Masis Usenmez

Masis Usenmez est né à Istanbul en 1979 mais vit à Saint-Grégoire. Son nom commence à être connu dans le monde de la photographie car il a remporté plusieurs prix et a participé à des expositions en Turquie, en Europe et aux États-Unis. Masis Usenmez nourrit une passion particulière pour la photographie de rue et documentaire et aime jouer avec la lumière et l’ombre afin de créer une atmosphère pré-surréaliste dans ses images en noir et blanc.

Masis Usenmez
Masis Usenmez

Dans le vaste univers des émotions humaines, un fil singulier transcende toutes les frontières : la solitude. C’est une émotion qui ne connaît ni l’âge, ni le contexte social, et qui ne dépend pas du mode de vie. À travers l’objectif d’un photographe de rue, Masis a entrepris un voyage envoûtant, devenu le cœur et l’âme de « La Solitude ». Son appareil photo est devenu une extension de lui-même, un outil pour capturer l’essence de cette émotion profonde. Il s’est aventuré dans les rues, où le théâtre de la vie se dévoile à chaque pas, pour dévoiler l’énigme de la solitude. La photographie en noir et blanc, avec son charme intemporel, a été son choix pour capturer les subtilités de la solitude, éliminant les distractions de la couleur et mettant en lumière l’interaction de la lumière et de l’ombre. En explorant les rues animées, il a trouvé un moyen puissant de capturer l’essence de la solitude au milieu de la foule. Son objectif s’est tourné vers ceux qui marchaient seuls, portant le poids de leurs émotions au cœur du chaos de la vie urbaine. Cette série a été récompensée en 2020 du prix de la meilleure série en noir et blanc lors des rencontres photographiques Photofolie.

Masis Usenmez

La Solitude – Exposition photo de Masis Usenmez, du vendredi 1er mars 2024 à 19h00 au samedi 30 mars 2024 à 17h00, Vernissage 1er mars à 19h. Médiathèque de Saint-Grégoire, place du Champ Marqué, 35760 Saint-Grégoire.

Le site du photographie Masis Usenmez

Masis Usenmez
Article précédentNantes. Juliette Parisot expose Celle qui reste au Centre Claude Cahun
Article suivantRennes. La déchèterie mobile devient la Tri Troc mobile

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici