Jusqu’au 28 juillet, le musée Maillol à Paris réunit près de 200 chefs-d’œuvre, de la Renaissance à nos jours, afin de rendre hommage aux grands artistes vénitiens. Pour la première fois en France, l’exposition retrace l’aventure du verre de Murano en parcourant 700 ans d’une création artistique dense et…mêlée.

90355-exposition-fragile-au-musee-maillol

Ce sont les arts de la table qui sont le plus représentés. Quel dommage : un seul lustre, autre spécialité de la maison Murano, est exposé ! Parmi les chefs-d’œuvre donnés à admirer se trouve un sublime calice de la fin du XVe siècle décoré à l’émail. Miroitent aussi des coupes, des assiettes d’apparat, des vases et des flacons précieux. Un fauteuil XVIIIe brille de mille incrustations de pâte de verre colorée ou non.

Le parcours de l’exposition organisée d’une manière chronologique. Il propose une lecture immédiate des principales évolutions techniques et stylistiques de cette illustre maison. Efficace, mais pas nécessairement très plus séduisant. Toutefois, le traitement historique nous rappelle que toutes les cours européennes de la Renaissance avaient en leurs possessions une panoplie d’objets décoratifs en provenance des ateliers de Murano (bassin de Venise).

muranoAutre point essentiel : le luxe qui s’étale sous nos yeux s’est démocratisé grâce à la fulgurante réussite de cette verrerie. Un peu comme l’école de Nancy, toutes proportions gardées. De fait, les pièces (quasi)uniques et à usage quotidien se trouvent en vente dans de nombreuses échoppes.

muranoC’est la partie la moins glamour du Murano : une production moins ambitieuse conçue pour satisfaire la demande touristique. Cet aspect moins noble est néanmoins vital puisqu’il permet d’apporter son pesant d’or afin d’investir dans des techniques de plus en plus pointues et aussi de plus en plus couteuses. Contradiction du Murano : des productions sans originalité destinées à une clientèle peu regardante côtoient des splendeurs, dont des lustres (presque) à la hauteur de Baccarat.

Une exposition susceptible de vous plaire jusqu’à la déraison, voire partir en voyage à Venise afin de découvrir sur place l’adorable île-terre de naissance de tous ces bijoux.

Commissariat : – Rosa Barovier Mentasti : historienne de l’art. Née à Murano d’une dynastie de maîtres verriers, elle étudie depuis plusde 40 ans l’histoire du verre vénitien. Spécialiste incontournable, elle a réalisé de nombreusesexpositions et est auteur d’ouvrages de référence. – Cristina Tonini : ancien conservateur du musée Bagatti Valsecchi à Milan, spécialiste du verre vénitien,auteur d’ouvrages sur le verre ancien et contemporain et commissaire d’expositions. – Olivier Kaeppelin : co-commissaire pour l’art moderne et contemporain. Directeur de la Fondation Maeghtà Saint Paul de Vence.
Du 27 mars au 28 juillet 2013 Tous les jours de 10h30 à 19h, y compris les jours fériés Nocturne le vendredi jusqu’à 21h30
Plein tarif : 11 euros // Tarif réduit : 9 euros Gratuit pour les moins de 11 ans
Musée Maillol 59-61, rue de Grenelle  75007 Paris M° Rue du Bac
www.museemaillol.com

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom