Voilà le film Bad Bad Winter d’Olga Korotko. Kazakhstan 1h56. Sélection de l’ACID. Vu salle des Arcades le 15 mai 2018. Dans ces notes d’un festivalier, Antoine Glémain propose aux lecteur d’Unidivers de rendre compte de ses premières impressions sur divers films en sélection du festival de Cannes 2018.

Bad Bad Winter

Après le décès de sa grand-mère, la fille d’un riche homme d’affaires retourne dans sa ville natale. Elle reçoit la visite d’anciens camarades de classe, mais leurs retrouvailles prennent une tournure inattendue.

Le premier film d’Olga Korotko est très cru dans la description des déchirements sociaux et du délitement moral du Kazakhstan d’aujourd’hui. Malgré quelques beaux plans, je ne peux cependant prétendre avoir été convaincu par le filmage en huis-clos.

Avec : Tolganay Talgat , Marat Abishev , Zhalgas Zhangazin , Nurgul Alpysbayeva et Tair Magzumov

Viadeo Partager
Après des études en philosophie et sciences humaines, Antoine Glémain a enseigné la philosophie au lycée Lavoisier de Mayenne, avant d'assurer la direction de l'association Atmosphères 53 puis du cinéma le Vox à Mayenne. Il est actuellement cogérant de la coopérative SCIC Cinéma Le Vox.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom