ven 1 juillet 2022

Rennes. Hebdo Écolo, la mobilisation citoyenne pour préserver la planète !

Avec une dizaine d’antennes françaises et européennes à son actif, l’association Hebdo Écolo milite depuis deux ans pour le progrès environnemental. Mêlant écologie, dépollution, sensibilisation et cohésion sociale, elle propose notamment une mobilisation citoyenne par le biais de cueillettes de mégots. À ce jour, 750 000 mégots ont été ramassés, 350 millions de litres d’eau sauvés par plus de 1000 bénévoles ! L’antenne de Rennes organise une cueillette dimanche 22 mai 2022 place de la Mairie, à 11 h. Focus sur une initiative d’intérêt général.

Connaissez-vous l’histoire du colibri, l’oiseau qui fait sa part ? Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le colibri, vaillant petit oiseau, s’active. Il va chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » et le colibri de lui répondre : « Je le sais, mais je fais ma part ».

Cette histoire résonne poétiquement avec les missions d’Hebdo Écolo et pourrait être leur devise. L’antenne rennaise de cette association d’intérêt général fait une nouvelle fois appel à tous les colibris rennais volontaires pour sa prochaine cueillette de mégots de cigarette dimanche 22 mai 2022, à 11 h place de la mairie à Rennes. Une occasion de pousser la porte, métaphoriquement, de l’association et de découvrir leurs activités.

Chaque seconde, près de 137 000 mégots sont jetés au sol dans le monde, selon Éco Volontaire International. En France, on estime que 60% des mégots se retrouvent à nos pieds, soit 43 milliards par an… Parmi l’éventail des déchets qui jonchent le sol de nos rues, ils sont de ceux qui s’insinuent dans les moindres recoins. Ils représentent le déchet le plus polluant du monde marin avec les microparticules de plastique. En cause ? Le ruissellement de la pluie et les vents qui nourrissent les terres de ce concentré chimique ou qui les font valser jusque dans les égouts pour qu’ils aillent barboter dans nos mers et océans, intoxiquant par la même occasion 30 % des tortues et 70 % des oiseaux marins… Avons-nous réellement conscience de l’impact qu’a cette petite mousse enrobée de papier sur la biodiversité quand on la jette négligemment d’une pichenette ?

1 mégot = 500L d’eau pollués

1 mégot = 2500 substances chimiques

1 mégot = 12 ans minimum pour se dégrader en microparticules de plastique

C’est ce constat qui nourrit le combat de sensibilisation à l’échelle nationale, voire européenne, de l’association Hebdo Écolo depuis sa création à Paris en 2020. Cette initiative écologique et citoyenne est née de la transition écologique personnelle de Mathieu Plot, fondateur et président, dont le but principal était de participer à son échelle à la préservation de l’environnement. L’idée était alors de mêler écologie, dépollution, sensibilisation et cohésion sociale, particulièrement par le ramassage de mégots dans les villes.

Aujourd’hui, l’association possède des antennes dans une dizaine de villes en France et même en Europe (Barcelone en Espagne et Köln en Allemagne). Parmi elles, l’antenne Hebdo Écolo de Rennes, fondée peu de temps après l’association mère à Paris, compte quatre membres, tous et toutes bénévoles, qui se répartissent en groupes de travail autour des quatre piliers de l’association.

hebdo ecolo rennes
Samedi 30 avril 2022, une cinquantaine de bénévoles s’est rassemblée pour une cueillette de mégots du jardin de la Confluence à l’écluse du Comte, à Rennes © Hebdo Ecolo

Également média en ligne, Hebdo Ecolo offre, dans le but de donner de la visibilité aux initiatives, un espace d’informations autour de la transition écologique. Dans ce journal participatif, chacun peut rédiger, interviewer et filmer sur une thématique environnementale.

La prévention en milieu éducatif et professionnel sensibilise quant à elle par le biais d’ateliers pédagogiques. « Ça se traduit par des ateliers en milieu scolaire : des échanges ludiques, des jeux inventés, des quizz ou des ateliers Do It Yourself. On est justement en train de mettre ça en place à Rennes », déclare Clément Monnerais, l’ambassadeur de l’antenne rennaise. Mais, l’association va plus loin. Elle multiplie par exemple les partenariats avec les acteurs locaux et se greffent aux événements du cru, comme dernièrement avec le collectif Sweatlodge, bien inscrit dans le paysage rennais, et l’Octopus Crew, association culturelle et artistique aux valeurs écologiques et sociales. Samedi 30 avril 2022, l’asso donnait rendez-vous au tiers-lieu La Basse Cour pour un après-midi musical autour d’ateliers et de jeux imaginés par les membres. Une cueillette avait été organisée en amont, du jardin de la Confluence à l’écluse du moulin du Comte.

hebdo ecolo rennes
© Hebdo Ecolo

La mobilisation citoyenne avec les fameuses cueillettes reste l’activité la plus visible. La toute première de l’association fut d’ailleurs organisée à Rennes, avant la création de l’antenne rennaise, et avait réuni une dizaine de personnes, pour un peu plus de 10 000 mégots ramassés. Les événements accueillent dorénavant jusqu’à une cinquantaine de participants et participantes, tout âge confondu. À ce jour, plus de 750 000 mégots ont été ramassés, soit plus de 350 millions de litres d’eau sauvés par un millier de participant·e·s. « Plus on est nombreux, plus l’action interpelle dans la rueSensibiliser part des discussions de tout à chacun, l’idée est d’en parler. » Comme tout sujet, la sensibilisation commence par l’échange. Discuter avec les passants pendant une cueillette, interpeller les gens qui jettent leurs mégots par terre, etc. Des actions simples qui permettent de partager une valeur et de créer du lien.

Les trouvailles du jour sont ensuite conservées, puis acheminées à l’usine brestoise Mégo ! pour une belle seconde vie : devenir du mobilier ou des cendriers urbains. « Ils traitent les mégots dans un circuit fermé pour enlever les substances chimiques avant de les compacter et de poser la matière sur un socle. » Le mobilier se trouve notamment dans certaines aires d’autoroute. « En tant qu’asso, Hebdo Écolo a un accord avec Mégo !, mais leur modèle économique est de proposer une solution de recyclage aux entreprises qui y adhèrent », précise Clément.

  • mego hebdo ecolo
  • mego hebdo ecolo
  • mego hebdo ecolo
  • mego hebdo ecolo

Les bouteilles en plastique sont quant à elles confiées à Yoyo Recyclage à Lyon et reprennent le circuit classique du recyclage. « De manière générale, les participants sont déjà sensibilisés, ils ont connaissance des enjeux. Certains ramènent leur propre contenant en verre », explique l’ambassadeur de Rennes. « La question maintenant est de savoir comment sensibiliser ceux qui ne le sont pas encore. C’est à ce niveau que la ville pourrait avoir plus d’impact, parce qu’elle a des moyens, contrairement à nous. »

Ce qui amène à leur quatrième activité : le plaidoyer, influence et collaboration avec les élu·e·s. Pour ce faire, Hebdo Écolo cherche à s’associer avec d’autres associations pour avoir du poids auprès des pouvoirs publics et, ainsi, avoir une visibilité plus grande. Mais le contact reste difficile à nouer. « Les mégots jetés par terre et ramassés par la Ville de Rennes partent à l’incinération pour chauffer les bâtiments de la ville, mais d’autres solutions sont possibles, comme les cendriers de vote ou l’affichage dans l’espace public. »

hebdo ecolo rennes
© Hebdo Ecolo

Peu de personnes le savent, mais le jet d’un mégot au sol s’inscrit dans le cadre du dépôt et de l’abandon d’ordures. Depuis 2020, l’amende forfaitaire encourue est passée au rang des contraventions de 4e classe, soit 135 € l’amende forfaitaire, 90 € l’amende minorée en cas de paiement sous 15 jours, 375 € l’amende majorée (en cas de paiement dans un délai supérieur à 45 jours), et jusqu’à 750 € l’amende judiciaire maximale. Pour autant, dans le cas où la loi serait bien appliquée, la punition est-elle la meilleure manière de procéder ? Dans un premier temps, ne faudrait-il plutôt pas adapter les espaces urbains ? Notamment avec l’installation de cendriers de vote, pour le côté ludique, dans les lieux propices à s’en griller, comme c’est le cas à l’Université Rennes 2…

hebdo ecolo rennes
Le cendrier de vote a vécu de belles heures depuis son installation à l’entrée de l’Erève de l’université Rennes 2.

En attendant une politique plus ancrée dans l’action concrète, Hebdo Écolo Rennes fait preuve de persévérance et ne cesse de proposer des moments bienveillants et agréables. Les membres vous invitent à la prochaine cueillette dimanche 22 mai à 11 h en compagnie de Léo Club Rennes. Équipez-vous d’une bouteille, d’un contenant et de vos plus beaux gants (l’association en fournit au besoin). Et pour se mettre en jambes avant le début des festivités, si vous avez de la chance, une petite séance d’aérobic sera offerte par la maison avant le départ !

Inscription à la cueillette du 22/05/2022 : https://bit.ly/3srBIlT

Hebdo Écolo : Facebook / Instagram / Site

*

Pour aller plus loin :

Le Media Vert: Facebook / Instagram / Site

Bon pote : Facebook / Instagram / Site

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
19.3 ° C
20 °
18.1 °
55 %
3.6kmh
100 %
ven
20 °
sam
25 °
dim
23 °
lun
24 °
mar
24 °

Avec une dizaine d’antennes françaises et européennes à son actif, l'association Hebdo Écolo milite depuis deux ans pour le progrès environnemental. Mêlant écologie, dépollution, sensibilisation et cohésion sociale, elle propose notamment une mobilisation citoyenne par le biais de cueillettes de mégots. À ce jour, 750 000 mégots ont été ramassés, 350 millions de litres d’eau sauvés par plus de 1000 bénévoles ! L’antenne de Rennes organise une cueillette dimanche 22 mai 2022 place de la Mairie, à 11 h. Focus sur une initiative d’intérêt général.

Connaissez-vous l'histoire du colibri, l'oiseau qui fait sa part ? Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le colibri, vaillant petit oiseau, s’active. Il va chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » et le colibri de lui répondre : « Je le sais, mais je fais ma part ».

Cette histoire résonne poétiquement avec les missions d'Hebdo Écolo et pourrait être leur devise. L'antenne rennaise de cette association d'intérêt général fait une nouvelle fois appel à tous les colibris rennais volontaires pour sa prochaine cueillette de mégots de cigarette dimanche 22 mai 2022, à 11 h place de la mairie à Rennes. Une occasion de pousser la porte, métaphoriquement, de l'association et de découvrir leurs activités.

https://youtu.be/l82NlQ5Px8k

Chaque seconde, près de 137 000 mégots sont jetés au sol dans le monde, selon Éco Volontaire International. En France, on estime que 60% des mégots se retrouvent à nos pieds, soit 43 milliards par an... Parmi l'éventail des déchets qui jonchent le sol de nos rues, ils sont de ceux qui s'insinuent dans les moindres recoins. Ils représentent le déchet le plus polluant du monde marin avec les microparticules de plastique. En cause ? Le ruissellement de la pluie et les vents qui nourrissent les terres de ce concentré chimique ou qui les font valser jusque dans les égouts pour qu'ils aillent barboter dans nos mers et océans, intoxiquant par la même occasion 30 % des tortues et 70 % des oiseaux marins... Avons-nous réellement conscience de l'impact qu’a cette petite mousse enrobée de papier sur la biodiversité quand on la jette négligemment d'une pichenette ?

1 mégot = 500L d'eau pollués

1 mégot = 2500 substances chimiques

1 mégot = 12 ans minimum pour se dégrader en microparticules de plastique

C'est ce constat qui nourrit le combat de sensibilisation à l'échelle nationale, voire européenne, de l'association Hebdo Écolo depuis sa création à Paris en 2020. Cette initiative écologique et citoyenne est née de la transition écologique personnelle de Mathieu Plot, fondateur et président, dont le but principal était de participer à son échelle à la préservation de l'environnement. L'idée était alors de mêler écologie, dépollution, sensibilisation et cohésion sociale, particulièrement par le ramassage de mégots dans les villes.

Aujourd'hui, l'association possède des antennes dans une dizaine de villes en France et même en Europe (Barcelone en Espagne et Köln en Allemagne). Parmi elles, l'antenne Hebdo Écolo de Rennes, fondée peu de temps après l'association mère à Paris, compte quatre membres, tous et toutes bénévoles, qui se répartissent en groupes de travail autour des quatre piliers de l'association.

hebdo ecolo rennes
Samedi 30 avril 2022, une cinquantaine de bénévoles s'est rassemblée pour une cueillette de mégots du jardin de la Confluence à l'écluse du Comte, à Rennes © Hebdo Ecolo

Également média en ligne, Hebdo Ecolo offre, dans le but de donner de la visibilité aux initiatives, un espace d’informations autour de la transition écologique. Dans ce journal participatif, chacun peut rédiger, interviewer et filmer sur une thématique environnementale.

La prévention en milieu éducatif et professionnel sensibilise quant à elle par le biais d'ateliers pédagogiques. « Ça se traduit par des ateliers en milieu scolaire : des échanges ludiques, des jeux inventés, des quizz ou des ateliers Do It Yourself. On est justement en train de mettre ça en place à Rennes », déclare Clément Monnerais, l'ambassadeur de l'antenne rennaise. Mais, l’association va plus loin. Elle multiplie par exemple les partenariats avec les acteurs locaux et se greffent aux événements du cru, comme dernièrement avec le collectif Sweatlodge, bien inscrit dans le paysage rennais, et l'Octopus Crew, association culturelle et artistique aux valeurs écologiques et sociales. Samedi 30 avril 2022, l'asso donnait rendez-vous au tiers-lieu La Basse Cour pour un après-midi musical autour d'ateliers et de jeux imaginés par les membres. Une cueillette avait été organisée en amont, du jardin de la Confluence à l'écluse du moulin du Comte.

hebdo ecolo rennes
© Hebdo Ecolo

La mobilisation citoyenne avec les fameuses cueillettes reste l'activité la plus visible. La toute première de l'association fut d'ailleurs organisée à Rennes, avant la création de l'antenne rennaise, et avait réuni une dizaine de personnes, pour un peu plus de 10 000 mégots ramassés. Les événements accueillent dorénavant jusqu'à une cinquantaine de participants et participantes, tout âge confondu. À ce jour, plus de 750 000 mégots ont été ramassés, soit plus de 350 millions de litres d'eau sauvés par un millier de participant·e·s. « Plus on est nombreux, plus l'action interpelle dans la rueSensibiliser part des discussions de tout à chacun, l'idée est d'en parler. » Comme tout sujet, la sensibilisation commence par l'échange. Discuter avec les passants pendant une cueillette, interpeller les gens qui jettent leurs mégots par terre, etc. Des actions simples qui permettent de partager une valeur et de créer du lien.

Les trouvailles du jour sont ensuite conservées, puis acheminées à l’usine brestoise Mégo ! pour une belle seconde vie : devenir du mobilier ou des cendriers urbains. « Ils traitent les mégots dans un circuit fermé pour enlever les substances chimiques avant de les compacter et de poser la matière sur un socle. » Le mobilier se trouve notamment dans certaines aires d'autoroute. « En tant qu'asso, Hebdo Écolo a un accord avec Mégo !, mais leur modèle économique est de proposer une solution de recyclage aux entreprises qui y adhèrent », précise Clément.

  • mego hebdo ecolo
  • mego hebdo ecolo
  • mego hebdo ecolo
  • mego hebdo ecolo

Les bouteilles en plastique sont quant à elles confiées à Yoyo Recyclage à Lyon et reprennent le circuit classique du recyclage. « De manière générale, les participants sont déjà sensibilisés, ils ont connaissance des enjeux. Certains ramènent leur propre contenant en verre », explique l’ambassadeur de Rennes. « La question maintenant est de savoir comment sensibiliser ceux qui ne le sont pas encore. C'est à ce niveau que la ville pourrait avoir plus d'impact, parce qu'elle a des moyens, contrairement à nous. »

Ce qui amène à leur quatrième activité : le plaidoyer, influence et collaboration avec les élu·e·s. Pour ce faire, Hebdo Écolo cherche à s'associer avec d'autres associations pour avoir du poids auprès des pouvoirs publics et, ainsi, avoir une visibilité plus grande. Mais le contact reste difficile à nouer. « Les mégots jetés par terre et ramassés par la Ville de Rennes partent à l'incinération pour chauffer les bâtiments de la ville, mais d'autres solutions sont possibles, comme les cendriers de vote ou l'affichage dans l'espace public. »

hebdo ecolo rennes
© Hebdo Ecolo

Peu de personnes le savent, mais le jet d’un mégot au sol s’inscrit dans le cadre du dépôt et de l’abandon d’ordures. Depuis 2020, l’amende forfaitaire encourue est passée au rang des contraventions de 4e classe, soit 135 € l'amende forfaitaire, 90 € l’amende minorée en cas de paiement sous 15 jours, 375 € l’amende majorée (en cas de paiement dans un délai supérieur à 45 jours), et jusqu’à 750 € l’amende judiciaire maximale. Pour autant, dans le cas où la loi serait bien appliquée, la punition est-elle la meilleure manière de procéder ? Dans un premier temps, ne faudrait-il plutôt pas adapter les espaces urbains ? Notamment avec l'installation de cendriers de vote, pour le côté ludique, dans les lieux propices à s'en griller, comme c'est le cas à l'Université Rennes 2...

hebdo ecolo rennes
Le cendrier de vote a vécu de belles heures depuis son installation à l'entrée de l'Erève de l'université Rennes 2.

En attendant une politique plus ancrée dans l'action concrète, Hebdo Écolo Rennes fait preuve de persévérance et ne cesse de proposer des moments bienveillants et agréables. Les membres vous invitent à la prochaine cueillette dimanche 22 mai à 11 h en compagnie de Léo Club Rennes. Équipez-vous d'une bouteille, d'un contenant et de vos plus beaux gants (l'association en fournit au besoin). Et pour se mettre en jambes avant le début des festivités, si vous avez de la chance, une petite séance d'aérobic sera offerte par la maison avant le départ !

https://youtu.be/50Qmngf2MRE

Inscription à la cueillette du 22/05/2022 : https://bit.ly/3srBIlT

Hebdo Écolo : Facebook / Instagram / Site

*

Pour aller plus loin :

Le Media Vert: Facebook / Instagram / Site

Bon pote : Facebook / Instagram / Site

https://www.unidivers.fr/rennes-megots-cendriers-citoyens-pollution/