour prendre un peu de bon temps. Et s’ils étaient colocataires à Tokyo…. Voilà le synopsis de ce manga bientôt adapté en animé. Les vacances de Jésus et Bouddha se classe au dixième rang des mangas les plus vendus au Japon avec près de 3 millions d’exemplaires.

  les_vacances_de_jesus_et_bouddha_image   La jeune mangaka Nakamura Hikaru offre à ses lecteurs depuis 2007 une seconde série dans le style Seinen (manga pour jeunes hommes) qui aborde le thème de la religion avec humour et dérision. Après avoir oeuvré au bien de l’humanité pendant deux millénaires, Jésus et Bouddha, amis de longue date, décident de prendre des vacances bien méritées et louent un petit appartement à Tokyo. L’un compte chaque sou, l’autre est un acheteur compulsif… Dans son édition japonaise, la série compte 8 volumes, l’éditeur Kurokawa en France en a déjà publié 4 volumes.

Les Vacances de Jésus et Bouddha1Hikaru nous entraine en compagnie de ces deux personnages illustres dans la vie trépidante de Tokyo. Ils y découvrent un mode de vie bien éloigné du paradis… Colocataires dans un petit appartement, ils découvrent la vie moderne, la société de consommation, le monde du travail. Autant d’occasions de faire des gags, de mettre en exergue la philosophie des religions bouddhiste et chrétienne.

Le regard qu’ils portent sur la société japonaise, en particulier, et plus généralement sur la vie des hommes, ne manque évidement pas d’humour. Vous découvrirez par exemple la surprise de Jésus quand on le confond avec Johnny Depp ou  ce que pense Bouddha des statues à son effigie qui font les beaux jours des magazines de décoration.

A noter qu’un certain niveau de connaissance est requis pour comprendre les blagues et autres clins d’œil qui émaillent chaque page. D’autant plus que l’auteur densifie encore le fonds référentiel du récit avec l’entrée de personnages mythologiques bouddhistes et des apôtres.

Cette série fournit donc au lecteur un moyen plaisant d’exciter sa curiosité, voire d’approfondir ces différentes traditionsLes Vacances de Jésus et Bouddha1. Rappelons que le Japon présente la particularité d’être très majoritairement shintoïste, mais avec une population qui pratique souvent plusieurs religions à la fois. Les chrétiens constituent seulement 2 % de la population. Pour le lecteur occidental, la curiosité est éveillée sans doute plus par le personnage de Bouddha tandis que les t-shirts ou l’opposition fraternelle de Jésus à son colocataire fait bien rire.

Mais, pour aller plus loin, la confrontation des deux religions à un monde où la dimension spirituelle semble s’estomper pose des questions intéressantes sans pour autant donner des réponses toutes faites et forcément partielles. Une série qui mêle loisir et spirituel. Chose rare et preuve de la vitalité et richesse du manga japonais.

 Les Vacances de Jésus et Bouddha (Sei Onii-san), éditions Kodansha, Livre 1 (10 mars 2011), 6,80€

Présentation de l’auteure

Depuis 5 ans Kurokawa s’attache à faire découvrir à ses lecteurs des oeuvres qui sortent de l’ordinaire. C’est pourquoi nous sommes particulièrement heureux de publier aujourd’hui Les vacances de Jésus et Bouddha : Un manga phénomène au Japon qui a su conquérir son public grâce à des références universelles et un humour omniprésent. Considérée comme un génie du manga, Les Vacances de Jésus et Bouddha1Hikaru Nakamura est publiée pour la première fois en 2001 chez Square-Enix. Elle y produira pendant deux ans une série régulière baptisée Nakamura Kôbô (l’usine Nakamura), alors qu’elle n’est encore qu’une lycéenne ! Elle commence la publication de Arakawa Under The Bridge, toujours chez Square-Enix, en 2004 et connaît un succès fulgurant. En 2006, elle se lance en parallèle dans son oeuvre la plus populaire à ce jour : Jésus et Bouddha aux éditions Kodansha.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom