dim25 juillet 2021

RENNES. LE FESTIN ITINÉRANT DU FOOD MOOD TOUR

Depuis le 1er juillet 2021, un concept de découverte culinaire s’est installé à Rennes. Il s’agit du Food Mood Tour, créé en 2020 par une passionnée d’échanges et de « bonne bouffe ». Accompagnée de plusieurs guides, d’abord autour de Limoges puis de Biarritz, elle pose aujourd’hui ses bagages, et surtout ses assiettes, à Rennes pour faire découvrir des cartes uniques de restaurants dans la capitale bretonne.

Préparez vos pieds et vos estomacs : le Food mood tour arrive à Rennes. Le food tour, déjà existant Outre-Atlantique, c’est une promenade culinaire de plusieurs heures à la découverte d’une ville et de ses restaurants triés sur le volet.

Lyly Keomany, à l’initiative du projet, a importé ce concept dans un domaine qui l’a toujours passionnée : la gastronomie, française et internationale. Fin 2019, l’expérience d’un food tour à New York la décide à se lancer dans l’aventure.

L’idée, c’est de sortir des sentiers battus gastronomiques et de s’aventurer dans des endroits plus insolites. Sélim Ennjimi, le guide qui accompagne les gourmets à Rennes et à Limoges est également cofondateur du webzine, L’homme en bleu, consacré aux sorties limougeaudes et a donc déjà une solide expérience pour dénicher les bonnes adresses. Il s’occupera des Food Tour rennais avec Mathilde qui a récemment rejoint l’aventure. Quatre autres guides balisent déjà le terrain à Limoges et Biarritz.

food mood tour

Pour leurs escapades gastronomiques, l’équipe sélectionne avec soin des restaurateurs indépendants, qui cuisinent avec des produits locaux, et bien entendu qui apprécient ce concept et sont prêts à s’y adapter.

Après Limoges et Biarritz, le choix de Rennes fut assez naturel pour plusieurs raisons : une vaste offre de restaurants doublée d’une richesse culturelle et un état d’esprit ouvert et accueillant.

food mood tour
Les quatre curieux du jeudi midi avec Sélim, à gauche, le guide restaurateur du Food Mood Tour.

« Nous avons été agréablement surpris par les réponses positives des restaurants rennais vis-à-vis de notre démarche. A peu près 95% de gérants ont répondu présents à notre appel. »

Sélim Enjjimi
la rozell rennes
La Rozell 14 rue de Penhoët

Lyly Keomany et Sélim Enjjimi ont mis six mois pour se préparer et s’imprégner des lieux de la capitale bretonne. Pour autant, le Food Mood Tour cherche davantage à mettre en avant les spécificités des restaurants que les traditions locales de la ville et de la région. Cela leur est bien sûr arrivé de travailler avec des enseignes spécialisées dans les repas bretons, comme avec La Rozell qui propose une restauration typique bretonne.

le gout des autres resto rennes
Illustration Food Mood Tour : Le goût des autres 34 rue Vasselot.

L’originalité de l’initiative rennaise, c’est de proposer une découverte par petites touches de restaurants de qualité, l’envers de la médaille pourrait être pour certains une durée sur place de 20 minutes seulement afin de poursuivre son chemin et de découvrir une entrée, un plat, deux desserts et terminer par le café. Les restaurants choisis n’ont rien à voir avec ceux proposés dans les Food Tours « du gras » déjà proposés dans d’autres villes, tel le No Diet Club, qui affichent clairement la couleur : au diable l’esthétique et la diététique, vive le diabète, le cholestérol et les calories …

Pour trouver les restaurants, les guides n’ont pas chômé. En plus d’une veille constante sur Internet, l’équipe prend également en compte le retour d’amis, de bons « foodies », comprenez par là amoureux des plaisirs de la table, ou par le bouche-à-oreille. « On se déplace, on goûte, sans forcément se déclarer du Food Mood Tour. Puis on va voir les propriétaires. Après, on fait des « crash tests », comme ceux avec des influenceurs de Rennes avant l’ouverture officielle », précise Sélim. Les inscriptions sont clôturées 48h avant le rendez-vous pour laisser le temps aux cuisiniers de préparer les plats. « On s’engage à aller au moins une fois par mois dans les restaurants. Nous nous mettons d’accord sur les heures d’arrivée, sur les plats, avec des demi-portions ou des portions divisées par trois. C’est du sur-mesure à chaque fois », se réjouit Sélim.

food mood tour
L’occasion d’une petite promenade dans la vieille ville avant de rejoindre un autre restaurant…

On peut participer au Food tour du jeudi au samedi, avec un planning du midi et un du soir, à chaque fois dans des lieux différents. « On sélectionne cinq ou six étapes pour des balades de trois heures. On change les parcours toutes les semaines », précise Sélim. Avec presque quarante partenaires rennais, les déjeuners et dîners ont de quoi être variés. Cette ambition s’explique par la volonté que « tout le monde soit gagnant et de créer une pluralité des parcours et des saveurs », selon notre guide. L’autre parti pris, c’est la surprise : « On prend le parti de ne pas trop communiquer les menus avant les parcours. On veut laisser place à la découverte à 100%. On ne veut pas que les gens aient des a-priori sur les lieux, d’où un plus grand lâcher prise. »

Parmi les partenaires – et ce ne sont pas des indices pour ceux qui veulent à tout prix savoir où ils vont manger, l’Algorythme, le restaurant asiatique Le Général Tao, Le restaurant des copains tenu par Pierre Ciampi, candidat de la saison 6 de Top chef, la Mirlietantouille, le café 7 grammes, le restaurant thaïlandais Chawp shop… « Pour nous, le plus important est que ce soit artisanal et à taille humaine. On s’intéresse aussi à l’histoire des restaurants. On retrouve un côté proximité qu’on n’a pas forcément quand on vient tout seul », affirme Sélim, fier du concept du Food Mood tour et de partager son expérience singulière.

« En moyenne, nous marchons deux kilomètres. Nous essayons de nous adapter au public à mobilité réduite, avec un rythme moins soutenu par exemple. » L’idée est que chacun y trouve son compte, d’où une offre spéciale pour les professionnels. Pour les demandes spécifiques, « nous demandons de nous contacter par mail et en général cela se fait sans problème ». L’adaptation est un des maîtres-mots du Food Mood Tour, les guides cherchant avant tout à satisfaire les foodies et à leur faire découvrir la ville autrement.

food mood tour

INFOS PRATIQUES

Food Mood Tour les jeudi, vendredi et samedi.

Le midi entre 11h30 et 14h30 et le soir entre 18h30 et 21h30.

Tarifs à partir de 45 euros pour une sortie gourmande de 3 heures. Nourriture et boissons comprises.

Vous pouvez réserver sur le site.

Page Facebook du Food Mood Tour

Instagram

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
15.8 ° C
16 °
15.5 °
94 %
3.1kmh
90 %
dim
22 °
lun
24 °
mar
21 °
mer
22 °
jeu
19 °
- Advertisment -

Depuis le 1er juillet 2021, un concept de découverte culinaire s’est installé à Rennes. Il s’agit du Food Mood Tour, créé en 2020 par une passionnée d’échanges et de « bonne bouffe ». Accompagnée de plusieurs guides, d’abord autour de Limoges puis de Biarritz, elle pose aujourd’hui ses bagages, et surtout ses assiettes, à Rennes pour faire découvrir des cartes uniques de restaurants dans la capitale bretonne.

Préparez vos pieds et vos estomacs : le Food mood tour arrive à Rennes. Le food tour, déjà existant Outre-Atlantique, c’est une promenade culinaire de plusieurs heures à la découverte d’une ville et de ses restaurants triés sur le volet.

Lyly Keomany, à l’initiative du projet, a importé ce concept dans un domaine qui l’a toujours passionnée : la gastronomie, française et internationale. Fin 2019, l’expérience d’un food tour à New York la décide à se lancer dans l’aventure.

L’idée, c’est de sortir des sentiers battus gastronomiques et de s’aventurer dans des endroits plus insolites. Sélim Ennjimi, le guide qui accompagne les gourmets à Rennes et à Limoges est également cofondateur du webzine, L’homme en bleu, consacré aux sorties limougeaudes et a donc déjà une solide expérience pour dénicher les bonnes adresses. Il s’occupera des Food Tour rennais avec Mathilde qui a récemment rejoint l’aventure. Quatre autres guides balisent déjà le terrain à Limoges et Biarritz.

food mood tour

Pour leurs escapades gastronomiques, l’équipe sélectionne avec soin des restaurateurs indépendants, qui cuisinent avec des produits locaux, et bien entendu qui apprécient ce concept et sont prêts à s’y adapter.

Après Limoges et Biarritz, le choix de Rennes fut assez naturel pour plusieurs raisons : une vaste offre de restaurants doublée d’une richesse culturelle et un état d’esprit ouvert et accueillant.

food mood tour
Les quatre curieux du jeudi midi avec Sélim, à gauche, le guide restaurateur du Food Mood Tour.

« Nous avons été agréablement surpris par les réponses positives des restaurants rennais vis-à-vis de notre démarche. A peu près 95% de gérants ont répondu présents à notre appel. »

Sélim Enjjimi
la rozell rennes
La Rozell 14 rue de Penhoët

Lyly Keomany et Sélim Enjjimi ont mis six mois pour se préparer et s’imprégner des lieux de la capitale bretonne. Pour autant, le Food Mood Tour cherche davantage à mettre en avant les spécificités des restaurants que les traditions locales de la ville et de la région. Cela leur est bien sûr arrivé de travailler avec des enseignes spécialisées dans les repas bretons, comme avec La Rozell qui propose une restauration typique bretonne.

le gout des autres resto rennes
Illustration Food Mood Tour : Le goût des autres 34 rue Vasselot.

L’originalité de l’initiative rennaise, c’est de proposer une découverte par petites touches de restaurants de qualité, l’envers de la médaille pourrait être pour certains une durée sur place de 20 minutes seulement afin de poursuivre son chemin et de découvrir une entrée, un plat, deux desserts et terminer par le café. Les restaurants choisis n’ont rien à voir avec ceux proposés dans les Food Tours « du gras » déjà proposés dans d’autres villes, tel le No Diet Club, qui affichent clairement la couleur : au diable l’esthétique et la diététique, vive le diabète, le cholestérol et les calories …

Pour trouver les restaurants, les guides n’ont pas chômé. En plus d’une veille constante sur Internet, l’équipe prend également en compte le retour d’amis, de bons « foodies », comprenez par là amoureux des plaisirs de la table, ou par le bouche-à-oreille. « On se déplace, on goûte, sans forcément se déclarer du Food Mood Tour. Puis on va voir les propriétaires. Après, on fait des « crash tests », comme ceux avec des influenceurs de Rennes avant l’ouverture officielle », précise Sélim. Les inscriptions sont clôturées 48h avant le rendez-vous pour laisser le temps aux cuisiniers de préparer les plats. « On s’engage à aller au moins une fois par mois dans les restaurants. Nous nous mettons d’accord sur les heures d’arrivée, sur les plats, avec des demi-portions ou des portions divisées par trois. C’est du sur-mesure à chaque fois », se réjouit Sélim.

food mood tour
L’occasion d’une petite promenade dans la vieille ville avant de rejoindre un autre restaurant…

On peut participer au Food tour du jeudi au samedi, avec un planning du midi et un du soir, à chaque fois dans des lieux différents. « On sélectionne cinq ou six étapes pour des balades de trois heures. On change les parcours toutes les semaines », précise Sélim. Avec presque quarante partenaires rennais, les déjeuners et dîners ont de quoi être variés. Cette ambition s’explique par la volonté que « tout le monde soit gagnant et de créer une pluralité des parcours et des saveurs », selon notre guide. L’autre parti pris, c’est la surprise : « On prend le parti de ne pas trop communiquer les menus avant les parcours. On veut laisser place à la découverte à 100%. On ne veut pas que les gens aient des a-priori sur les lieux, d’où un plus grand lâcher prise. »

Parmi les partenaires – et ce ne sont pas des indices pour ceux qui veulent à tout prix savoir où ils vont manger, l’Algorythme, le restaurant asiatique Le Général Tao, Le restaurant des copains tenu par Pierre Ciampi, candidat de la saison 6 de Top chef, la Mirlietantouille, le café 7 grammes, le restaurant thaïlandais Chawp shop… « Pour nous, le plus important est que ce soit artisanal et à taille humaine. On s’intéresse aussi à l’histoire des restaurants. On retrouve un côté proximité qu’on n’a pas forcément quand on vient tout seul », affirme Sélim, fier du concept du Food Mood tour et de partager son expérience singulière.

« En moyenne, nous marchons deux kilomètres. Nous essayons de nous adapter au public à mobilité réduite, avec un rythme moins soutenu par exemple. » L’idée est que chacun y trouve son compte, d’où une offre spéciale pour les professionnels. Pour les demandes spécifiques, « nous demandons de nous contacter par mail et en général cela se fait sans problème ». L’adaptation est un des maîtres-mots du Food Mood Tour, les guides cherchant avant tout à satisfaire les foodies et à leur faire découvrir la ville autrement.

food mood tour

INFOS PRATIQUES

Food Mood Tour les jeudi, vendredi et samedi.

Le midi entre 11h30 et 14h30 et le soir entre 18h30 et 21h30.

Tarifs à partir de 45 euros pour une sortie gourmande de 3 heures. Nourriture et boissons comprises.

Vous pouvez réserver sur le site.

Page Facebook du Food Mood Tour

Instagram