Parce que les gens normaux sont aussi des lesbiennes mariées entre elles, des gays divorcés entre eux, des bisexuels décomplexés, et des trans encore mal acceptés ; pour eux, les éditions Casterman publient dans la collection Ecritures, un ouvrage collectif préfacé par Robert Badinter. L’actualité récente atteste qu’aucune liberté n’est définitivement acquise. 

Parce que la peine de mort est encore requise et appliquée contre les homosexuels dans certains pays africains et moyen-orientaux,

Parce que, depuis 2004, il existe en France une loi anti-homophobie hélas ! méconnue et peu appliquée,

Parce qu’il a fallu attendre 2010 pour que, grâce à Roselyne Bachelot alors ministre de la Santé,  le transsexualisme sorte de la liste des « affections psychiatriques de longue durée », c’est-à-dire des maladies mentales,

Parce que 30 % des jeunes homosexuels (femmes et hommes) font chaque année une tentative de suicide,

Parce que, par ignorance ou confort idéologique, trop de monde entretien la scandaleuse confusion entre homosexualité et pédophilie,

Parce qu’il est facile de croire que les gay sont tous jeunes, minces, bronzés, et appartiennent à un réseau d’influences tentaculaires,

Parce que tous les jours en Afrique du Sud, nombre de lesbiennes subissent des « viols correctifs »  impunis et censés les remettre sur le « droit chemin »,

Parce que le Nigeria a fait voter en début d’année 2014 une loi qui réduit la liberté des homosexuels, autorisant à leur encontre jusqu’à quatorze années d’emprisonnement

Parce que, loin du Nigeria, certains jeunes politiciens français appellent à voter une loi similaire à la Clause 28 soumise en 1988 à l’exigence de feue Margaret Thatcher. (Rappelons que cet amendement interdisait, entre autres, la promotion intentionnelle de l’homosexualité dans tout le Royaume-Uni  ; et qu’il fut abrogé en 2000),

Enfin, par ce qu’il est essentiel de ne jamais oublier que l’acceptation de la communauté homosexuelle s’attache avant tout à son pouvoir d’achat, et que si demain cette manne apparaissait moins flagrante, gays et lesbiennes redeviendraient vite les « tarlouzes » et « goudous » sans le sou qu’ils furent avant d’être envisagés comme des portefeuilles bien remplis,

Pour toutes ces raisons et leur contraire objectif, il est essentiel d’acheter, de lire et d’offrir Les gens normaux : Paroles lesbiennes, gay, bi, trans.

#     #     #

Les gens normaux : paroles lesbiennes, gay, bi, trans... - Editions Casterman

Les gens normaux : paroles lesbiennes, gay, bi, trans...
Ouvrage collectif en N&B –  Editions Casterman dans la collection Ecriture
222 pages, couverture souple, 17 x 24 cm – 16 €

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom