FILM MON TISSU PRÉFÉRÉ : SUBVERSION SYRIENNE PAR GAYA JIJI

Voilà le film Mon tissu préféré de Gaya Jiji. France-Allemagne-Turquie 1h35. Sélection officielle, Un certain regard. En lice pour la Caméra d’or. Vu salle Debussy le 11 mai 2018.  Dans ces notes d’un festivalier, Antoine Glémain propose aux lecteur d’Unidivers de rendre compte de ses premières impressions sur divers films en sélection du festival de Cannes 2018.

film mon tissu préféré

Le film Mon tissu préféré débute à Damas au mois de mars 2011. La révolution commence à gronder. Nahla, jeune femme de 25 ans, est tiraillée entre son désir de liberté et l’espoir de quitter le pays grâce au mariage arrangé avec Samir, un syrien expatrié aux Etats-Unis. Mais Samir lui préfère sa jeune sœur Myriam, plus docile. Nahla se rapproche alors de sa nouvelle voisine, Madame Jiji, qui vient d’arriver dans l’immeuble pour ouvrir une maison close.

Ce premier film de la réalisatrice syrienne Gaya Jiji est une belle surprise. Situé sur fond de guerre civile en Syrie (recréée par quelques images et sons d’archives, alors que le film Mon tissu préféré a été tourné en Turquie), il prend le parti de nous raconter une histoire de famille, traitée en huis-clos intimiste. L’éveil de Nahla à la sensualité et à la liberté amoureuse passe dans le film par des détours assez étonnants. Sans doute est-il subversif de manière plus durable que la « révolution » guerrière qui se déchaine à l’arrière-plan.

film mon tissu préféré

Production : 2017, Drame, VOSTFR, Couleur, En salle : 18 juillet 2018, 1h34

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom