La 11e édition du Hellfest, festival de référence pour les musiques extrêmes, s’ouvre le vendredi 17 juin 2016 sur les plaines de Clisson (Loire-Atlantique). Avant de s’y rendre, Unidivers vous donne cinq bonnes raisons de laisser tomber famille, boulot et ballon rond pour trois jours de metal, punk et autres joyeusetés. Bloody Hell !

 

Un festival récompensé qui ne cesse d’innover

hellfest 2016En 10 ans d’existence, le Hellfest Summer Open Air a su s’imposer comme un festival incontournable de la scène metal en France. Un effort salué par les festivaliers, qui l’ont élu meilleur grand festival et meilleur camping dans le cadre des Festival Awards en 2015, devant Les Vieilles Charrues. Pour cette 11e édition, l’équipe du Hellfest a fait le pari d’ouvrir très tôt la billetterie et aurait pu afficher complet avant d’avoir annoncé le moindre groupe ! Face à l’engouement du public, le défi est d’arriver à maintenir le niveau pour que le festival reste une expérience unique, à la fois musicale, humaine et esthétique. L’espace Warzone a été agrandi et réagencé afin de remédier aux problèmes d’embouteillage des années passées. Hellfest City Square fait peau neuve avec des décors inédits et un grand bar Licence IV. Une nouvelle version de l’application Hellfest avec la programmation et l’actualité du festival est disponible gratuitement sur l’AndroidMarket et l’AppleStore.

Plus de 160 groupes entre icônes et petits nouveaux

gutterdammerung hellfestCette année encore, Ben Barbaud et son équipe ont composé une affiche de grand standing. Pour preuve, c’est Clisson que Black Sabbath, groupe fondateur du genre, a choisi pour l’unique date française de sa tournée d’adieu. Et parmi les groupes qui se produiront pour la première fois sur l’une des six scènes du festival, rien moins que Rammstein, The Offspring ou Deicide. Pour cette édition 2016, le Hellfest ne laisse en reste aucun fan du genre, du Hardcore (Walls of Jericho) au Death Metal (Abbath, Amon Amarth) en passant par le Doom (Earth) ou le Stoner expérimental (Sunn O)))). hellfest 2016On y retrouve le Big Four presque au complet avec Anthrax, Slayer et Megadeth (seul manque Metallica), mais aussi Ghost, Gojira, Korpiklaani, Hatebreed, Dropkick Murphys et même un « Guitar Hero » en la personne de Joe Satriani. Le festival ose même programmer Gutterdämmerung, le projet de l’artiste Bjorn Tagemose qui mêle cinéma et expérience live. Petit bémol toutefois, l’absence le samedi soir d’une « troisième tête d’affiche » digne des deux premières. Twisted Sister n’était pas initialement programmé comme tel et les rumeurs s’étaient faites particulièrement pressantes sur la venue de Tool,  System Of A Down ou encore Linkin Park. Signe de l’esprit d’ouverture qui perdure au sein du festival, la programmation de Magma le mythique groupe de Christian Vander ou encore du roi de la néo-folk macabre King Dude.

Une grande famille de festivaliers

hellfestQue serait le Hellfest sans ses festivaliers ? Cette faune qui, le temps d’un week-end, envahit Clisson, vestes à patchs sur le dos, dock marteens aux pieds, barbes de Vikings, tatouages, piercings et aux headbangs faciles. Au fil des années, le festival a rassemblé autour de lui une véritable communauté, à la base de son succès. Le Hellfest est ainsi le premier festival français de cette ampleur à afficher complet avant même l’annonce de sa programmation. Les 150 000 festivaliers viennent du bout du monde pour assister à l’évènement, de près de 70 pays différents, de l’Australie au Chili en passant par l’Allemagne, évidemment. Le festival peut même compter sur un club permanent de fervents : le Hellfest Cult, qui dispose de son propre espace (scène et bar) sur le site et organise des évènements toute l’année. Enfin, loin des clichés sur les metalleux, au Hellfest, on y va aussi, et surtout, en famille !

Un cadre toujours plus « diabolique »

hellfest tetine noireEntre deux concerts, les festivaliers peuvent trouver leur bonheur en CD, tee-shirts, merchandising de groupes et autres accessoires auprès de la centaine de vendeurs présents à l’Extrem Market ou opter pour un souvenir « dans la peau » à l’espace tatouage-piercing. L’incontournable Metal Corner leur propose restauration, bars à bières et à vins, mais aussi une scène de DJ et surtout… un écran géant pour suivre l’Euro ! Pour parfaire l’univers du festival, l’équipe n’a pas ménagé ses efforts et a investi pas moins de 4 millions d’euros dans la scénographie et les décors. Parmi les plus impressionnants : trois guillotines et une statue en hommage à Lemmy Kilmister, chanteur de Motörhead décédé en décembre 2015. Affublée de son chapeau US Cavalery et de sa basse Rickenbacker, l’icône du rock culminera à 15 mètres grâce à Jimmix, artiste rennais spécialisé dans l’archi-sculpture.

Une aventure humaine et locale

hellfest 2016Le créateur du Hellfest, Ben Barbaud, a réussi à impliquer tous les acteurs de la vallée de Clisson dont il est lui-même originaire : 1 Clissonnais sur 6 est bénévole. Au total, 3000 volontaires participent à l’organisation du festival, dont 1400 de l’association jeunesse Animaje qui a permis à plus de 460 jeunes de partir en vacances l’été dernier. La ville, qui soutient le festival depuis sa création en 2006, vit aujourd’hui à son rythme pendant trois jours. Et si cela ne suffisait pas, le festival travaille aussi avec les vignerons de la vallée de Clisson, producteurs de muscadet, et en propose chaque année une cuvée spéciale Hellfest !

PS : Si vous regrettez déjà de ne pas avoir pris votre billet, vous pouvez encore décrocher le précieux sésame sur le site de revente officiel Zepass.com.

Hellfest 2016 : vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 juin 2016, 44190 Clisson.

 

Un article de Auriane Loizeau & Thomas Moysan

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom