Non « Courts en Betton » n’est pas un marathon, non « Courts en Betton » n’est pas non plus une nouvelle entreprise de BTP de la métropole rennaise, ni la dernière création bétonnée d’un préau de cour de récré, et encore moins un hommage à feu Monsieur « 100 000 volts » Bécaud. En voilà donc un nom original pour un festival qui l’est tout autant !

 Crée en 2010 par Antoine Lareyre, le « Festival du film de l’Ouest » ne cesse d’accroître sa notoriété et de gagner ses galons au fil des années. Preuve en sont les 150 spectateurs venus assister à la soirée d’ouverture de ce mercredi 11 juin. Le secret ? Une programmation éclectique et de qualité, beaucoup de passion et de travail, une équipe dynamique et investie et une organisation finement orchestrée.

Près de soixante curiosités cinématographiques en tout genre, sélectionnées parmi un panel de 150 films (appels à candidatures, bouche-à-oreille, découvertes fortuites), produits en Bretagne et/ou tournés par des réalisateurs bretons, seront projetées durant ce festival se déroulant jusqu’au vendredi 13 juin.

courts en betton, festival, courts-métrages, bretagneDu régionalisme à l’état pur ? « Non ! Mais nous souhaitons mettre en avant et promouvoir la production locale. Il n’y a pas que des productions tournées à Paris, il y a plein de choses qui se font en Bretagne, c’est en quelque sorte la partie immergée de l’iceberg. Nous voulions un retour aux sources et au local. Je suis parti du constant qu’il n’existait pas de festivals en Bretagne regroupant différents genres de films, et qu’ils soient amateurs, autoproduits ou professionnels », explique Antoine Lareyre, directeur du festival. L’occasion pour de jeunes cinéastes en devenir de côtoyer des réalisateurs confirmés, tels que Sonia Larue, présente ce mercredi 11 juin, venue présenter « Du grain à moudre » – road movie sur fond de drame familial servi par de beaux personnages magnifiquement interprétés. « Nous voulons soutenir et encourager les jeunes. Ce festival peut représenter un tremplin pour eux », précise le directeur. À noter qu’un concours vidéo est organisé : quatre équipes doivent réaliser en 35h un film dont le thème – « Si c’était à refaire » – leur a été dévoilé lors de la soirée d’ouverture de l’évènement. Résultat des courses lors de la grande soirée de clôture vendredi 13 (en espérant que les superstitieux fassent fi de leurs croyances !).

Outre les nombreuses projections prévues au programme de Courts en Betton, le festival met, pour sa 5e édition, l’accent sur la diversité des approches grâce à des animations variées : concerts (l’occasion de découvrir de petites perles rennaises telles que le groupe « Condate »), théâtre, conférences, ateliers d’éducation à l’image animés par des associations rennaises. Avec pour nouveauté cette année de s’expatrier hors Betton : « nous avons investi le TNB de Rennes et nous avons l’ambition de déplacer au maximum la programmation au fil des années », confie Antoine. Mardi 10 juin était projeté au TNB « Les Lendemains », film « 100 % rennais » de Bénédicte Pagnot, sorti en salle en avril 2013 suivi d’une discussion avec l’équipe du film. Des conférences y sont également organisées.

Mention spéciale pour cette première soirée à deux courts métrages qui ont reçu les applaudissements nourris du public : « La petite casserole d’Anatole » d’Éric Montchaud et « Who’s next » de Jean Hamburger. Deux réalisateurs partis de Bretagne pour conquérir l’hexagone… Preuve que la richesse et la diversité de la production bretonne ont encore de belles heures devant elles !

 

Programme du festival à retrouver sur www.courtsenbetton.com

Lieux du Festival

Cinéma Le Triskel – 7, rue du Trégor – Betton
http://cinematriskel.free.fr/
STAR : Accessible en bus, ligne 51, arrêt Trégor

Médiathèque Théodore Monod – 5 bis, rue du Vau Chalet – Betton
www.mediathequebetton.fr/‎
STAR : Accessible en bus, ligne 51, arrêt Mozart

Ciné TNB – 1, rue Saint-Hélier – Rennes
www.t-n-b.fr/fr/cine-tnb/
STAR : Accessible en bus, ligne 1, 2, 11, 54, 55 et 56, arrêt Liberté TNB

Bar Brasserie La Lanterne – 13, Quai Lamennais – Rennes
http://www.brasserielalanterne.fr/
STAR : Accessible en métro, arrêt République

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom