Tout au long de l’automne, d’étranges créatures occupent les salles du musée de la Chasse et de la Nature. Elles résultent de deux ans de travail, depuis que Françoise Pétrovitch a été invitée à subvertir les collections permanentes du musée.

Un ours brun qui sert de guide pour une étrange visite, quoi de plus décapant que cette situation ? D’autant plus que notre ami à poils bruns est accompagné d’un joli lapin. Évidemment tous ces animaux ne sont pas réels, l’un est empaillé pour le restant de ses jours et l’autre n’est qu’une création faite de céramique. Mais ce qui compte c’est l’imaginaire et la féerie de l’instant, cette sorte de chasse tout en douceur, rêverie et légèreté. Françoise Pétrovtich, sorte d’Alice au Pays des animaux, s’est installée avec eux au Musée de la Chasse et de la Nature pour une durée de 5 mois.

5 mois durant lesquels la quiétude habituelle du lieu va être mise à mal par une artiste à la créativité débridée. Dès l’entrée, le spectateur est pris dans la spirale avec une sculpture intitulée Forget me not qui l’entraîne sans retenue dans la salle de l’exposition. Débute alors un joli voyage, des faons, des lapins, des ours… Mais fi d’une quelconque facilité ou mièvrerie bisournous :  le voyage plonge le spectateur dans la vie intérieure de chacune des créatures présentes. Les sentiments alternent et perturbent : joie, une pincée de peur, une caresse de douceur, une donation de tendresse — au final,  l’homme et l’animal se confondent-ils ? Chacun faisant office de proie et de prédateur.

La mise en scène est précise, la vidéo entrainante, les dessins vivaces, peintures splendides (ne  manquez pas Filles et garçons aux oiseaux), des vanités pénétrantes – une sorte de bestiaire de la folie. Point final de cette farandole animale : le cabinet des porcelaines.

Une exposition réussi à savourer au fil d’une évasion subtile et non sans danger… Indispensable autant que vitalement nécessaire.

David Norgeot

Musée de la Chasse et de la Nature
 Hôtel de Mongelas – 62, rue des Archives – 75003 Paris

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom