La Vie sauvage de Cédric Kahn : « Tu seras un homme, mon fils ! Mais tu seras élevé sans ta mère. Cette garce qui a essayé de rompre avec la vie que nous avions choisie et qui part sans me prévenir avec les garçons ».

 

Voilà en substance le projet de Paco, interprété par Mathieu Kassovitz, rebelle avec barbe et catogan, largué par Carole (Céline Sallette) qui préfère finalement le propret pavillon de banlieue sage de ses parents à la vie en caravane dans la prairie.

vie sauvageInspiré de l’histoire vraie de Xavier Fortin, rebaptisé Philippe Fournier, alias Paco, condamné à deux ans de prison dont deux mois ferme, en cavale durant onze ans avec ses deux fils, le film de Cédric Kahn nous fait suivre les fuyards loin de la civilisation et de « l’homme blanc qui fait des choses carrées ». De squats en greniers, de fermes abandonnées en communautés, les jeunes grandissent en osmose avec la nature, convaincus que leur mère est morte. Si la terre ne ment pas, le choix du père est par contre basé sur un mensonge. Émule de Jean-Jacques Rousseau et de la décroissance, il parviendra à déjouer les recherches policières pendant onze ans ! Longue cavale affutée par la haine de l’ex. Cà va se corser quand l’ainé, devenu un bel adolescent, finit par croquer la pomme que lui tend une ravissante donzelle (perfide, forcément !) et, par conséquent, rompre avec l’éden paranoïaque. Ah les femmes, toutes des…

vie sauvageSi le film aborde des questions essentielles sur l’éducation et la société, la volonté de Kahn de rester neutre se transforme en catalogue de la vie sauvage, proche du stage de survie pour bobos babas (petits bras : ils mangent même pas d’araignées !) L’hymne à la liberté se chante en mode triste, avec en filigrane, une misogynie inavouée.

N.B. On n’est pas surpris d’apprendre que Mathieu Kassovitz et Cédric Kahn sont fâchés. L’ambiance était compliquée lors du tournage, rapporte l’Obs du 29 octobre. Cette brouillerie a forcément eu des conséquences sur le manque de « jus » du film.

N.B.B. : Sur la question sensible de l’éducation, on préfèrera suivre la Mommy de Xavier Dolan! Bon, d’accord, Anne Dorval n’est pas un modèle, mais elle est franchement plus drôle (et plus sexy) que Kassovitz !

mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l'écriture (presse et édition), à l'enseignement (culture générale à l'ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Un commentaire

  1. La semaine dernière, j’ai vu le film Vie Sauvage et je l’ai beaucoup aimé.

    Pour moi, ce n’est pas un film des PERES contre les MERES mais plutôt un film HORS SYSTEME contre CONFORMISME.
    Je connais une mère qui était aussi « hors système » et qui a perdu la garde de ses enfants car un juge avait préféré le père qui s’était rapproché du système.

    Je connais aussi des couples qui s’aiment et qui s’entendent bien, et qui réfléchissent à une autre vie (moins conformiste) pour eux et pour leurs enfants…

    Je pense d’ailleurs que je vais acheter le livre « Hors Système » de Xavier Fortin et ses fils…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom