ven 9 décembre 2022

Les Frigos Solidaires et FrigoTroc : l’alternative contre le gaspillage alimentaire

L’initiative rennaise FrigoTroc, portée par l’association BUG, a remporté le Budget participatif rennais 2016 et vu le jour dans la capitale bretonne fin 2017. À cette période, les Frigos Solidaires, déjà très en vogue à Berlin et au Québec, ont débarqué en France. Le concept : des frigos solidaires en libre-service dans le but d’éviter le gaspillage et de venir en aide aux plus démunis. Des gestes simples et utiles pour préserver notre planète qu’il est toujours bon de rappeler.

Vous en avez peut-être déjà aperçu dans l’espace public rennais, dans les centres sociaux ou les maisons de quartier : des réfrigérateurs où patiente de la nourriture en attente d’être récupérée. Les Frigos Solidaires et FrigoTroc s’inspirent du modèle berlinois avec un principe très simple : un réfrigérateur est mis à disposition devant un restaurant, une association ou un commerce, où chacun peut y déposer de la nourriture encore consommable dans le but de limiter le gaspillage, d’aider les plus précaires et de créer du lien social.

gaspillage alimentaire

Dans le monde, 1,3 milliard de tonnes d’aliments sont gaspillées chaque année. En France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes de produits par an, dont 7 kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés, soit une valeur commerciale estimée à 16 milliards d’euros. Les ménages sont les plus gros gaspilleurs avec 20 à 30 kg de pertes par habitant, devançant le gaspillage généré par les restaurateurs. Ces chiffres sont révélateurs d’une société entérinée dans la surconsommation, chaque personne dépensant entre 100 et 160 € par an pour des aliments non consommés. A contrario, le nombre de personnes à la rue augmente, et, avec, celui de ceux qui doivent faire les poubelles pour se nourrir. Selon la fondation Abbé Pierre, 300 000 personnes étaient sans domicile fixe en 2020, contre 143 000 en 2017. Ce constat révèle quant à lui une véritable fracture au sein de la société.

Alors, plutôt que de jeter, pourquoi ne pas donner ? C’est l’alternative que proposent l’association Les Frigos Solidaires à l’échelle nationale et l’initiative rennaise FrigoTroc. Ces dispositifs s’inscrivent dans un enjeu social et environnemental important, et incitent à repenser notre mode de consommation. L’objectif est de sensibiliser un maximum de personnes afin que le plus grand nombre prenne conscience des enjeux environnementaux et que chacun devienne acteur ou actrice au quotidien, comme le colibri de la légende, qui fait sa part.

frigos solidaires
© Frigos Solidaires

Très en vogue à Berlin et au Québec depuis le début des années 2010, les frigos solidaires ont débarqué dans l’espace public français fin 2017. À l’instar des boîtes à livres qui permettent l’échange de livres dans l’espace public, un frigo solidaire est un réfrigérateur en libre-service installé dans un espace public et rempli de produits frais laissés par le voisinage, les commerçants ou les restaurateurs : dons, invendus ou produits en date limite de consommation. Dounia Mebtoul, restauratrice-propriétaire avec sa mère de La Cantine du 18e, installe le premier frigo solidaire parisien fin 2017 afin de donner ses invendus, incitant sa clientèle et les habitants du quartier à faire de même. Quelques mois plus tard, l’association Les Frigos Solidaires voit le jour en partenariat avec l’organisme de mutuelle complémentaire santé, Identités Mutuelle. Le but principal est de développer le concept dans toute la France.

Particuliers et commerçants peuvent facilement en installer. Un particulier peut présenter l’initiative à la mairie de sa commune ou contacter un commerçant qui partage ses valeurs. L’association signe une convention avec le commerce ou la municipalité, une cagnotte ou une demande de subvention est alors lancée. Puis le frigo est livré et inauguré pour fédérer l’ensemble des acteurs. Pour les commerçants, restaurateurs ou fondateurs d’une association, Les Frigos Solidaires signe une convention avec ses partenaires, lance une cagnotte pour le financer ou sollicite une subvention auprès de la municipalité et une inauguration est organisée pour fédérer tous les acteurs de votre quartier. Dans les deux cas, la première étape est de contacter l’association afin d’être guidé dans les démarches.

Actuellement, l’association est à l’origine de l’installation de 90 frigos solidaires éparpillés un peu partout dans l’Hexagone. Une réussite qui lui a valu le Prix solidaire des Trophées AGRICA 2022, qui récompense les associations, entreprises et collectivités luttant contre le gaspillage alimentaire. Aucun n’a encore cependant vu le jour à Rennes. Mais peut-être est-ce dû au fait que cette alternative en plein développement à l’échelle nationale trouve son pendant rennais depuis fin 2017.

La démarche FrigoTroc, portée par l’association rennaise Bug, est née lors du Budget participatif rennais de 2016, sur le thème de l’Environnement et la Consommation et de la problématique du gaspillage alimentaire. L’initiative solidaire et citoyenne a ainsi permis la mise à disposition de réfrigérateurs ou de garde-manger afin de partager la nourriture encore consommable entre citoyens. « Cette démarche s’inscrit dans le processus actuel de transformation de notre société par une surproduction, une surconsommation et par conséquent un surencombrement qui pollue la planète », apprend-on. En octobre 2017, les premiers FrigoTrocs étaient installés, un à l’école des métiers du social et de la solidarité Askoria et un au sein de la conciergerie associative Au P’tit Blosneur.

frigotroc rennes
Un frigotroc est installé devant l’épicerie Day by Day, 30/32 rue Saint-Hélier © FrigoTroc

De la même manière que Les Frigos Solidaires, l’association BUG propose d’installer des réfrigérateurs dans des structures publiques, ou un particulier peut en faire la demande. Les habitants du quartier peuvent ainsi déposer et récupérer des aliments non consommés et encore bons afin d’offrir une seconde vie à ces aliments. Un système d’étiquetage simple a été mis en place dans le but de garantir la traçabilité des aliments et la sécurité alimentaire pour la personne récupérant un produit. En pratique, l’utilisateur appose une étiquette avec son nom, la date du jour et la nature du produit.

Actuellement, Rennes compte cinq frigos solidaires installés dans différents quartiers : un garde-manger au centre social Cleunay, un FrigoTroc au centre social Villejean, un à la MJC Bréquigny, un Au P’tit Blosneur et un dernier se situe devant l’épicerie Day by Day, disponible aux horaires d’ouverture de l’épicerie (sauf le lundi).

Site FrigoTroc

Site Les Frigos Solidaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
1 ° C
1.1 °
1 °
93 %
2.6kmh
100 %
ven
5 °
sam
4 °
dim
4 °
lun
4 °
mar
3 °