Le directeur du Musée de la danse Boris Charmatz a lancé le début de sa saison en tant qu’artiste associé à la Volksbühne de Berlin avec l’évènement créé à Rennes Fous de danse. À Tempelhof, dimanche 10 septembre, 20 000 Berlinois ont, comme les Rennais, et au printemps dernier les Brestois, goûté le plaisir de voir, pratiquer, partager la danse.

fous de danse berlin

20 000 personnes pour cette première édition où le danseur concepteur chorégraphe n’a pas encore imprimé sa marque de fabrique (ouvrir le regard du spectateur, décloisonner et transmettre la danse à tous), c’est un franc succès ! Dans le contexte tendu de la nomination polémique du nouveau directeur de la Volksbühne de Berlin Chris Dercon (auparavant directeur de la Tate Modern à Londres), les Berlinois ne s’y sont pas trompés, ils sont venus massivement faire bombance de danse.

fous de danse berlin

Les dimensions du lieu sont totalement inédites pour le concept, mais celui-ci reste le même : voir et pratiquer la danse et la chorégraphie comme bien commun dans l’espace public pendant dix heures sans billetterie. Le nouveau public un peu timide au début de la journée s’est joyeusement prêté au jeu de l’échauffement public et s’est laissé happer par La levée de Boris Charmatz, ainsi que par le Soul Train Géant électrisé par Raphael Hillebrand et Marie Houdin. Chaque partie de la phrase chorégraphique de dix heures imaginée par Boris Charmatz il y a deux ans a été vivement applaudie.

fous de danse berlin

La transmission de la danse est l’une des préoccupations essentielles du chorégraphe et les enfants ont toujours une place importante à Fous de danse. Du haut de ses douze ans, Imane Alguimaret danse seule face au public grandissant. La toute jeune danseuse a une silhouette frêle et est d’autant plus impressionnante et éblouissante qu’elle porte sa danse avec un ancrage fort, des appuis bien en place. Le solo Étude révolutionnaire fut créé par Isadora Duncan et transmis à l’enfant par les danseuses Julia Cima, Pénéloppe Parrau et la spécialiste de Duncan Élisabeth Schwartz.

fous de danse berlin

Quarante-quatre élèves du collège d’Échange et de l’école Joseph Lotte de Rennes sont également venus à Berlin refaire vivre Boutures d’un Sacre. Le projet basé sur le remontage du Sacre du printemps de Vaslav Nijinski par Dominique Brun consiste en une réappropriation de cette version par Clarisse Chanel et Marcela Santander Corvalán. Les deux jeunes chorégraphes transmettent à leur tour cette version aux enfants. Âgés de 7 à 18 ans, de jeunes Berlinois ne s’en sont pas laissés compter lors du Hip-Hop Kids ainsi que trente-sept élèves de la Staatliche Ballettschule Berlin qui ont dansé Le Jardin Animé, séquence adaptée d’un extrait du troisième acte du ballet Le Corsaire.

fous de danse berlin

Aussi friand des propositions conceptuelles, minimalistes, néo-classiques, performatives que de hip-hop ou de funk, l’enthousiasme et la délectation du public berlinois a atteint son comble au moment du crépuscule de cette journée ensoleillée lorsque Anne Teresa de Keersmaeker a dansé sont merveilleux Violin Phase. Puis à la nuit tombée, Chaconne, extrait de Partita II avec Boris Charmatz fut la conclusion de cette belle édition de Fous de danse.

fous de danse

Nous ne sommes pas si éloignés que cela du centre-ville de Berlin et le tarmac de l’aéroport désaffecté de Tempelhof où s’est tenu Fous de danse est un espace inattendu et saisissant. Dès que l’on tourne le dos à l’aérogare et que le regard balaie les pistes, les repères s’évaporent sur cette aire immense et libre, hors de tout, et qui invite au songe. Aujourd’hui les Berlinois viennent se détendre, faire du cerf-volant, du vélo ou du skate sur ce lieu pourtant chargé d’histoire. Le plus vieil aéroport commercial du monde construit dans les années 1920 fut le lieu de détention de prisonniers durant la Seconde Guerre mondiale puis rendit possible quelques années plus tard le pont aérien qui permit de contourner le blocus de Berlin-Ouest, avant de reprendre sa fonction d’aéroport ordinaire. Il est fermé depuis 2008 et une partie des hangars fut destinée à l’accueil des réfugiés. Doté d’une surface sans commune mesure avec une place de centre-ville (aussi grande soit-elle) ; et puisque les Berlinois ont répondu si heureusement à l’appel de Boris Charmatz, on se prend à rêver d’un prochain Fous de danse encore plus démesuré que l’original.

fous de danse

En attendant, les Berlinois vont pouvoir découvrir également à Tempelhof (Hangar 5) les 14, 15, 16 et 17 septembre 2017 les premières représentations de la dernière création de Boris Charmatz 10 000 gestes qui sera le point d’orgue de l’évènement A Dancer’s Day créé pour Berlin et expérimenté au Garage de Rennes. Et du 21 au 24 septembre à Tempelhof et d’autres lieux extérieurs à préciser, les Berlinois pourront aussi voir danse de nuit, dernière pièce créée par Boris Charmatz à Rennes l’année dernière, inspirée par les attentats Charlie.

fous de danse

Fous de danse revient en France dimanche 1er octobre au Centquatre-Paris dans le cadre du Festival d’Automne.

Atelier Levée des conflits – Fous de danse
28 septembre / 19h > 21h
gratuit sur réservation
(au 01 53 35 50 00 ou à la billetterie)

fous de danse

fous de danse

fous de danse

fous de danse berlin

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom