Après les phrases percutantes de Sean Hart en début d’année, c’est au tour de l’artiste allemand Felix Rodewaldt d’être invité pour une carte blanche dans le cadre de Triangle Œuvre d’Art. Troquant la bombe aérosol pour le rouleau adhésif, Felix Rodewaldt nous offre une œuvre tout en lignes droites.

FELIX RODEWALDTLe Triangle s’enrichit d’une nouvelle œuvre, l’occasion de mettre à l’honneur la pratique du Tape Art. L’utilisation du ruban adhésif à des fins artistiques (Tape Art) se développe à la fin des années 1980 dans la ville de Providence (Rhode Island) avec le Tape Art Crew. D’autres artistes à travers le monde exploiteront cette technique. Max Zorn s’est fait connaître en collant ses œuvres en ruban adhésif sur les lampadaires d’Amsterdam. Plusieurs groupes existent également en Allemagne, dont le collectif Klebebande.

FELIX RODEWALDTPour Felix Rodewaldt, la découverte de cette technique a débuté par l’acquisition, pour presque rien, d’une boîte de scotch de toutes les couleurs de la firme bavaroise Monta. Ses années d’études à l’Akademie der Bildenden Künste (Beaux-Arts) de Munich, lui permettent de poursuivre ses expérimentations. Voyageant avec des rouleaux dans ses bagages, il crée des œuvres dans les appartements de ses amis. Felix Rodewaldt apprécie particulièrement l’idée d’un « art temporaire ». Le scotch, posé sur le sol ou les murs, pouvant être enlevé pour laisser place à une nouvelle création.

FELIX RODEWALDTPour son œuvre au Triangle, Felix Rodewaldt s’est approprié une ancienne fontaine avec trois bassins, à proximité du practice de danse. De même que les enfants se servent de cet espace pour jouer, l’artiste lui a donné une nouvelle fonction : celle de support artistique. Après avoir reblanchi le support, Felix Rodewaldt a appliqué les bandes adhésives pour ensuite peindre les lignes avec de la lasure béton. Il s’est aidé pour cela d’un dessin préparatoire.

FELIX RODEWALDTÀ l’instar de Sol LeWitt et ses dessins muraux ou du Tape art de l’Australien Buff Diss, Felix Rodewaldt joue avec l’espace. L’environnement est partie prenante, l’œuvre entrant en interaction avec l’architecture et les visiteurs. Les lignes produisent un effet sur la perception visuelle en donnant une impression de mouvement. Semblant projetées vers l’extérieur, elles rappellent le jaillissement de l’eau jadis, tandis que celles du grand bassin creusent l’espace. La géométrisation des formes, signature de Felix Rodewaldt rappelle l’écriture géométrique formée de méandres et de grecques par exemple, du français L’Atlas.

FELIX RODEWALDTAvec cette « scénographie publique », Felix Rodewaldt invite chacun à prendre possession de l’œuvre. L’artiste souhaite notamment la voir devenir une plateforme de danse. Il a d’ailleurs collaboré avec le chorégraphe et danseur Mani Mungai en réalisant la scénographie de The Letter.

crédits photographiques : Felix Rodewaldt

Felix Rodewaldt, vernissage de l’œuvre Triangle Œuvre d’Art (TOA) le mercredi 7 juin 2017 à 18h00 (entrée libre)

Le Triangle
Boulevard de Yougoslavie
35000 Rennes

Le Triangle

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom