EXPOSITION : RENNES, VILLE DU PATRIMOINE EUROPÉEN

Jusqu’au 1er juin, l’association Europe Rennes 35 propose l’exposition Rennes, ville du patrimoine européen à la Maison Internationale. À travers la mise en perspective des monuments rennais avec le patrimoine architectural européen, elle ambitionne de sensibiliser le public à l’existence d’une identité culturelle européenne.

Le couvent des Jacobins, le Parlement de Bretagne, l’Hôtel de Ville… Quiconque vit à Rennes connaît forcément ces monuments, mais ce qu’on sait peut-être moins, c’est qu’ils portent en eux la trace d’un héritage européen tant sur le plan architectural qu’historique. C’est cet héritage qu’a décidé de mettre en lumière l’association Europe Rennes 35, en partenariat avec Destination Rennes, l’office de tourisme rennais. L’exposition Rennes, ville du patrimoine européen, qui a reçu le label de l’année européenne du patrimoine culturel en 2018, ambitionne de faire « découvrir la ville à travers le prisme de l’Europe » en soulignant « les éléments d’une identité européenne dont nous n’avons pas toujours conscience », identité qui est « le produit d’une histoire partagée et s’incarne dans des références culturelles communes ».

L’exposition est une déambulation à travers les époques et les monuments de Rennes. Chacun se voit replacé dans le contexte de son époque, et son histoire singulière est mise en relation avec une histoire européenne plus globale qui témoigne de la diffusion des styles et des modes de pensée sur le continent. Ainsi l’on apprend que le couvent des Jacobins, fondé en 1367 par le duc Jean IV et lieu de rencontre entre Anne de Bretagne et Charles VIII, n’est qu’une pièce du vaste réseau des couvents de l’ordre dominicain à travers l’Europe, tels ceux de Gand (Belgique) et de Cracovie (Pologne) ; que le style gothique de la chapelle Saint-Yves connaît des jours heureux à partir du XVe siècle au Portugal, en Belgique ou plus tard à Londres avec l’emblématique palais de Westminster ; ou encore que l’architecture du Parlement de Bretagne, édifié au XVIIe siècle par Salomon de Brosse, architecte de Marie de Médicis et auteur du palais du Luxembourg à Paris, est largement inspirée de celle des palais italiens.

Cette mise en perspective s’accompagne, pour chaque monument présenté, d’une recontextualisation dans la pensée européenne de l’époque, rappelant que la construction européenne, si elle s’est concrétisée après la Seconde Guerre mondiale, est en réalité un processus au long cours, du Grand dessein d’Henri IV du duc de Sully (1638) qui expose un projet de confédération chrétienne entre puissances européennes, au plan Schuman de 1950 qui entérine la Communauté économique européenne (CEE), en passant par le projet de « grande fédération » d’Emmanuel Kant. Elle rappelle aussi, s’il en était besoin, que l’intégration européenne est loin d’être irréversible, avec le Brexit en toile de fond. La prise de conscience d’une identité européenne permettra peut-être de sauver les meubles.

Rennes, ville du patrimoine européen, jusqu’au 1er juin 2021 dans la galerie de la Maison Internationale de Rennes, 7 quai Châteaubriand.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici