J’aurais bien aimé être danseur à l’Opéra… Vous savez, à Paris, et tout ça…

Mais mon père ne voyait pas ça d’un bon œil et Maman m’a dit que j’étais trop poilu pour faire le lac des Cygnes.

Alors j’ai changé mon fusil d’épaule et je suis entré dans le bâtiment. Le gros œuvre. Je coule du béton toute la journée. Les toupies qui arrivent, qui repartent, les coups de klaxon qui pètent dans les oreilles, les grues qui tournent et retournent. J’adore ça. Un vrai ballet.

GIMMICK

 

EnregistrerEnregistrer

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom