Consacré au monde économique, État moderne, État efficace réfléchit le bon ou mauvais fonctionnement de l’État et les moyens d’évaluer les dépenses publiques pour sauvegarder le modèle francais. L’écriture à quatre mains est à mettre au compte de deux économistes réputés dans notre pays.

Tout esprit lucide saura reconnaitre que la France ne tourne plus rond depuis quelques lustres. Certes, pour  souscrire à cette affirmation, encore faut-il accepter que cette dernière ait tourné rond un jour. Mais c’est un autre débat…

Seule chose certaine : la crise actuelle est le fruit d’une dégradation progressive dans le temps. C’est cette évolution de l’aggravation de la conjoncture qui fait l’objet de l’analyse.

Du point de vue du fond, une certaine logique est à l’oeuvre : l’ouvrage débute par une analyse historique ; suivie par un constat relatif à l’évolution d’un État à travers certaines échelles de temps ; puis est donnée une comparaison avec le traitement en vigueur dans d’autres pays ; enfin, une fois la synthèse de ces phases opérées, un cahier élabore des prescriptions pour tenter de sortir d’une conjoncture jugée catastrophique.

Du point de vue de la forme, l’ensemble brille par un souci pédagogique et un style qui marie simplicité efficace et profondeur viscérale. Et l’éventail des outils utilisés est large : textes de lois,  analyses à travers des cas concrets, explications des mécanismes qui provoquent, font et défont des lois, propositions d’améliorations, explications des raisons de l’échec, etc.

État moderne, État efficace est ainsi susceptible d’être lu par tout le monde tant il limpide et en relation avec le quotidien de tout un chacun. On regrettera seulement que les deux auteurs ressentent le besoin de faire sentir aux lecteurs vers quel courant politique ils convergent. Un appel du pied au futur potentiel président de la République ?…

Odile Jacob, novembre 2011, 212 p. 24,90 €

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom