Jean-Yves Tadié est sans doute le plus réputé des spécialistes du roman d’aventures et de Marcel Proust. Il a dirigé la nouvelle édition d’À la recherche du temps perdu dans la Bibliothèque de la Pléiade, couronnée en 1988 par le prix de l’Académie française. Il a également dirigé et préfacé, dans la Bibliothèque de la Pléiade, le premier volume des Écrits sur l’art d’André Malraux ainsi que le tome VI des Œuvres complètes du même écrivain, publié sous le titre « Essais » (Gallimard, 2010). J.-Y. Tadié a été directeur de l’Institut français de Londres et a enseigné à l’université d’Oxford. C’est avec une délicieuse courtoisie qu’il a reçu Unidivers dans sa résidence de Dinard et répondu à différentes questions relatives au roman d’aventures, à l’enfance, la mémoire, l’indigence et au nombrilisme de la littérature française actuelle, à Jules Verne, Sarraute, Bernanos ainsi qu’à sa vision spirituelle de l’art, de l’existence et du monde contemporain.
•  Introduction à la vie littéraire du XIXe siècle, Bordas, 1971.
•    Le Récit poétique, PUF, 1978 ; Gallimard, 1994.
•    Le Roman d’aventures, PUF, 1982.
•    Proust, Belfond, 1983 (traduit en japonais, en allemand, en italien).
•    La Critique littéraire au XXe siècle, Belfond, 1987 (traduit en japonais, en portugais, en grec, en turc, en arabe et en chinois).
•    Le Roman au XXe siècle, Belfond, 1990.
•    Portrait de l’artiste, Oxford University Press, 1991.
•    Marcel Proust, biographie, Gallimard, 1996 (traduit en anglais et en italien).
•    Le Sens de la mémoire (avec Marc Tadié), Gallimard, 1999.
•    Proust, la cathédrale du temps, Gallimard, coll. « Découvertes », 1999.
•    Regarde de tous tes yeux, regarde ! Gallimard, 2005.
•    De Proust à Dumas, Gallimard, 2006.
•    Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1987-1989.
•    Nathalie Sarraute, Œuvres complètes, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1996.

Animula blandula vagula : Âme de diaphane intimité, hôtesse et compagne de mon corps, tu verses vers des lieux délavés, escarpés et dénudés, où ne résonnent tes jeux d’esprit…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom