Le groupe Verone est un duo musical français bien singulier  – et le terme n’est pas usurpé ! Une découverte tardive reste une découverte. Si leur dernier album en date, La Percée, est sorti en septembre 2013, Verone sera en concert à Rennes au Sablier le 20 mars 2015. Nous vous conseillons de découvrir leurs sonorités aux charmes ensorcelants, décalés et boisés.

 

Verone, c’est Fabien Guidollet et Delphine Passant. Une voix masculine grave, sinueuse, une diction serrée, pointue et acerbe et une voix féminine en contrepoint, éthérée, évasive. La musique est rauque, massive et évasée. La base en est toute d’entrelacs de guitares acoustiques et de percussions authentiques. Les compositions s’en vont là où on ne les attend pas. D’un terroir qu’on pense typiquement français c’est le bayou qui pointe le bout de son nez. Les tambours s’en mêlent, les peaux résonnent et s’entremêlent contre les mots de la vieille et vénérable langue. Sont-ce des songes venimeux de paysages africains ou un sud des États-Unis perdu, reclus dans les vibrations d’un air surchauffé à l’excès ?  Dans la langue, c’est toujours d’ici, mais la diction, les mélodies, l’ironie défont les sensations trop évidentes. Les arrangements, l’accordéon, le violoncelle, la scie musicale, les harmonies vocales ne sont pas là pour faire joli. L’ensemble creuse plus profond l’anatomie des chansons incantations toute d’os et de chair rugueusement incandescentes. De celles qui nous font avoir des visions. De celles qui ornent la pochette de La Percée.

verone groupe

Les airs de ne pas y toucher Verone joue les sorciers, les sourciers. En Castanedas véridiques du quotidien le duo se livre à des incantations oniriques, les fibres harmoniques se nouent autour de nous et du monde qui nous entoure, elles agitent, font vibrer les émotions, nos images imaginales, les ressentis universels (Mamie, Vieille peau). Comme les rêves leurs chansons tanguent entre poésie absurde et réalisme décalé, ironique. Comptines adultes sépia au vernis nostalgique et à la rage rentrée. Verone démontre aussi que l’acoustique ne rime pas seulement avec molle langueur, La Percée, Quand même déploient la belle énergie organique d’un folk-rock dynamique et inventif et donne une véritable envie de voir s’épanouir en concert toutes ces harmoniques qui harmonieusement mêlent palinodies plaintives et psalmodies exorcistes !

Verone, vendredi 20 mars 2015, 20h30 en concert au Sablier à Rennes

Ecouter Verone

La culture est une guerre contre le nivellement universel que représente la mort (P. Florensky) Journaliste, essayiste, musicien, a entre autres collaboré avec Alan Stivell à l’ouvrage « Sur la route des plus belles légendes celtes » (Arthaud, 2013)
thierry.jolif [@] unidivers .fr

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom