parc expo rennes foire cuba

À Bécherel Gwrizienn est un café-librairie situé au 3 rue de la Chanvrerie. Animé par Yvonne Prêteselele, vous y trouverez douceur et bien-être ! Qu’on ne s’y trompe pas : l’endroit ne relève pas de la cafédomancie, l’art de lire l’avenir dans le marc de café. Ce bel espace fait commerce de livres et vous offre de les lire posément autour d’une boisson ou d’un en-cas.

« Lire, c’est boire et manger » (Victor Hugo)

gwriziennPassionnée par les livres, Yvonne Prêteseille s’est investie dès le départ du projet « Cité du livre » qui a contribué à la renaissance de Bécherel… et d’une certaine manière à la sienne, car l’amour des livres l’a poussée de l’enseignement à la librairie. Une sève bienfaisante irrigue Gwrizienn (racine, en breton) où on se retrouve pour feuilleter des livres anciens et partager un verre.

Unidivers : Pourquoi avoir décidé d’ouvrir un café-librairie ?

Gwrizienn par Yvonne Prêteselele : Ma librairie était déjà en place depuis 1990 quand j’ai décidé d’y adjoindre un espace café en 2004. Une décision prise lors des vacances de février de cette année-là : la crêperie et le bar du village étaient fermés. Nulle part pour s’asseoir et boire un verre ! Il manquait un lieu de convivialité offrant un accueil de qualité en direction des lecteurs, bibliophiles, familles et autres promeneurs. Gwrizienn a décidé de combler ce vide !
gwrizienn

U. : Pourquoi à Bécherel ?

Gwrizienn : J’y vivais déjà ! Institutrice pendant 20 ans et directrice de l’école publique de Bécherel depuis 2 ans, je me suis impliquée dans le groupe fondateur de « Bécherel, cité du Livre » au sein de l’association Savenn Douar. En 1990, au moment du lancement officiel de la Cité du Livre j’ai franchi le pas : j’ai quitté l’Éducation nationale pour réaliser mon rêve d’amoureuse des livres en organisant ma vie autour d’eux. Dans toutes leurs dimensions (textes, contact du papier, illustrations, reliures, éditeurs…)
gwrizienn

U. : Pouvez-vous nous décrire la maison qui accueille votre librairie ?

Gwrizienn :  C’est une grande bâtisse de la fin du XIXe siècle aux murs de granit, au cœur du centre ancien, avec un grand balcon en fer forgé au premier étage. Cette maison où je vis depuis 1982 abritait jusque dans les années 60 l’hôtel Guézille, et au rez-de-chaussée, un des nombreux cafés de la commune. À l’intérieur de Gwrizienn, les murs de pierre et la grande cheminée plongent immédiatement le client dans une ambiance du passé, comme dans une maison de famille. Pas d’aménagement « moderne », mais du mobilier bois : étagères, bibliothèques, dénichées dans des brocantes.
gwrizienn

U. : Quel genre de librairie est-ce ?

Gwrizienn : Gwrizienn est spécialisée Bretagne : histoire, littérature, patrimoine, contes et légendes, langue bretonne, livres illustrés. Mais nos rayons comportent aussi : littérature choisie, poésie, sciences humaines.

U. : Quel est votre meilleur souvenir associé à ce lieu ?

Gwrizienn : Pas un en particulier, mais plein de petits bonheurs liés au partage avec nos clients qui deviennent parfois des amis. Avec les années, ils ne vont plus chez « Gwrizienn », mais « chez Yvonne » ! J’ai construit un lieu qui me ressemble.
gwrizienn

U. : Que servez-vous à boire ?

Gwrizienn : Un chocolat chaud comme le faisait ma grand-mère. Un grand choix de thés « Mariage », des cafés bio et des tisanes artisanales. Des jus de fruit, du jus de pomme, du cidre et des bières bretonnes. Et quelques vins blanc et rouge bio. Nos gâteaux sont faits maison. Ponctuellement – notamment à l’occasion des marchés du livre – ou sur réservation, nous proposons des tartes salées.

U. : Proposez-vous des animations ?

Gwrizienn : Gwrizienn organise chaque premier dimanche du mois un café-lecture. Le participant qui le souhaite présente un ou plusieurs livres de son choix, en lit des extraits et on en débat. Grâce à mon appartenance au réseau des cafés-librairies de Bretagne je participe aussi aux trois actions annuelles : Le Printemps des poètes, « Bretagne, j’écris ton nom » (l’été) et « Libres en littérature » à l’automne.

U. : À propos d’été, quel livre recommandez-vous pour les vacances ?
jeanne-benameur_otages-intimes_actes-sud

Gwrizienn : « Otages intimes » de Jeanne Benameur, paru aux éditions Acte Sud en 2015.

U. : Que pensez-vous du rapport de votre lieu et des habitants aux livres et à la lecture ?

Gwrizienn : Dans le cadre de ce que j’évoquais précédemment, nous sommes aidés par les institutions – ça ne serait pas le cas si j’agissais seule. En tant que libraire de livres d’occasion, je n’ai pas le même statut que les autres librairies. En tant que Cité du Livre nous sommes reconnus et aidés au niveau du bel équipement communautaire « La Maison du livre et du tourisme ». Le département soutient bien la « Cité du livre » et les « Cafés-librairies de Bretagne ». Quant au rapport aux habitants, il reste à inventer (ils sont peut-être plus demandeurs de prêts en bibliothèque) ! Les librairies indépendantes l’ont plus facilement car elles travaillent avec les écoles, collèges et lycées – ce qui n’est pas mon cas. J’ai participé à un projet intergénérationnel de lecture au sein de l’association « L’esprit du lieu », monté avec la Maison de retraite de Bécherel et des élèves en lycée pro. Projet soutenu par le Conseil général.
gwrizienn

U. : Tout ça toute seule ?

Gwrizienn : Depuis mars 2016, je partage mon espace avec une amie, Corine Bidet. Elle gère le café-salon de thé-boutique et moi la librairie, mais nous coopérons. À deux, c’est mieux ! Nous avons le projet de monter une programmation incluant des goûters-contes pour les enfants, des ateliers de lecture à voix haute, des ateliers d’écriture… Nous sommes toutes les deux adjointes à la mairie et sommes très motivées pour apporter notre part culturelle aux habitants…

« Lire, c’est boire et manger. L’esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas ». Mais rien ne vous empêche de faire les deux en même temps au Gwrizienn de Bécherel comme en Bretagne qui est la région de France qui regroupe le plus de cafés-librairies. L’histoire a débuté en 1993 avec l’ouverture du Caplan à Guimaëc. Le phénomène a pris depuis de l’ampleur, au point qu’une Fédération des cafés-librairies de Bretagne s’est formée en 2006.

Café-librairie Gwrizienn,Yvonne Prêteseille, Bécherel, Ille-et-Vilaine

Café-librairie Gwrizienn

3 rue de la Chanvrerie
35190 Bécherel
Tél. : 02 99 66 87 09 & 06 61 91 52 32
ypreteseille[@]wanadoo.fr

La librairie ferme la 3e semaine du mois (du mercredi au vendredi)
Ouverture : mercredi, jeudi, vendredi, 14h30-19h ; samedi et dimanche, 10h30-12 h30/ 14h30-19h, tous les jours en période estivale
Le premier dimanche de chaque mois, lors du marché du Livre mensuel, se tient un café-lecture (de 10 h 30 à 12 h 30).

*******************************

La recette gourmande d’Yvonne Prêteseille :

gwriziennRecette du cake noix-pommes-miel

Ingrédients :
– 150 g de farine
– 50 g de farine de châtaigne
– 1 sachet de levure
– 100 g de sucre roux
– 150 g de beurre
– 3 œufs
– 100 g de cerneaux de noix
– 1 ou 2 pommes
– 3 cuillerées à soupe de miel

Préchauffer le four à 180 °C.
Mélanger le beurre ramolli et le sucre.
Ajouter la farine et la levure, les œufs, le miel et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène.
Incorporer les cerneaux de noix et les pommes finement émincées.
Verser le tout dans un moule à cake préalablement beurré. Enfourner pendant 50 à 60 min.
Vers la fin de la cuisson, pour éviter que le dos du cake ne noircisse, le couvrir d’une feuille de papier sulfurisé ou d’une feuille d’aluminium.

calibreizh

Gwrizienn à Bécherel (café-librairie en Bretagne) was last modified: juillet 30th, 2016 by Marie-Christine Biet
mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l'écriture (presse et édition), à l'enseignement (culture générale à l'ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom