Du 2 au 4 octobre 2020, la ville de Gif-sur-Yvette accueille la 8e édition du Festival Vo-Vf. Un festival gratuit par et pour les passionnés de la traduction littéraire, mais qui plaira aussi aux curieux.

Ce sont les grand oubliés de la littérature, leurs noms n’apparaissent pas toujours en couverture, et pourtant ils sont bien là. Les traducteurs permettent de puiser dans le réservoir sans fin de la littérature mondiale. Un lecteur francophone n’a « pas lu Shakespeare, mais une traduction de Shakespeare, il n’a pas lu Tolstoï, mais une traduction de Tolstoï, » souligne justement Claire Darfeuille, qui s’occupe de la programmation du Festival Vo-Vf.

Festival Vo-Vf 2020

Le Festival Vo-Vf, traduire le monde, cherche à mettre en avant les traducteurs littéraires. Du 2 au 4 octobre 2020, la ville de Gif-sur-Yvette accueille la 8e édition du festival. Fins connaisseurs des œuvres, mais aussi de leur contexte, les traducteurs sont des orateurs passionnants. Hélène Pourquié et Pierre Morize, libraires de LiraGif, ont créé le festival afin de donner la parole aux traducteurs afin qu’ils nous fassent (re)découvrir des textes.

Depuis sa première édition, très confidentielle, le festival a bien changé. Il attire désormais 3 000 visiteurs autour d’une quarantaine de tables rondes, expositions ou concerts. Des événements sur les BDs, séries télévisées ou grands classiques tels que La Guerre des Gaules de Jules César sont programmés. Cette année, le festival met à l’honneur le traducteur hispanophone Claude Bleton. La marraine du festival 2020, Muriel Barbery, sera accompagnée de sa traductrice américaine Alison Anderson.

Chateau du Val Fleury Festival Vo-Vf
Vue extérieure du Château du Val Fleury

Parmi les rendez-vous à ne pas manquer, la table ronde autour de l’écrivaine polonaise Olga Tokarczuk. Les trois traductrices de la lauréate du prix Nobel de littérature 2018 seront présentes le dimanche entre 14h et 15h30. Les éditions Noir sur Blanc publient le 1er octobre son discours lors de la réception du prix Nobel, Le tendre narrateur. Il est suivi d’un texte élogieux sur les traducteurs Les travaux d’Hermès ou comment, chaque jour, les traducteurs sauvent le monde.

Yann Varc’h Thorel, traducteur du chinois vers le breton, est invité afin de présenter CAFÉ, revue consacrée à la promotion de langues « minoritaires, malmenées, inconnues. » Il sera présent lors d’une table ronde autour des revues de traduction littéraire CAFÉ et GRAMINÉES dimanche entre 10h30 et 11h30.

Applications pour smartphones, sites internet… il n’a jamais été aussi facile de chercher la signification d’un mot à tout moment. Mais les traducteurs seront-ils bientôt superflus ? C’est la question que posera le professeur Yves Citton lors d’une table ronde dimanche 4 octobre. Pour Claire Darfeuille, si les machines automatiques peuvent traduire des textes simples avec aisance, la littérature reste hors de leur portée. « La poésie, par exemple, est inabordable pour les machines,” rassure-t-elle.

De plus en plus de traductions amatrices apparaissent avec internet. Elles donnent parfois lieu à des phrases cocasses, mais peuvent « dévaloriser l’oeuvre. » La traduction est un métier « difficile et fragile, qui demande beaucoup de temps. Certains traducteurs travaillent des années sur un texte, » défend l’équipe du festival. Depuis l’an dernier, le prix Inalco est remis à l’issue du festival afin de « réaffirmer que la qualité a un coût. » 

Le festival accueille des établissements scolaires le vendredi après-midi. Parler une langue à la maison et une autre à l’école semble parfois une difficulté. L’équipe du festival Vo-Vf espère que les jeunes pourront « se rendre compte de la richesse inouïe que ça leur apporte. » Des activités pour les plus petits sont aussi organisées tous les jours. Un atelier d’initiation à l’inuktitut ou la lecture de contes sont prévus afin de leur faire découvrir le monde nordique.

En ces temps incertains, le festival Vo-Vf 2020 est bel et bien maintenu, mais avec un accueil du public restreint. Les traducteurs sont d’autant plus essentiels cette année qu’ils permettent de franchir des frontières physiquement fermées. Pour le moment, seul Akira Mizubayashi s’est désisté parmi les invités, il est au Japon et ne peut se déplacer. Certaines rencontres seront retransmises en live sur les pages Facebook et Youtube du festival. Si la situation évolue, les informations seront mises à jour sur leur site. 

Festival Vo-Vf, traduire le monde, du 2 au 4 octobre à Gif-sur-Yvette (91). Entrée gratuite sauf films, concerts et repas. Tous les événements sont à réserver en ligne à partir de 18h lundi 14 septembre. 

Association Vo-Vf

15 Square de la Mairie

91190 Gif-sur-Yvette

01 69 07 78 04

festivalvovf[a]gmail.com

Appel aux bénévoles

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom