mer 25 mai 2022

DANS LES COULISSES DU GRAND PRIX RTL LIRE 2022 AVEC BERNARD LEHUT ET LA LIBRAIRIE DIALOGUES DE BREST

Créé en 1992 par la radio RTL, le Grand Prix RTL-Lire est un prix littéraire français décerné chaque année au printemps, à l’issue de la « petite » rentrée littéraire. Il récompense un roman francophone choisi par un jury de cents lecteurs, sélectionnés par vingt libraires en France.

PRIX RTL LIRE

Pour en savoir davantage sur l’organisation de ce Prix de lecteurs, nous avons posé quelques questions à Bernard Lehut, rédacteur en chef du service culture de RTL et à Marion Watras, responsable de la communication de la librairie Dialogues de Brest.

Unidivers : Créé en 1992, le Grand Prix RTL Lire se démarque des grands prix littéraires d’automne par son calendrier et la composition de son jury. Quels sont les objectifs de ces choix ? Mettre en lumière la (« petite ») rentrée littéraire d’hiver, s’affranchir du poids des grands éditeurs, donner une voix aux lecteurs ?

Bernard Lehut : La particularité du Grand PRIX RTL-Lire est de se positionner chronologiquement comme le premier prix qui met en lumière la rentrée d’hiver (elle n’a rien d’une petite rentrée comme nous le montre une nouvelle fois ce millésime 2022) et de récompenser ainsi l’un des ouvrages remarquables du début d’année. Mais l’objectif le plus important est bien de donner la parole aux lecteurs. La légitimité et la réputation de ce prix se sont construites sur la liberté et la pertinence de jugement de nos lecteurs.

Unidivers : Le jury du Grand Prix RTL-Lire Magazine littéraire a dévoilé le 16 décembre 2021 la première sélection de dix ouvrages francophones de son édition 2022. Qui participe à ce jury et quels sont les critères de sélection des romans ?

Bernard Lehut : Le premier jury est composé paritairement de journalistes de RTL et de Lire Magazine Littéraire. Du côté de RTL, les membres sont Philippe Labro, président du Grand Prix, Jacques Esnous, directeur de l’information, Flavie Flament, animatrice et moi-même. Du côté de Lire, Baptiste Liger, directeur du magazine, Gladys Marivat, Patricia Reznikov et Louis-Henri de La Rochefoucauld. Les critères sont simples : retenir des ouvrages susceptibles de fédérer le public le plus large, d’être populaires au bon sens du mot tout en ne cédant rien à une exigence de qualité littéraire.

Unidivers : Le 13 janvier 2022, le jury a dévoilé la seconde sélection comprenant cinq finalistes. Sont en concurrence de grands auteurs comme Pierre Lemaitre, Nicolas Mathieu (Goncourt en 2018) ou Hélène Gestern et Laure Gouraige (Les idées noires est son second roman) ou Diadié Dembélé, primo-romancier. Comment se fait la seconde sélection ? Y a-t-il une volonté d’ouvrir la voie à de nouveaux talents, de respecter une certaine mixité (trois hommes, deux femmes)…?

Bernard Lehut : La sélection s’opère collégialement avec le même jury que celui de la première liste. Nous veillons, autant que possible, à un équilibre entre auteurs de renom, auteurs en devenir et débutants, tout comme nous sommes attentifs à un équilibre hommes-femmes, mais notre plaisir de lecture et la qualité des ouvrages l’emporteront toujours sur les critères « péri-littéraires ».

Unidivers : Afin de choisir le lauréat parmi ces cinq ouvrages, vous faites appel à vingt librairies partenaires. Comment sont choisies ces librairies partenaires ?

Bernard Lehut : Je choisis nos librairies partenaires en privilégiant, évidemment, les librairies indépendantes. Ce qui n’empêche pas la présence d’un groupe comme celui du Furet du Nord-Decitre. Nous sommes attentifs également à un équilibre entre les régions même si l’on peut toujours mieux faire. Ces librairies sont très enthousiastes et fidèles. La liste n’évolue donc qu’en cas de fermeture ou de retrait volontaire, heureusement rare, d’une enseigne.

Unidivers : Chacune d’entre elles compose un jury de cinq lecteurs. Après lecture et délibération, chacune fait remonter au niveau national le titre du roman qu’elle plébiscite. Quand doivent-elles remonter leur vote ? Comment est désigné le lauréat ?

Bernard Lehut : La date de clôture du scrutin est fixée cette année au 4 mars. Le lauréat est élu à la majorité relative des 100 lecteurs membres du jury national. Le lauréat et son éditeur sont immédiatement prévenus à titre confidentiel. L’annonce officielle (programmée en 2022 le 21 mars) se fait en direct à 8h sur RTL et le lauréat est l’invité de l’émission « Laissez-vous tenter » à 9h ( premier magazine culturel radio de France avec 1 million 758 000 auditeurs selon le dernier sondage Médiamétrie novembre-décembre 2021).

Unidivers : Comment accompagnez-vous l’auteur lauréat dans la promotion de son roman ? Les librairies partenaires ont-elles un rôle privilégié dans la communication ?

Bernard Lehut : Une campagne de publicité d’un montant de 50 000 euros est offerte sur l’antenne de RTL au livre lauréat. Le magazine Lire, outre un traitement rédactionnel conséquent (portrait ou reportage consacré au lauréat), assure une promotion commerciale à l’ouvrage couronné. Les libraires le soutiennent également.

Unidivers : Je terminerai avec une question un peu plus personnelle : si vous ne deviez citer qu’un roman parmi les lauréats du Prix RTL Lire depuis sa création en 1992, lequel serait-il ?

Bernard Lehut : Difficile de n’en choisir qu’un seul au regard de la qualité du palmarès, mais comment ne pas citer À la ligne de Joseph Ponthus (lauréat 2019) parce qu’il s’agissait d’un premier livre, qui plus est au sujet et au style si singuliers et novateurs ! Et parce que Joseph, qui avait reçu son prix avec un enthousiasme et une générosité exceptionnels, nous a quitté bien trop tôt deux ans plus tard.

Parmi les vingt librairies partenaires, nous sommes allés à la rencontre de la librairie Dialogues de Brest.

Des diables et des saints

Marion Watras, chargée de la communication a bien voulu répondre à nos questions.

Unidivers : Vous faites partie des vingt librairies partenaires du Grand Prix RTL- LIRE 2022. Est-ce votre première participation ? Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

Marion Watras : C’est notre quatrième participation. Les organisateurs du Prix nous ont proposé ce partenariat, que nous avons accepté avec joie ! C’est un bon moyen d’associer les lecteurs à la vie de la librairie, de créer des échanges entre eux et nous.

Unidivers : Vous deviez donc composer un jury de cinq lecteurs. Comment avez-vous procédé et pouvez-vous nous en dire davantage sur ces cinq jurés ?

Marion Watras : Nous avons diffusé un appel à candidature en librairie et sur les réseaux sociaux. Cette année, notre appel à candidatures a suscité un bel engouement. Notre jury est composé de 5 lectrices. Il n’y a que des femmes (contrairement aux années précédentes où le rapport hommes-femmes était plus équitable). Les tranches d’âge et professions sont variées.

Unidivers : Chaque juré reçoit et lit les cinq romans en compétition. Comment se passe le choix du roman lauréat ?

Marion Watras : Nous avons prévu des temps d’échange entre les membres du jury brestois. La délibération finale se fera lors d’un débat suivi d’un moment convivial dans un restaurant brestois fin février. Finalement, nous remontons simplement le titre du roman sur lequel les membres du jury brestois se sont mis d’accord. Il y a parfois unanimité. Parfois, cela demande plus de débats, c’est intéressant.

Unidivers : Prévoyez-vous une communication particulière autour du lauréat du Prix RTL Lire dans votre librairie ?

Marion Watras : Oui nous communiquerons sur les réseaux sociaux, et sans doute dans notre newsletter. En librairie, le titre sera largement mis à l’honneur.

Qui succèdera à Jean-Baptiste Andrea, récompensé pour son roman Des diables et des saints (L’Iconoclaste) en 2021 ? Rendez-vous le 21 mars à 8 heures sur RTL !  

Marie-Anne Sburlino
Marie-Anne Sburlino
Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici