Dans un récent papier consacré au Goncourt des Lycéens organisé par la Fnac, Unidivers faisait état de sa crainte : “La manifestation restera-t-elle ancrée dans le paysage rennais ?” Nous demandions aux élus de prendre à bras-le-corps ce dossier.

Visiblement, le maire Daniel Delaveau, a entendu le message. La cérémonie des prix, qui avait pour une fois lieu lundi en direct de la Fnac, a dinstingué Carole Martinez pour Du domaine des murmures. A cette occasion, l’élu rennais a redit fermement le “lien solide et permanent » de la ville de Rennes avec ce Goncourt des Lycées (sources: site Internet de la municipalité).

Problème, il n’a pas réussi décrocher une réponse claire de la part du directeur de la communication de l’enseigne, Laurent Glepin. « A priori, oui, » a affirmé ce dernier, toujours selon le site rennais.

Rien n’est encore décidé. Mais à l’évidence, le responsable n’a pas marqué pas un enthousiasme délirant pour la candidature rennaise. Quant au directeur de l’enseigne, Alexandre Bompart, il s’est montré tout aussi évasif en réponse aux questions de notre confère de RCF, Arnaud Wassmer.

En revanche, comme le fait remarquer le site rennais “Le patron de la Fnac a, quant à lui, profité de l’événement pour un joli coup de com’ en plébiscitant Kobo, son nouveau livre numérique tactile. Le papier est un produit qui a une rémanence, mais il faut suivre la révolution numérique.”

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom