fashion weekfashion week 2015
fashion victims
 fashion week

Une fashion victim (« Victime de la mode ») ou fashionista (terme anglo-hispanique) est une personne qui, d’après Oscar de la Renta, généralement considéré comme le créateur du terme, est incapable d’identifier les frontières communément admises des styles. La fashionista est incarnée à l’écran par Carrie Bradshaw de la série Sex and the City.

Les fashion victims sont des victimes parce qu’elles sont vulnérables au « faddishness » (ne vit que suivant les modes) et au consumérisme : les deux excès couramment reconnus de la mode. Elles sont donc à la merci des préjugés de la société, des intérêts commerciaux de l’industrie de la mode, ou des deux à la fois.

Selon l’auteur du livre How to Spot a Fahion Victim Diana Pemberton-Sikes, la fashion victim se reconnaît à trois éléments principaux : elle porte des vêtements à la mode même si ceux-ci sont disgracieux, elle accumule les pièces de mode souvent de façon compulsive, et elle est capable d’aller au contraire de la saison sous prétexte de s’afficher (bottes fourrées l’été ou jambes nues l’hiver par exemple).

D’après Versace, « Lorsqu’une femme change trop souvent de saison en saison son apparence, elle devient une victime de la mode. »

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom